Roswell-fanfictions

fan-fictions sur la serie Roswell
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 my sun

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Virginie Parker Evans
Liz
avatar

Nombre de messages : 1122
Age : 30
Localisation : *~* On a stage *~*
Date d'inscription : 04/04/2005

MessageSujet: Re: my sun   Ven 29 Juil - 18:05

C'est hyper pas chouette ca pour le pauvre petit chou tout mignon...
mais en tout ca sla fanfic ets bien jolie!! Vite la suite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://misslizzy01.skyblog.com
Lydia
Invité



MessageSujet: Re: my sun   Ven 29 Juil - 18:48

wesh c vré moi je veu savoir la suite keske liz va faire mtn ??
Revenir en haut Aller en bas
tess5
Invité



MessageSujet: Re: my sun   Lun 1 Aoû - 18:35

J'espère qu'on aura la suite bientôt! Cé vrm bon !!!
Revenir en haut Aller en bas
Isamax27
Invité



MessageSujet: My sun   Lun 1 Aoû - 21:18

My sun (12ème partie)


De retour à Roswell dans le Crashdown
L-Il m’a accompagné à l’arrêt de car puis je suis montée dedans et Roswell me revoilà
Liz essuya ses yeux et leur sourit. Elle venait de leur révéler ce qu’elle avait vécu sans eux mais avec Fred et Denis.

Le lendemain, à l’hôpital, quand Denis ouvrit les yeux, Liz était au dessus de lui
L-Bonjour mon petit ange
D-Maman
Denis mit ses bras autour du cou de Liz qui l’embrassa.
L-allez tu vas prendre un petit déjeuner et on s’en ira
D-C’est vrai ??
M-Oui
Denis vit alors Max s’approchait d’eux mais il se rapprocha de Liz
D-Vas t en
M-Qu’est ce qu’il a ? Il ne me reconnaît plus
L-Non, tu as une blouse, même si moi je mettais une blouse, il ne me reconnaîtrait pas, il en a peur
M-oh, t’inquiètes pas Denis je ne vais pas te faire du mal mais je dois faire quelques examens
L-Comme quoi ?
M-Mesurer sa tension, sa température, des petits trucs mais il faut que je le fasses pour autoriser Denis à s’en aller
L-D’accord
Denis s’était collé le plus possible à Liz qui le remit au milieu du lit. Max fit les examens nécessaires dans les pleurs de Denis
M-Voilà c’est fini, tu peux le rhabiller
Liz reboutonna le haut de Denis pendant que Max signait une feuille
M-Après qu’il aura manger tu pourras t’en aller, Fred vous attend dehors dans la voiture de tes parents
L-D’accord
Max s’en alla tandis que l’infirmière rentrait avec un plateau repas. Une demi heure plus tard, Liz et Denis sortaient de l’hôpital, Denis cachait sa tête dans le cou de Liz et la serrait fort.
L-Tiens regarde qui est là.
Denis leva sa tête et vit Fred. Liz le déposa et il courut se jeter dans ses bras.
Le nouvel an passa dans la bonne humeur. Fred logeait au crashdown dans la chambre d’ami tandis que Denis et Liz dormaient dans la chambre de cette dernière ensemble. Une semaine plus tard, Fred dut retourné à Denver régler un problème avec un client que son associé avait. C’était un dimanche, Liz était avec Max, au crashdown tandis que ses parents avaient emmenés Denis au zoo qui passait à Roswell, c’était le dernier jour de spectacle.
M-ça te dirait une soirée en tête à tête ?
L-rien que tout les deux ?
Max hocha la tête
M-On demandera à tes parents de surveiller Denis ou aux miens si ils ne peuvent pas et on sortirait tout les deux.
L-ça me va, mais il faudra que je demandes à mes parents si j’ai la permission de minuit
Max et Liz rirent un peu puis Denis rentra dans le crashdown
D-maman, j’ai vu des animals
L-On dit des animaux,
Puis les parents rentrèrent à leur tour
L-Ah, je dois vous parler
J-C’est grave ?
L-Non
Liz partit avec ses parents tandis que Denis resta avec Max.
Le soir comme les parents de Liz gardèrent Denis, Liz et Max sortirent. Il était 21h, et Liz monta coucher Denis qui pleurait.
D-pourquoi tu t’en vas ?
L-Je sors avec papa
D-Pourquoi je vais pas avec toi ?
L-Parce qu’il est l’heure de dormir, allez fermes les yeux. Je vais te raconter une histoire
Liz se mit à lui raconter une histoire, puis elle descendit quand Denis dormait.
N-Amusez vous bien
L-D’accord, à plus tard
Liz et Max allèrent sortir quand Denis se réveilla, Liz voulut remonter mais sa mère ne l’y autorisa pas
N-Ouste dehors, je ne veux plus te voir
Max et Liz sortirent tandis que Nancy monta voir Denis
N-Eh ben qu’est ce qui t’arrive ?
D-Où est maman ?
N-Elle est sortie avec Ma…avec ton papa
D-Quand elle revint ?
N-Dans la nuit, quand tu feras un gros dodo ou alors demain matin. Tu veux que je te racontes une histoire ?
D-Non
N-Ou alors, tu veux venir avec moi et ton grand père regarder la télé ? Tu aimes les dessins animés ?
D-Oui
N-Tu veux venir en regarder avec nous ?
D-…Oui
N-Allez viens mais il faudra pas le dire à maman
Nancy prit Denis dans ses bras puis descendit. Une heure plus tard, Denis dormait alors Nancy le remonta dans sa chambre. Le lendemain, quand Nancy se réveilla, Denis était lui aussi réveiller.
N-T’as bien dormi ?
D-maman est là ?
N-Non mais elle ne va pas tarder aller tu viens ?
Denis suivit Nancy, elle lui fit un chocolat chaud
N-D’habitude maman, elle te le mets dans quoi ?Une tasse ou un bol ?
Denis partit en courant et revint avec un biberon.
N-Elle le met dedans c’est vrai ?
D-Oui
Nancy versa le chocolat dans le biberon et le lui donna.
Liz revint une heure plus tard, elle salua ses parents qui étaient dans la cuisine
L-Où est Denis ?
N-Dans le crashdown, il fait du coloriage
J-Il a l’air de mauvaise humeur
Liz partit le voir. Denis leva la tête vers elle puis la rebaissa. Liz s’assit à côté de lui
L-Qu’est ce qui t’arrive mon cœur ?
Denis haussa les épaules. Liz le prit dans ses bras
D-Non
Denis s’écarta de Liz boudeur
L-Tu veux pas un câlin ?
D-Non, t’es méchante
L-Pourquoi ?
D-T’étais pas là, ce matin
L-C’est pour ça que tu as pris ton biberon ?
Liz prit le biberon
D-Lui était là.
L-Mais je suis là maintenant, allez viens
Liz le reprit et cette fois Denis ne s’en alla pas. Liz le serra dans ses bras et se mit à le bercer.
L-Je t’aime Denis
Liz l’embrassa sur les cheveux puis s’amusa avec lui.
Plusieurs jours passèrent, puis Fred revint à Roswell. Denis était en cuisine avec Michael. Dès qu’il le vit, il descendit de son tabouret et courut se jeter dans ses bars
D-Fred !!!!
F-mais c’est le plus beau,
Fred l’éleva dans les airs et les rires de Denis se répercutèrent dans le crashdown. Puis il le reposa au moment où Liz entrait dans le crashdown
F-Salut Liz !!!
Liz alla dans ses bras
F-Ça va ?
L-Oui et toi ?
Liz s’écarta de lui
F-Ça va mais il faut qu’on parle
Liz regarda Fred d’un air interrogateur
F-On pourrait sortir ?
L-Euh oui mais tu commences à me faire peur
Fred regarda Denis qui avait prit un plat et qui l’apportait à une table. Il alla près de lui
F-Je dois parler avec maman, tu veux venir avec nous ou tu restes avec Michael faire le cuisinier ?
Denis inclina sa tête mimant de réfléchir puis il tira son couvre chef
D-Avec toi
F-D’accord alors va vite chercher ton manteau
Denis s’en alla en courant et revint avec son manteau. Liz l’aida à mettre son manteau puis ils sortirent. Fred avait laissé sa voiture devant le crashdown, Denis vit une peluche à la place du passager
F-Oh mais c’est vrai, j’ai oublié de te présenter quelqu’un
Fred ouvrit sa voiture et sortit la peluche. Puis il se mit à la hauteur de Denis
F-Je te présente Bunny. Bunny dis bonjour à Denis
Fred approcha la peluche de la joue de Denis puis appuya dessus
F-Smack !!!
Denis ria puis prit la peluche dans ses bras. Fred se releva
L-Tu le gâtes trop
F-C’est quand même mon filleul, j’ai droit de le gâter. Allez viens
Fred entraîna Liz vers le parc. Devant eux, Denis serrait fort son nounours presque aussi grand que lui. Ils s’assirent tandis que Denis alla faire du toboggan. Il confia Bunny à Liz
F-Il faut qu’on parle sérieusement Liz
L-Fred, si tu ne me le dis pas tout de suite, je vais craquer
Fred vit de la peur dans les yeux de Liz et décida de ne pas la regarder par lui avouer la vérité
F-dans ma voiture, il y a tes affaires et voilà
Fred lui donna une enveloppe sans pour autant la regarder dans les yeux. Liz l’ouvrit et la lut quand elle la finit, elle avait les larmes aux yeux
L-Pourquoi ?
Fred se décida à la regarder
F-Ta vie est ici, tu vas trouver un travail ici ou alors tu vas t’occuper de Denis mais je ne veux pas que tu rentres avec moi à Denver
L-Et tu m’annonces ça comme ça ? C’est même pas sur que Max et moi s’est fait pour durer
F-Tu rigoles là ? Max t’aime comme toi tu l’aimes.
L-Oui c’est vrai je l’aime mais je t’aime aussi
F-Moi aussi je t’aime et pas toujours comme un frère devrait aimer une sœur. Mais tu aimes Max comme jamais tu ne pourrais m’aimer. Tu seras heureuse avec lui
L-mais…
Fred l’interrompit en mettant son doigt devant sa bouche
F-Tais toi. J’ai pris ma décision, je te licencies sur le champ de ton travail et ce soir je récupère les dernières affaires que j’ai ici
Liz laissait couler ses larmes. Fred l’attira vers lui
F-Pleure pas, je serai toujours là si tu as besoin et il y aura une chambre pour toi et Denis mais tu dois vivre avec Max, vous le méritez après les épreuves que vous avez passé
L-T’as sans doute raison
F-J’ai raison, j’ai toujours raison
Liz ria un peu puis essuya ses larmes
F-J’ai respecté notre promesse, j’ai accroché une photo de Caroline comme toi tu es partie à Roswell
L-Tu ne l’avais pas déjà fait ?
F-Non, je l’avais tiré comme je pensais pas que tu allais leur dire qui tu étais mais comme tu leur as dit, j’ai accroché une photo de Caro
L-C’est bien…
Ils regardèrent Denis jouer avec une petite fille du même âge que lui. Puis Liz cassa le silence tout en jouant avec une oreille de la peluche
L-Tu repars quand ?
F-Ce soir
Liz se releva d’un coup
L-Si tôt ?
F-Oui, j’ai un dossier à terminer. Mais avant il faut que je parle à plusieurs personnes L-Qui ?
F-Tes parents et Max
L-pourquoi ?
F-C’est un secret. On va commencer par Max, il est où ?
L-Euh…
Liz regarda sa montre
L-Il doit être rentrer au crashdown, s’il te plait dis moi ce que tu vas lui dire
Fred secoua la tête
F-Est ce que tes parents seront là aussi ?
L-Oui
F-Parfait. Alors c’est parti
Fred se leva, Liz à sa suite
F-Denis tu viens, on rentre
Denis embrassa la petite fille sur la joue puis courut vers Liz et Fred. Fred s’accroupit
F-C’est qui cette petite fille ?
Denis lui sourit puis devint rouge. Fred l’ébouriffa puis se releva
F-Ça commence de plus en plus tôt.
Fred s’éloigna, Liz redonna la peluche à Denis puis ils se dirigèrent vers le crashdown. Denis rejoignit Max à une table où il discutait avec Isabel
I-Où tu as cette peluche ?
D-Avec Fred, c’est Bunny, tu dis bonjour
Denis tendit sa peluche à Isabel qui l’embrassa sur le front puis le montra à Max qui fixait Liz avec ses yeux encore un peu rouges
M-Il y a un problème ?
F-Salut Isabel, Max je peux te parler ?
M-Euh oui
Max se leva devant le regard de Denis qui faisait la grimace. Puis Max s’en alla. Liz s’assit et attira Denis sur ses genoux. Il se mit à sucer son pouce tout en jouant avec l’oreille de Bunny. Isabel essayait de faire la conversation avec Liz mais elle ne cessait de regarder par la porte des employés, alors elle essaya avec Denis, qui lui aussi regardé la porte. Elle retourna à Liz
I-Je suis enceinte de Jesse,
L-oh c’est bien
Isabel soupira et termina son Tabasco. Une demi heure se passa, sans paroles, puis Michael arriva
Mi-Alors ?
L-Isabel est enceinte

A suivre…
Revenir en haut Aller en bas
Isamax27
Invité



MessageSujet: my sun   Lun 1 Aoû - 21:19

My sun (13ème partie)

Isabel soupira et termina son Tabasco. Une demi heure se passa, sans paroles, puis Michael arriva
Mi-Alors ?
L-Isabel est enceinte
Mi-HEIN ??
L-Quoi il n’y a rien de si extraordinaire à ça à près tout, elle a un mari et…Isabel tu es ENCEINTE ???
I-Non, c’était pour attirer ton attention mais ça n’a marché qu’une demi-heure plus tard, alors que ça aurait du être immédiat.
L-Donc t’es pas enceinte ?
I-Non
Michael vit Bunny dans les bras de Denis qui ne parlait pas
Mi-Oh mais c’est Bugs Bunny.
Denis se tourna vers lui
D-Il est à moi, c’est de Fred
Mi-Tu me le donnes ?
D- Non
Denis secoua la tête tout en souriant à Michael
Mi-Tu ne veux pas me le donner ?
D-Non
Denis le serra plus fort tout en agrandissant son sourire
Mi-Mais alors je vais être obligé de te le piquer
D-Non, c’est à moi
Michael baissa la tête et fit semblant de pleurer. Denis descendit des genoux de Liz et s’installa à côté de lui
D-Tiens, j’en veux plus
Michael repoussa le peluche
Mi-Je veux pas Bugs, mais je te veux toi
Michael se mit à le chatouiller et Denis ria. Liz et Isabel se regardèrent et dirent en même temps
-Deux gamins !!!
Michael et Denis s’arrêtèrent puis tirèrent la langue à Liz et à Isabel
I-C’est bien ce qu’on disait. Vous êtes deux gamins
Max et Fred revinrent et pour faire de la place, Denis se mit sur les genoux de Michael et Fred à côté d’eux.
L-Pourquoi tu ne partirais pas demain ?
D-Tu pars ?
F-Eh oui, mon démon
D-Pourquoi ?
F-J’ai un dossier à terminer
D-Mais tu seras là pour mon anniversaire ?
F-Bien sur, je ne voudrais pas rater ça pour rien au monde
D-C’est vrai ?
F-Oui, c’est promis. Tu nous aide à vider les affaires de maman et les tiennes de ma voiture pour mettre les miennes ?
D-Oui
Une heure plus tard, Liz et Denis étaient près de la voiture de Fred qui disaient au revoir à tout le monde puis il se dirigea vers eux et prit Denis dans ses bras.
F-Je comptes sur toi pour être sage avec maman. Tu le seras ?
D-Oui
Fred l’embrassa puis le reposa. Il prit Liz dans ses bras qui laissa couler ses larmes en silence. Ils ne dirent rien. Puis Fred l’embrassa dans le cou
F-Je t’aime.
L-Moi aussi, je veux pas que tu partes
F-Ça se passera bien, tu verras. Max serra près de toi, ainsi que Maria et les autres comme tes parents
L-Je sais mais j’ai peur de faire une connerie
F-Que veux tu faire comme conneries ?
L-Je sais pas
Fred l’écarta de lui puis lui releva le menton
F-J’ai confiance en toi. Et puis si tu as peur de faire une connerie, tu m’appelles, je serai toujours là pour toi et pour Denis, ne l’oublie pas.
L-Ouais je sais. Il faut mieux que tu t’en ailles avant que je m’accroche à toi.
F-D’accord. Je t’aime
Fred la serra une dernière fois dans ses bras puis s’écarta d’elle. Il embrassa de nouveau Denis puis monta dans sa voiture. Liz prit Denis dans ses bras.
D-Il va revenir hein ?
L-Bien sur, il nous aime, comme nous on l’aime.
Liz et Denis regardèrent la voiture s’éloigner puis Max les rejoignit et entoura Liz.
M-Ça va vous deux ?
L-Oui
M-J’espère parce que j’ai promis à Fred que je m’occuperais de vous.
Liz leva ses yeux vers lui puis lui sourit
L-Alors il faut mieux que tu respectes ta promesse sinon, j’en connais un qui ira tout lui répéter
M-Je pense savoir qui c’est
Max regarda Denis qui s’accrochait à Liz et lui sourit.
D-Moi je vais tout lui dire.
M-T’es vraiment un monstre
Liz reposa Denis puis ils rentrèrent tous dans le crashdown. Le lendemain, Denis sortit du lit plus tard. Quand il descendit habiller en compagnie de Liz, Michael l’attendait dans la cuisine du restaurant.
Mi-Salut bonhomme, bien dormi ?
Denis hocha la tête puis il alla donner un bisou à Maria. Quand il revint, Michael faisait semblant de pleurer. Denis monta sur son siège
D-Pourquoi tu pleures ?
Mi-Pourquoi j’ai pas eu de bisou ?
Denis lui sourit puis l’embrassa sur la joue. Michael le prit par la taille et l’éleva dans les airs. Liz passa la tête avec les draps du lit, Denis avait eu une fuite durant la nuit.
L-Fais attention Michael, il vient de manger
Mi-Oh
Michel le reposa sur son tabouret puis l’aida à enfiler sa tenue de cuisinier puis ensemble, ils firent la cuisine. Quelques jours passèrent puis Denis fit une erreur. Il faisait du coloriage tandis que Liz et Michael nettoyaient le crashdown. Ils étaient tous les trois dans le restaurant. Denis fit tomber un crayon qui roula derrière le comptoir. Denis descendit de son tabouret puis alla le chercher. Il se releva d’un coup et se cogna la tête sur le plateau de verres que Michael venait de déposer sur le comptoir qui se brisa à ses pieds. Michael se retourna d’un coup et le prit dans ses bras. Il alla s’asseoir dans un boxe où Liz le rejoignit.
L-Ça va mon ange ?
M-C’est de ma faute, je n’aurai pas du laisser le plateau dépasser.
L-C’est pas grave, Denis tu as mal quelque part ?
Denis secoua la tête
M-Plus de peur que de mal. Je suis désolé Denis. Allez va avec maman, je vais aller nettoyer mes bêtises
Michael passa Denis à Liz puis s’en alla nettoyer. Quand Michael avait fini, il partit s’asseoir près de Denis qui s’endormait
M-Eh ben bonhomme, c’est pas là qu’il faut faire dodo. Tu ne serai pas mieux dans ton lit ?
D-Si. Tu viens me raconter une histoire, papa ?
Liz laissa tomber la chaise qu’elle remettait en place puis s’avança vers le boxe qu’avait pris Denis après avoir cassé les verres. Michael attendit qu’elle s’assoit de l’autre côté de Denis, ça le mettait plus à l’aise de la savoir près de lui et de Denis.
Mi-Denis, je ne suis pas ton papa
D-Si parce que toi, tu es avec moi
Mi-Mais ton papa aussi
D-Non, c’est pas vrai. Il est tout le temps là bas
L-Où là bas Denis ?
D-Où j’ai été
L-A l’hôpital ?
D-Oui, il est tout le temps là et il m’aime pas
L-Pourquoi il ne t’aimerai pas ?
Denis haussa les épaules et voulut s’en aller en passant par dessus Liz mais elle le retint
L-Oh non, tu n’iras nulle part, sans nous avoir dit ce qu’il y a la dedans
Liz lui montra sa tête
L-Alors ?
D-Il n’a pas embrassé Bunny et il est pas là quand je vais en haut, ni le matin. Il a là que dans la journée mais c’est là qu’il fait dodo, il est jamais venu avec moi à la balançoire mais Michael il vient toujours avec moi quand je lui demande.
Denis s’arrêta et regarda tour à tour Liz et Michael qui prit la parole
Mi-Hé Denis, j’aurai vraiment aimé que tu sois mon enfant mais tu ne l’es pas.
D-Mais t’aime maman ?
Mi-Oui c’est vrai j’aime ta maman, mais en ami. Ça n’ira jamais plus loin.
D-Pourquoi ?
Mi-J’aime Maria, et ta maman aime ton papa
D-Mais lui, il m’aime pas.
L-Pourquoi il ne t’aimerait pas ?
D-Parce que je fais pas des traces partout.
L-Des traces ?
Mi-Tu parles des pouvoirs ?
D-Oui
L-Tu crois qu’il ne t’aime pas parce que tu n’as pas de pouvoirs ?
D-Oui et puis aussi j’aime pas ça,
Denis leur montra une bouteille de Tabasco.
Mi-Ton papa il t’aime très fort même si tu n’aime pas le Tabasco et que tu n’as pas de pouvoirs.
D-Non, c’est pas vrai, il m’embrasse jamais et il me fait pas voler comme toi tu le fais.
Mi-Peut être mais il t’aime d’une façon différente
D-En faisant quoi ?
Mi-En te soignant, c’est lui qui t’a guérie, pas moi. Je t’assure qu’il t’aime
L-Michael a raison, il t’aime.
Mi-Et je suis sur que toi aussi tu l’aimes ?
D-Oui
Liz l’embrassa sur la joue puis l’attira vers elle.
L-Allez tu vas aller au lit te reposer un peu
Denis hocha la tête, Liz le prit dans ses bras puis monta. Elle descendit dix minutes plus tard. Michael l’attendait
Mi-Ça va ?
L-Oui, ça va. Je suis désolée de ce qu’il t’a dit
Liz s’assit près de lui
L-Je ne savais vraiment pas quoi lui dire. Heureusement que tu étais là
Mi-Pourquoi tu ne savais pas quoi lui dire ?
L-Je trouve que par moment, Denis a raison. Max ne passe jamais du temps avec lui
Mi-Il n’a pas un travail qui le lui permet
L-Je sais et jamais je ne lui demanderai de changer de métier mais quand il est avec Denis, il ne lui montra aucune marque de sympathie, il l’ignore même parfois. Ça fait mal à Denis parce que pour lui, un père c’est un homme comme Fred ou comme toi, enfin un homme qui passe son temps libre à jouer avec lui, à lui lire des histoires, à aller au parc. Mais Max ne fait rien de tout ça. Je ne demandes pas grand chose à Max, juste qu’il montre à Denis qu’il l’aime.
Mi-Tu sais ça ne fait pas longtemps qu’il sait que Denis est son fils et vice versa. Il a peut être besoin de temps
L-Moi, je comprend mais Denis il est petit et c’est difficile de lui expliquer.
Michael prit Liz dans ses bras. Ils restèrent silencieux plusieurs minutes puis Liz brisa le silence
L-En fait, comment ça s’est passé à la grotte ?
Mi-Maria t’a pas expliqué ?
L-Non, et j’ai pas pensé à demander
Mi-On était tous autour du granilith et j’ai compris que mon vrai foyer c’était près de Maria. Alors j’ai décider de rester sur Terre. J’ai salué tout le monde puis je suis sorti. Maria et Kyle étaient au dehors et ils m’ont dit que c’était Tess qui avait tué Alex. On est reparti dans la chambre du granilith et on l’a dit à Isabel et à Max. Après on est tous parti, tandis que Max parlait à Tess. Puis elle s’est envolée et Max nous a annoncé qu’elle avait fait un pacte avec Khivar pour qu’elle ait la vie sauve contre nos vies. Il a demandé où tu étais et Maria lui a répondu qu’elle n’avait pas réussi à t’avoir au téléphone. Il est parti chez toi et il a trouvé la lettre. La suite tu dois savoir ?
L-Non pas entièrement
Mi-Après avoir trouvé la lettre, il est parti voir Maria qui a lu la lettre. Il a cherché partout à Roswell pendant plusieurs jours inlassablement, puis tes parents ont relevé ta disparition et Maria n’a pas eu le courage de leur annoncer que tu étais partie de tout plein gré et non que tu avais été enlevé. Puis un jour, Max est tombé malade puisqu’il ne dormait plus et il mangeait très peu. Quand il était chez lui à se reposer, une personne restait près de lui pour le surveiller tandis que les autres disposaient des affiches de toi dans les villes avoisinantes de Roswell. Quand Max a repris des forces, il nous a aidé. Et depuis, on n’a pas arrêté de te chercher.
Michael se tut puis regarda Liz qui s’était relevée.
L-Si…Denis n’avait pas été malade, je n’aurai jamais su que vous n’étiez pas partis.
Mi-Le hasard fait parfois bien les choses.
L-Ouais. Parfois.
Mi-Bon ben je vais y aller. Tu appelles si t’as besoin de quelque chose
Liz hocha la tête puis se releva comme Michael qui se dirigeait vers la sortie mais Liz le rappela
L-Hé Michael ?
Michael se retourna
Mi-Oui ?
L-Moi aussi je t’aime
Michael lui sourit puis s’en alla. Après avoir fini de nettoyer le crashdown, Liz monta voir si Denis dormait bien. Elle passa sa tête et vit qu’il dormait profondément. Elle retourna en bas.
Plus tard, alors que Denis était parti avec les parents de Liz se balader, Max entra dans la crashdown. Comme Liz était toujours une serveuse, elle alla le servir
L-Salut, alors je te sers quoi ?
M-J’ai même pas droit à un bisou ?
L-Si
Liz s’assit près de lui puis l’embrassa. Max la força à rester près de lui en passant une main autour de ses épaules
M-Liz, il faut qu’on parle
L-Je t’écoutes.

A suivre…
Revenir en haut Aller en bas
Lydia
Invité



MessageSujet: Re: my sun   Lun 1 Aoû - 22:36

-eh ben dis donc kes ke max va dire a liz?? de lépouser ?? lol je ve la SUITE
Revenir en haut Aller en bas
Isamax27
Invité



MessageSujet: Re: my sun   Mar 2 Aoû - 10:37

salut!
Non c'est pas de l'épouser! Voilà la suite!
Bonne lecture!
Isamax27

My sun (14ème partie)

Max la força à rester près de lui en passant une main autour de ses épaules
M-Liz, il faut qu’on parle
L-Je t’écoutes.
M-voilà, aujourd’hui à l’hôpital, j’ai soigné un petit garçon qui n’était pas plus âgé de Denis….et comme lui, il avait un cancer.
Liz prit une serviette entre ses mains et se mit à en faire des petites boules
M-Quand Denis était à l’hôpital, j’ai….remarqué…Liz, il faut que tu me répondes vraiment
L-Max, qu’est ce que tu veux me dire ? Je commences à avoir peur
M-Comment ça se fait que Denis n’a pas de cicatrice ?
Liz ne répondit rien, Max continua
M-Il a eu un cancer mais il aurait du avoir une ablation d’un poumon et du coup une cicatrice, or il n’en n’a pas. Comment ça se fait ?
Liz ne répondit toujours rien et prit une nouvelle serviette pour continuer à en faire des petites boules. Max lui prit ses mains mais Liz les retira. Si elle devait lui avouer la vérité, elle ne voulait pas que Max la touche.
M-Liz dis moi. Je commence en médecine mais j’ai demandé à un ami médecin qui est beaucoup plus compétant. Denis aurait du avoir une ablation dès que les médecins se sont rendu compte de sa maladie. Si ils ne l’ont pas opérés c’est qu’ils sont inaptes à faire ce métier. Tu aurais du changer de médecin
L-J’ai changé de médecin plusieurs fois.
M-Et aucun n’a pratiqué d’ablation d’un poumon sur Denis ?
L-Non parce que…
Liz prit une nouvelle serviette mais cette fois ci, Max la lui prit des mains et tira la bac à serviettes. Alors Liz reprit ses petites boules
M-Pourquoi ils n’ont pas opérés Denis ?
L-Parce que…
Liz leva les yeux vers Max puis regarda de nouveau ses mains
L-Parce que je ne le voulais pas. Tout les médecins qu’on a vu, et Dieu sait qu’on en a vu plusieurs, ils ont tous conseillé l’ablation ou la transplantation, j’ai refusé
M-Pourquoi ?
L-Il n’y avait pas du poumons disponible à ce moment là et je voulais pas que Denis y reste sur la table
M-Les opérations sont beaucoup plus perfectionné maintenant
L-Pourtant il y a des personnes qui meurent sur la table et je ne l’aurai pas supporté si Denis y serait resté. Et puis même si j’aurai voulu, il n’y a pas de poumons disponible qui correspondait au sang de Denis et à son âge. Et quand ils y en a eu, le deuxième poumon était atteint. Les médicaments avaient ralentis la propagation mais pas assez.
M-Tu…Tu as mis combien de temps avant de te rendre compte qu’il lui aurait fallu une opération
L-C’était trois mois avant que Fred me montre l’avis de recherche. Quand j’ai bien voulu l’opérer c’était trop tard, le deuxième poumon était trop atteint
M-Pourquoi tu n’as pas voulu que les médecins l’opèrent ?
Liz ne dit rien et se remit à faire des petits boules avec sa serviette en papier. Max les mit par terre d’un coup sur la table puis se leva et s’énerva
M-Mais Liz, tu ne peux pas rester dans ton mutisme, tu dois me dire pourquoi tu ne l’as pas fait opérés ?
Max parlait d’un voix que Liz n’avait jamais entendu, et Liz laissa couler ses larmes. Max radoucit sa voix mais ne se rassit pas
M-Alors, pourquoi ?
L-C’est ma faute !!!!
M-Quoi ? Mais qu’est ce qui est de ta faute ?
L-La maladie de Denis, c’est à cause d’un gène qu’il avait ce cancer, c’est à cause de mon sang qu’il était malade
M-Pourquoi ce serait de ta faute. Il y d’autres enfants qui ont des cancers
L-A part qu’eux, ils n’ont pas de père qui est un extraterrestre.
M-Tu insinue que c’est ma faute ?
L-Non !! c’est pas de ta faute mais de la mienne. Ton fils que tu as eu avec Tess n’a pas de cancer tandis que celui que tu as fait avec moi, en a un. Ça ne peut pas être le hasard. Notre amour est impossible, et on le sait depuis toujours.
M-Je te parle de mères qui n’est pas capable de sauver son fils et toi tu me parle d’amour ?
L-Je ne mérites pas Denis. C’est le plus mignon garçon qu’on peut imaginer avoir mais je ne le mérites pas. C’est parce que je suis terrienne qu’il a eu ce cancer, c’est pour ça que je ne voulais pas qu’on l’opère. Pour moi, il était mieux mort que vivant avec une mère qui est à l’origine de sa maladie
M-Tu n’es en rien à l’origine de sa maladie
Max força Liz à se lever et la serra dans ses bras
M-Je te le jures. C’est peut être le destin qui a voulu que tu rentres à Roswell et que tu nous retrouves pour que je fasses la connaissance de Denis
L-Alors…alors occupe toi en
Liz s’écarta de lui
M-Qu’est ce que tu veux dire par là ?
L-Pourquoi tu ne t’occupes pas de Denis ?
M-Mais je m’en occupes
L-Et à faire quoi ? Il a raison, quand il se réveille toi tu vas au travail, quand toi tu rentres, il est au lit et il dort depuis longtemps déjà
M-Mais la journée on se voit
L-Non, lui il te voit, toi tu lui montres même pas un peu d’attention. Il a besoin de toi. Tu ne peux pas jouer avec ses sentiments
M-Je ne joues pas avec ses sentiments
L-C’est presque normale puisque tu ne joues jamais avec lui. Il faut que tu lui dise que tu es là pour lui, il le faut
Max vit que Liz était vraiment malheureuse, il voulut la prendre dans ses bras mais elle se recula
L-Ce n’est pas moi qui a besoin de tes bras c’est Denis
M-Mais il est où ?
L-Avec mes parents
M-Justement, quand je veux le voir, il n’est jamais là
L-tu ne voudrais quand même pas qu’il reste 24h/24 au crashdown pour pouvoir t’apercevoir quand tu rentres de l’hôpital.
Le bippeur de Max sonna. Max lut le message et Liz comprit à l’expression de son visage que c’était important
L-Non tu ne vas t’en tirer aussi facilement
M-Il faut que j’y aille
L-Non Max, on doit finir cette conversation
M-plus tard
L-maintenant
M-J’ai une urgence
L-ouais et ben va y, alors puisque c’est plus important que ton fils
Max s’en alla en jetant un regard plein de tristesse vers Liz. Il démarra sa jeep puis s’en alla. Liz soupira puis ramassa les petites boules de papier qu’elle avait faites. Elle entendit la clochette retentir et se releva tout en essuyant ses larmes. C’était Denis qui revenait avec ses parents
L-Alors cette promenade ? Elle s’est bien passée ?
Liz prit Denis dans ses bras.
N-Elle s’est très bien passée, il n’était même pas fatigué.
L-Et vous ça va ?
N-Oui et toi ?
L-Ouais.
Denis l’embrassa sur la joue
D-Tu pleures ?
L-Non
D-Papa est où ?
L-Au travail mon ange
Denis fit la grimace et Liz l’embrassa
N-Pourquoi vous n’allez pas vous promener tout les deux ?
L-Je travaille en plus le cuisinier n’est pas arrivé
J-Je vais faire la cuisine mais toi tu vas prendre l’air, je suis sur que tu en as besoin
L-ouais c’est vrai. A tout à l’heure alors.
Liz se changea puis sortit avec Denis. Ils se promenèrent pendant plusieurs heures puis ils rentrèrent au crashdown. Maria et Michael y étaient également.
L-Salut
Mar-Salut, ça va, je trouve que tu as une petite mine ?
L-Non ça va.
D-Papa est pas là ?
Mar-Non mais il ne va pas tarder à arriver
Denis haussa les épaules puis s’en alla rejoindre ses grand-parents qui se trouvaient dans le bureau de Jeff. Comme il n’y avait que deux clients, Michael rejoignit Liz qui s’était installé au comptoir devant Maria
Mi-Tu as parlé avec Max ?
L-Non c’est pas tellement discuté, c’est plutôt disputé.
Mar-Vous reprenez juste vos habitudes
L-A part que là, Denis est entre nous deux
Mi-Vous allez avoir une conversation ce soir
L-Je sais même pas quand il va revenir, si ça se trouve, on ne se verra pas avant demain dans la journée
Mi-Non il doit venir te voir
L-Comment tu le sais ?
Mi-J’ai été le voir
L-Pourquoi ? A quoi ça t’a servi ?
Mar-Hé relaxe Liz.
Liz se passa une main dans les cheveux
L-Je suis désolée Michael mais je suis à bout
Mar-Qu’est ce qui s’est passé avec Max ?
L-Je lui ai dit la vérité par rapport à Denis
Mi-Liz il t’a déjà dit que ce n’était en rien de sa faute
L-Si, c’est ma faute. Max et moi, on aurait jamais dû coucher ensemble. Le sang extra terrestre et le sang humain, ça va pas ensemble.
Mar-Ça veut dire que je ne pourrais pas avoir d’enfant
Liz releva la tête vers Maria et ne put s’empêcher de rire
L-Oh j’en ai marre, c’est vraiment pas ma journée aujourd’hui. Je suis désolée
Mar-C’est pas grave. Je reviens
Maria partit à la table des deux clients tandis que Michael posa sa main sur celle de Liz
Mi-Il t’aime Liz
L-Je sais mais en ce moment c’est pas moi qui a besoin de son amour, c’est Denis. Je suis désolée mais je dois y aller
Liz descendit de son tabouret et rejoignit Denis qui s’était installé dans le salon des Parker devant un livre
L-Tu veux que je te lises l’histoire
D-Oui
Liz partit s’asseoir sur le canapé où Denis monta sur ses genoux avec le livre. Liz commença la lecture. Il était plus de minuit quand Liz avait finit de ranger le crashdown. Denis était couché depuis une demi-heure. Il avait été au lit vers les 22h, comme les parents de Liz, mais trois-quart d’heure plus tard, il s’était réveillé et avait rejoint Liz qui était sur le canapé visionnant une cassette. Il avait voulu attendre Max mais il s’était endormi avant. Liz venait de mettre la dernière chaise quand la clochette retentit. Liz se retourna et vit Max avec sa blouse de médecin
M-Bonsoir
L-Tu serai arrivé une demi heure plus tôt, j’aurai été heureuse de te voir mais maintenant, tu as fait de la peine à Denis
M-Il m’attendait ?
L-Oui, il t’attendait, comme tout les soirs mais à chaque fois, il s’endort avant que tu reviennes. Ce n’est pas parce que toi tu ne l’aimes pas, que lui ne va t’aimer
M-Oh mais c’est pas vrai. Je pensais qu’avec les heures, tu t’étais calmée.
L-Mais je mettais calmer, je regardais même des casettes de Far West, c’est pour te dire que je mettais calmer
M-Des casettes de Far West ?
L-Oui, j’aime ces films que quand je suis détendue sinon ça m’énerve, ils tirent sur tout ce qui bouge. Ils tirent avant de s’apercevoir que c’était un scarabée.
M-Et pourquoi tu es en colère maintenant ?
L-Toujours pour les mêmes raisons. Tu ne t’occupes jamais de Denis
M-Je n’en n’ai pas tellement le temps
Liz s’énerva
L-Ah oui, c’est vrai, tu as ton travail
M-Oui, il est important pour moi. Je sauve des vies, Liz
L-Oui, je sais qu’il est important mais je sais pas, arranges tes horaires avec un collègue, prend des vacances
M-C’est pas tellement le moment de prendre des vacances
L-Et t’en prendras quand Denis va se marier et c’est que tu vas t’apercevoir que tu ne l’a pas vu grandir
M-Mais Fred l’a vu grandir
L-Il n’a vu qu’un bout de sa croissance mais si tu veux, il y a les cassettes qui montrent les premiers pas de Denis, ses premiers mots.
M-Et ça a été quoi son premier mot ? Ça ne serait pas Fred par hasard ?
L-Tu ne vas quand même pas me faire une crise de jalousie par rapport à Fred ? Je te signale Max que sans lui, tu ne m’aurais jamais retrouver parce que je serais morte de tristesse
M-Ah oui, c’est vrai c’était désagréable de faire l’amour avec moi
L-Non !!! mais j’avais l’impression que tu pensais à Tess, rien qu’à elle.
M-Je t’ai dit la vérité à son sujet. Quand je lui faisais l’amour, je pensais que c’était toi
L-Mais s’en est presque répugnant Max. J’étais dans mon lit pendant que toi tu prenais ton pied en faisant l’amour avec Tess en pensant que c’était moi
M-Je te signale que tu n’étais pas seule à ce moment là
L-Ah ouais et j’étais avec qui ?
M-Avec Kyle
L-Quoi, tu vas quand même pas introduire Kyle dans cette conversation ? Kyle et moi, on n’a rien fait, il faut te le dire dans quel langue pour que te le comprenne.
M-Alors comment ça se fait que Denis a eu un cancer si c’était moi son père ?
L-Je te l’ai dit c’est à cause de mon sang. Mais tu doutes que Denis c’est ton fils ? Max c’est dégueulasse ce que tu dis là. Je n’ai eu qu’un homme avec qui j’ai fait l’amour et cet homme c’est toi. Depuis que j’ai appris qu’il avait le cancer, je n’arrêtais de me demander pourquoi. Mais je n’ai jamais eu la réponse. Je m’en veux chaque jour de mon existence, que par ma faute, Denis a eu un cancer et j’ai même imaginé que peut être qu’il était comme ton fils et celui de Tess, qu’il devait retourner sur Antar pour vivre, mais alors c’était perdue d’avance, parce que le granilith avait déjà été utilisé.
M-Tu aurais du revenir ici bien avant
L-Et pour faire quoi Max ? Tu étais parti, à près tout, je ne faisais que te copier, tu m’avais montré l’exemple.
M-Et quel exemple ?

A suivre….
Revenir en haut Aller en bas
Lydia
Invité



MessageSujet: Re: my sun   Mar 2 Aoû - 15:56

olalalala max ne compren rien ou fo lui ouvrir les yeux a selui la mé frenchemen c génial jatten vrémen la suite avc impatience
Revenir en haut Aller en bas
tess5
Invité



MessageSujet: Re: my sun   Mar 2 Aoû - 20:17

Y la la j'ai vraiment hâte de voir la suite! Max est vraiment bizarre!
Revenir en haut Aller en bas
Lydia
Invité



MessageSujet: Re: my sun   Mar 2 Aoû - 21:16

c clair ki kompren rien y compren rien a la vie celui la
ps:rolalalala je ss a fon dessu lol mdrr
Revenir en haut Aller en bas
Isamax27
Invité



MessageSujet: Re: my sun   Mer 3 Aoû - 23:30

Quand même soyez gentils avec Max! (Bon c'est vrai que là, il est un long à capter...mais bon, pas de commentaire!)
Isamax27


My sun (15ème partie)

M-Et quel exemple ?
L-Qu’il faut fuir plutôt qu’affronter la réalité
M-Je n’avais pas fui, j’assumais mes responsabilités
L-En ben, assume les avec Denis. Il a raison, tu n’es jamais là pour lui. Depuis que je suis revenue, tu n’as jamais passé une journée avec lui en tête à tête. Fred aussi avait un travail et pourtant il prenait toujours le temps de s’en occuper
M-Il était à l’hôpital
L-Tu veux dire quoi par là ? Tu veux que Denis retourne à l’hôpital pour que tu veuilles enfin t’occuper de lui
M-Je n’ai jamais dit ça.
L-Non, mais on dirait que tu le penses.
M-Je ne le penses pas non plus. Mais c’est vrai que pour Fred c’était plus facile, il travaillait la journée et il avait la nuit pour s’occuper de Denis
L-Tu sais comment il s’en occupait Max ? Il restait dans un couloir et le regardait dormir ou pleurer mais il ne pouvait pas entrer dans la chambre, il ne pouvait pas le serrer dans ses bras. Je t’assures Max que ça fait mal. Si Fred ne m’obligeait pas à dormir, j’aurai été 24h/24 près de lui. Quand Denis était à l’hôpital, aucun de nous deux n’avait une vie. Je veillais sur lui la journée, Fred la nuit. Pendant que moi je restais dans la maison, à pleurer et à me dire que si Denis avait ce gène mutant, c’était ma faute. Quand il allait mieux, Fred et moi, on était plus qu’heureux mais en vrai ça cachait le stade final. Les médecins avaient été clairs, dans un cancer, avant de mourir, il y a toujours une période où le patient va mieux. Mais on ne sait jamais quand ça sera la fin. Ça peut être deux semaines plus tard, deux mois, même deux ans parfois mais c’est rare ou alors ça pouvait être deux jours. Au bout d’un moment on ne savait même plus si on préférait qu’il soit à l’hôpital plutôt qu’à la maison où tu t’endort avec la peur au peur que le lendemain, quand on se réveillait, il était mort. Ça fait vraiment peur, Max. Et c’est pendant cette période là que Fred était avec moi, alors c’est tout à fait normal que je l’aime
M-Et ben va le retrouver
Liz avait l’impression de se pendre un coup dans le ventre mais elle ne le montra pas
L-Ah ouais ? Et ben tu sais quoi c’est ce que je comptais faire. Dès demain, je m’en vais.
M-Très bien, et ben va t’en
Max sortit de crashdown tandis que Liz montait se coucher. Avant d’aller se coucher, elle alla dans la salle de bains, dans l’espoir de faire cesser ses pleurs. Elle y resta pendant plus d’une demi-heure puis elle en sortie pour aller se coucher près de Denis qui avait entendu toute la dispute des escaliers où il était parti écouter. Il avait entendu la jeep de Max s’arrêté, alors il était descendu mais il avait stoppé net dès qu’il avait entendu la tournure que prenait la conversation. Il n’avait pas compris entièrement la conversation mais il savait que lui et Liz allaient rejoindre Fred puisque Liz et Max ne s’aimaient plus. Il était remonté dès qu’il avait entendu la porte du restaurant se rouvrir puis il s’était glissé sous les draps en faisant semblant de dormir. Puis il sentit Liz se glissait également dans le lit qui l’embrassa sur le front puis lui murmura à l’oreille
L-je t’aime Denis.
Denis ne fit aucun geste qui prouverait qu’il ne dormait pas. Liz finit par s’endormir les larmes aux yeux. Elle se réveilla deux heures plus tard, elle avait froid. Elle ouvrit les yeux et vit que la fenêtre était ouverte, elle se leva et alla la fermer puis elle se recoucha. Elle ferma les yeux quelques secondes puis s’avisa que Denis n’était plus là. Elle se leva d’un coup et alluma la lumière. Elle chercha sous le lit mais il n’était pas là. Elle sortit en vitesse de sa chambre et partit réveiller ses parents
L-Vous avez pas vu Denis ?
N-la dernière fois que je l’ai vu c’était dans ton lit et il dormait. Il doit être en bas
Liz partit en courant dans la cuisine mais aucune trace de Denis. Elle fouilla également le restaurant. Elle cherchait partout, dans tout les coins, dans toutes les cachettes possibles. Elle criait son nom mais il ne répondait pas. Elle remonta et se remit à fouiller sa chambre mais aussi la chambre de ses parents, la salle de bains, la chambre d’ami. Mais rien. Nancy et Jeff allèrent appeler Max et les autres. Max arriva quelques minutes plus tard et monta voir Liz. Elle pleurait, Max vint la prendre dans ses bras
M-Chut ça va aller
L-Où est Denis ?
M-On va le retrouver, calme toi.
L-Il est parti
M-Dis moi ce qui s’est passé après que je suis parti
L-Je suis montée me coucher, Denis dormait. Après je me suis réveillée, la fenêtre était ouverte, je suis partie la fermer et c’est là que je me suis aperçue qu’il n’était plus là
M-la fenêtre était ouverte ?
L-Oh mon dieu, il s’est enfui
M-on va le retrouver, je te le promets
Peu à peu, les autres arrivèrent. Liz était dans les bras de Max et pleurait. Kyle s’installa en face d’elle qui était sur le canapé
K-Liz, il faut que tu me répondes clairement. Comment était habillé Denis quand tu es partie te coucher ?
L-Euh…il avait un pyjama bleu avec des points rouges…non ils étaient blancs. Ouais il portait un pyjama bleu avec des points blancs
K-Est ce que tu sais pourquoi il se serait enfoui ?
L-Max et moi, on s’est disputé et il a peut être entendu
K-Sur quoi vous vous êtes disputé ?
L-Euh…Sur le cancer qu’avait Denis, sur nous, sur mon départ, sur Fred et sur toi
K-Pourquoi moi ?
L-Il n’est toujours pas sur qu’on a rien fait et on a parlé aussi du fait que Max ne s’en occupes jamais
M-Liz !!!
L-Non c’est vrai. Tu t’en fous royalement de Denis. Michael s’en occupe beaucoup plus que toi. C’est normal qu’il pense que Michael c’est son père
Kyle lui fit un petit sourire puis se leva. Les autres le suivirent seul Max resta avec Liz. Dans le restaurant
K-Bon, voilà ce qu’on va faire. Si on ne l’a pas retrouvé dans une heure, j’appelles des renforts. Mais je pense pas qu’on arrivera jusqu’à là. On se partage la ville en quatre parties. L-je veux aider
Liz était apparue dans le restaurant, les larmes avaient ravagés son visage. Max était juste derrière elle et la retenait par le poignet
K-Non toi tu restes là et tu attends, il pourrait rentrer par lui même il faut quelqu’un pour l’accueillir
L-mais je pourrais pas rester là à rien faire
K-Max tu restes avec elle
Max hocha la tête et entraîna Liz vers un boxe
L-Non laisses moi aller le chercher
K-On va te le ramener Liz, je te le promets. Bon Michael et Maria vont prendrez cette partie là. Isa et Jesse celle là, Nancy et Jeff vous prendrez celle là et moi celle là. Si quelqu’un à quelque chose, qu’il appelle. Tout le monde a compris ?
Tout le monde hocha la tête et chaque uns partis de son côté. Max fit un café pour Liz et pour lui puis se rassit à ses côtés. Liz tenait contre elle, la paire de chaussons de Denis
L-Il doit avoir froid aux pieds
M-T’inquiètes pas ils vont le retrouver
Après plusieurs cafés, le téléphone sonna, c’était Maria et Michael
Mar-On l’a retrouvé, on arrive
L-Oh merci Maria, merci
Maria raccrocha et Liz se précipita vers la porte. La voiture n’arriverait pas avant cinq minutes peut être dix, mais il fallait qu’elle soit dehors pour l’accueillir. Max la rejoignit et lui mit son manteau sur ses épaules. Liz lui fit un petit sourire puis Max l’entoura de ses bras. Maria arriva quelques minutes plus tard avec dans les bras Denis qui tremblait. Liz vint le prendre et le serra fort dans ses bras. Denis s’y accrocha et pleura de plus belle.
L-Ça va aller maintenant
Max entraîna Liz dans le restaurant. Liz mit Denis sur ses genoux et se mit à le bercer. Les autres arrivèrent un peu après mais rentrèrent chez eux sachant que c’était un problème de famille. Les parents de Liz montèrent se coucher et laissèrent Liz et Max seul avec Denis qui avait cessé de pleurer
L-Pourquoi tu es parti ?
D-Parce que…c’est ma faute
M-Tu penses que c’est ta faute si maman et moi on se disputé ?
Denis hocha la tête
L-Mais c’est pas ta faute, tu sais de temps en temps, les papas et les mamans ne sont pas toujours d’accord mais c’est pas pour ça qu’ils ne s’aiment pas
D-T’aime toujours maman alors ?
M-Oui plus que tout, pourquoi tu voudrais pas qu’on s’aime ?
D-je sais pas. On ne va pas partir alors ?
L-Non, on va rester là
Liz l’embrassa sur les cheveux
M-Ça va ? personne ne t’as fait mal
D-Si
L-Où tu as mal ?
D-Là
Denis lui montra son pied et Liz et Max virent des petites égratignures laissé par des cailloux. Max le soigna puis Liz se releva pour aller le coucher. Max l’interpella
M-J’ai pas droit un bisou ?
Liz lui sourit puis revint près de lui. Max embrassa Denis sur le front puis lui tira une petite mèche de cheveux qui était sur son front.
M-Je t’aime Denis
Liz lui sourit une nouvelle fois puis monta le coucher. Denis s’endormit aussitôt alors Liz redescendit voir Max.
L-je suis désolée.
M-Non c’est moi qui suis désolé. Je n’aurai jamais du te parler comme ça. Et puis tu as raison, tu n’as fait que suivre mon exemple. Je suis désolé te t’avoir abandonner. Pardonne moi. Et à partir de maintenant je te promet d’être beaucoup plus présent pour Denis, enfin pour mon fils.
Liz l’embrassa. Max approfondit le baiser et c’est à regret qu’ils se séparèrent.
Le lendemain, alors que c’était un mercredi, Max arriva alors que Denis dormait encore. Liz servit le client puis le rejoignit au comptoir qui parlait avec Maria
Max-salut
L-Salut
Liz et Max s’embrassèrent devant Maria qui avait un grand sourire
L-Non mais dis donc toi, tu n’aurai pas des clients à servir ?
Mar-Hein ?? Ah oui, les clients.
Maria s’éloigna et Liz s’assit près de Max sur le tabouret libre
Max-Où est Denis ?
L-En haut, il dort. Les événements de la veille l’ont assommé.
Max-Normal avec ce qui s’est passé. Tiens, j’ai quelque chose pour toi et pour lui
Max lui tendit un petit papier que Liz ouvrit.
L-C’est quoi ?

A suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Isamax27
Invité



MessageSujet: Re: my sun   Mer 3 Aoû - 23:32

My sun (15ème partie: fin)

Max lui tendit un petit papier que Liz ouvrit.
L-C’est quoi ?
Max-Mes nouveaux horaires. J’ai été voir mon patron et comme c’est aussi un ami, il m’a changé mes horaires alors je me disais que si Denis voulait bien, lui et moi on aurait pu faire connaissance
L-Mais je travaille aujourd’hui
Max-Je sais, j’ai téléphoné à Michael avant. C’est pour ça que j’ai dit, Denis et moi, pas toi, lui et moi. Juste tout les deux, entre hommes si tu préfères.
Un grand sourire apparut sur le visage de Liz. Puis elle regarda sa montre
L-Il est 9h30, donc il est largement le temps de le réveiller. Voudrais tu t’en charger ?
Max-Avec plaisir. Il dort où ?
L-Dans ma chambre, je pense que tu connais le chemin.
Max-Oui
L-Par l’intérieur aussi ?
Max-Je connais le chemin également par l’intérieur. Même si je le connais mieux par l’extérieur.
Max et Liz se sourirent puis Max monta. Une demi-heure plus tard, Denis apparut laver, habiller et il avait pris son petit-déjeuner. Liz le prit dans ses bras
L-Bonjour mon petit ange. Tu as bien dormi ?
D-Oui. Papa et moi, on va au parc faire de la balançoire.
L-Je sais même que je n’ai pas droit d’y aller. Vous serez que tout les deux. Tu auras intérêt d’être sage avec lui sinon il va tout me raconter.
Liz le reposa puis le suivit dans le vestibule de la maison. Elle lui mit ses chaussures puis son manteau et ils rejoignirent Max dans la cuisine qui rangeait les céréales.
L-Il est prêt
M-Alors on peut y aller.
Max tendit sa main à Denis qui la saisit avant que Max ne change d’avis. Liz embrassa Denis puis embrassa Max
M-Ne nous attend pas ce midi.
L-D’accord, soyez sage.
Max et Denis s’en allèrent tandis que Liz retourna dans le restaurant. Il était plus de trois heures quand Maria ferma enfin le restaurant. Après l’avoir nettoyer, Maria et Liz partirent s’asseoir au comptoir
Mar-Alors ma petite Lizzie. Je pense qu’on doit avoir une petite conversation entre filles
L-Entre filles ? Je te signale qu’il y a Michael.
Liz venait juste de finir sa phrase que Michael les salua puis s’en alla
Mar-Tu disais ??
Liz lui sourit
Mar-Alors si tu m’expliquais un peu en détail la dispute que tu as avec Max pour que Denis s’enfuit.
Liz soupira
L-Denis avait un cancer à cause de moi
Mar-Allons bon. Et pourquoi à cause de toi ?
L-Le sang d’un extra terrestre n’est pas porteurs de maladie. Moi je suis humaine, donc c’est moi qui est à l’origine de la maladie de Denis
Mar-Mais bien sur.
Liz releva la tête
L-Bon, Maria. Le cancer est une maladie génétique. Max ne peut pas être malade, moi oui, et comme Denis a été malade c’est obligé que ce soit moi la responsable
M-Liz, Denis a été peut être malade mais il ne l’est plus alors arrêtes de te prendre la tête avec ça.
L-Avec ça ? Mais Maria, c’est ma faute si Denis était malade. C’est moi qui a voulu qu’on attende avant de l’opérer mais quand j’ai enfin voulu c’était trop tard, les oncogènes avaient déjà contaminé le poumon sain. C’était trop tard pour l’opérer. A attendre l’opération, j’avais signé l’arrêt de mort à Denis et toi tu me dis de ne pas me prendre la tête
M-C’est quoi les oncotrucs ?
L-Oncogènes, c’est les gènes qui provoquent le cancer
M-Ok, alors tes oncogènes ça se développe rapidement ou alors ça prend le temps de contaminés les cellules saines ?
L-Au début ça va doucement mais au bout d’un moment ça va plus vite, puisqu’il y a plus de cellules malades
M-Ouais bon on va dire que j’ai compris, donc quand tu ne voulais pas opérer Denis, le deuxième poumon était sûrement déjà contaminé, tu n’as pas condamné Denis. Et puis même si c’était le cas, tu n’as plus à t’en faire, puisqu’il est guéri
L-Ouais, c’est vrai, je devrais pas me prendre la tête pour ça alors que j’ai d’autres raisons.
M-Comme quoi par hasard ?
L-Non mais dis donc toi, tu veux tout savoir
M-Eh oui, j’ai trois ans à rattraper
L-Tu m’en veux ?
M-Non parce que je sais ce que tu ressentais. Si tu n’avais persisté à dire que Alex avait été assassiné et non, qu’il s’était suicidé. Je n’aurai jamais été chez Kyle et il n’aurait jamais revu la scène où il mettait le corps d’Alex dans la voiture, alors pourquoi je t’en voudrais d’avoir fait éclater la vérité
L-Mais je suis partie après ?
M-Peut être mais à l’origine, Max devait aussi partir. Et je comprend parfaitement que tu ne sentais plus chez toi alors que Max était parti avec Tess
Liz baissa la tête mais Maria la releva avec son index et son pouce
M-Mais c’est passé maintenant. Alors pas besoin de ramener les vieux souvenirs, c’est le présent qui compte pas le passé. Tout le monde fait des erreurs.
L-merci Maria
M-De rien, ma petite puce.
Maria et Liz se serrèrent dans les bras puis Maria l’écarta
M-Mais c’est quoi ces autres raisons pour laquelle, tu te prend la tête
L-J’ai l’impression que Denis a des pouvoirs mais qu’il ne le sait pas
M-Oh et qu’est ce qui te fait dire ça ?
L-Il se battait contre le cancer depuis trop longtemps. Quand j’ai su qu’il avait le cancer, j’ai lu beaucoup de livre sur le cancer et j’ai découvert que c’était très rare qu’un petit garçon qui a un cancer des poumons depuis ces un an, survive plus de un an. Alors que Denis ça faisait presque un an et demi qu’il se battait. Après j’en ai plus repensé quand le médecin nous avez qu’il ne lui restait plus beaucoup de temps à vivre mais quand on a parlé tout les deux à Noël de la facilité d’élocution de Denis, ça m’est revenue et depuis ça m’obsède
M-Je ne sais pas pourquoi ça t’obsède, puisque ce n’est pas une si mauvaise chose que Denis ait des pouvoirs, ça a plein d’avantages
Liz lâcha un petit rire
L-Ouais c’est vrai, il pourra tondre la pelouse et avoir quand même le temps d’aller avec ses amis s’amuser, c’est vrai que c’est pratique
M-Tu pourras me le louer ?
L-C’est au dessus de tes moyens, mais si tu veux en avoir un pas cher, demande à Michael de t’en faire un. Je suis sur qu’il sera d’accord
Maria et Liz partirent dans un fou rire puis quelques minutes plus tard, Max et Denis rentrèrent. Denis courut dans les bras de Liz

A suivre…[/u]
Revenir en haut Aller en bas
Lydia
Invité



MessageSujet: Re: my sun   Jeu 4 Aoû - 16:36

tj ossi génial cette fic merci isamax de nous la faire partager la suite stp
Revenir en haut Aller en bas
tess5
Invité



MessageSujet: Re: my sun   Jeu 4 Aoû - 16:48

Oh my god,j'ai trop hâte de voir la suite !!!
Revenir en haut Aller en bas
Isamax27
Invité



MessageSujet: Re: my sun   Jeu 4 Aoû - 22:01

salut!
La suite sera demain mais se sera la fin!
Ca me fait plaisir de l'écrire et cette fic-là, j'ai mis beaucoup de mal à l'écrire mais je suis assez fière du résultat
Merci et à demain!
isamax27
Revenir en haut Aller en bas
Isamax27
Invité



MessageSujet: Re: my sun   Ven 5 Aoû - 19:59

et voilà la dernière partie! J'espère qu'elle vous plaira!
isamax27

My sun (16ème partie)

L-C’est au dessus de tes moyens, mais si tu veux en avoir un pas cher, demande à Michael de t’en faire un. Je suis sur qu’il sera d’accord
Maria et Liz partirent dans un fou rire puis quelques minutes plus tard, Max et Denis rentrèrent. Denis courut dans les bras de Liz
L-Alors mon petit ange, c’était bien ?
D-Oui, j’ai un gros ballon avec papa
Liz tourna la tête vers Max qui avait accroché le ballon à sa jeep, Liz sourit puis embrassa Max. Maria cacha les yeux de Denis qui les retira
Mar-Non mais vous pourrez aller faire ça ailleurs, il y a des jeunes enfants que vous risquez de choquer
Ils rigolèrent tous, puis Liz regarda la bouche de Denis
L-Vous avez mangé combien de glaces ?
D-Aucune
L-menteur, d’après les premiers indices, il y en a à la vanille et une autre à la fraise. J’ai raison ?
D-Non, il manque celle au citron
Liz lui essuya sa bouche tout en regardant Max qui souriait innocemment
L-La prochaine fois, monsieur Evans, essuyez la bouche de ce jeune enfant avant de lui dire de me raconter un mensonge
Max-Je ferrais attention la prochaine fois
D-La prochaine fois ?
Max-Oui mais cette fois ci, on amènera maman, comme ça elle verra que c’est bon ces trois glaces là
D-Chic
Liz et Max se sourirent
Mar-Bon ben je crois que c’est à ce moment là que je dois m’en aller, alors à plus tard les amis
Maria les salua puis s’en alla.

Deux semaines passèrent et Liz partit faire des courses en compagnie de Denis. Sur le chemin du retour, alors que Denis parlait à Liz de sa dernière balade avec Max, Liz eu un malaise. Une folle envie de dormir la prit. Elle se força pourtant à garder les yeux ouverts et essaya de se concentrer sur la route. Elle secoua la tête mais la tentation était trop forte. Elle laissa peu à peu ses yeux se fermés et se fut un cri de Denis qui la réveilla mais il était trop tard, elle se prit la barrière de plein fouet en voulant éviter le camion. Elle perdit connaissance. Denis se mit à pleurer, l’homme du camion arriva en courant
H-Madame ça va ? hé oh madame ça va ? Et toi petit, comment te sens tu ?
D-Maman !!!
H-T’inquiètes pas je vais te sortir de là et ta maman avec.
L’homme partit en courant appeler les secours puis revint près de Denis qui pleurait.
H-Comment tu t’appelles petit ?
D-Denis
H-alors Denis écoutes moi. Tu vas me tendre ta main d’accord ?
D-Et maman ??
H-Je vais la tirer aussi mais toi d’abord. Allez donne moi ta main
Denis tendit sa main que l’homme saisit. Mais la ceinture de sécurité l’avait bloqué
D-Aie !!!!
H-D’accord pleure pas. On va faire autrement. Je vais me glisser dans la voiture et je t’aiderai à sortir de là. Tu es toujours d’accord ?
L’homme n’attendit pas la réponse de Denis et se glissa dans la voiture. Il coupa la ceinture de sécurité avec son couteau et libéra Denis qui sortit de la voiture puis il s’attaqua à la ceinture de Liz et avec plus de mal que pour Denis la tira de la voiture. Les secours arrivèrent peu de temps après.
S-Ok, on amènes la femme et l’enfant. Vous suivez nous !
Une ambulance amena Denis et Liz à l’hôpital tandis qu’un infirmier faisait les examens nécessaires sur le camionneur. Dans l’ambulance, les infirmiers s’occupaient de Liz tandis qu’une infirmière essayait de calmer Denis
I-Ça va aller. On va amener ta maman à l’hôpital et ils vont la guérir
D-Maman !!!
I-Tiens regarde
L’infirmière lui donna une peluche. Quelques minutes plus tard, les ambulanciers confièrent Liz et Denis à l’hôpital. Une infirmière amena Denis dans la salle d’attente
I-Comment tu t’appelles ?
D-Denis, où est maman ?
I-Des médecins la soignent
D-Ils vont lui faire mal
I-Mais non, ils vont la soigner. Tu veux un chocolat, Denis ?
D-Oui
I-Attend moi là je reviens
Sitôt l’infirmière partit, Denis descendit de sa chaise et partit de la salle d’attente. Il prit la direction des escaliers, puis il monta une à une les marches. Quand il poussa la porte, il se trouva dans l’étage pédiatrie. Il y pénétra et tenant serrer le nounours contre lui, il marcha dans les couloirs. Il pleurait et il avait peur des médecins. Un médecin se mit au travers de son chemin
M-Hé ben bonhomme qu’est ce que tu fais tout seul ?
D-Je cherche mon papa
M-Et qu’est ce que ton papa fait là ?
D-Il fait mal à des moi
Le médecin ne comprenait pas
M-Mais il fait quoi comme travail ton papa ?
D-Comme toi.
M-Ton papa est docteur comme moi ?
Denis hocha la tête resserrant le nounours.
M-Et ton papa, il s’occupe des petits garçons et des petites filles ?
Denis haussa les épaules
D-Je sais pas, mais il s’occupe de moi
M-Tu saurais le reconnaître ton papa ?
Denis hocha la tête
M-Alors viens
Le médecin tendit sa main vers Denis qui secoua la tête
M-T’as peur de moi ?
D-Tu vas me faire mal
M-Mais non, allez viens.
Le médecin se releva et s’avança. Il vérifia que Denis le suivait et il pénétra dans la salle de repos des médecin. Denis partit en courant quand il les vit. Le médecin partit aussitôt à sa poursuite. Denis courrait aussi vite que ses petites jambes lui permettait mais déjà le médecin le rattrapait. Denis tourna à droite et percuta de plein fouet un autre médecin. Denis tomba sur les fesses et se mit à pleurer. Le médecin le remit sur ses pieds et le prit dans ses bras
M-Viens avec moi, on va passer une annonce.
Le médecin alla à l’accueil de l’étage où il prit l’interphone
M-Tout les papas médecin d’un petit garçon prénommait…comment tu t’appelles ?
D-Denis
M-Donc tout les papas médecin d’un petit garçon prénommait Denis sont priés de se présenter à l’accueil pour le consoler.
Le médecin essuya les larmes de Denis.
M-Comme ça ton papa va arriver très vite
Le médecin s’occupa de Denis. Max sortit en courant des toilettes et se dirigea vers l’accueil. Quand il arriva, il courut jusqu’à Denis qui s’était remis à crier. Max le prit dans ses bras et l’amena dans la salle d’attente. Denis criait de plus en plus
Mé-C’est ton fils ?
M-Oui. Denis regardes moi, Denis !!! Ok j’ai compris attends
Max se releva et tira sa blouse puis se remit à la hauteur de Denis
M-Voilà c’est mieux comme ça ?
D-papa !!!
M-Chut c’est fini
Denis serra Max au cou qui le souleva puis s’assit sur un siège. Le médecin s’en alla
M-Qu’est ce que tu fais là Denis ? Où est maman ?
D-Ils lui font mal
M-Qui lui fait mal ?
D-Comme lui
Denis lui montra un médecin qui parlait avec une infirmière
M-Qu’est ce que tu me racontes ? Maman est ici ?
D-Oui mais ils l’ont pris
M-où ?
D-Je sais pas, je veux maman
M-On va la retrouver, d’accord ?
Denis hocha la tête. Max se releva et ramassa sa blouse. Il passa aux vestiaires prendre ses affaires puis prit la direction de la sortie. Il se laissa guider par Denis et pénétra alors dans le service des urgences. Denis cacha sa tête dans le cou de Max qui l’embrassa sur les cheveux. Il s’adressa à l’accueil, l’infirmière reconnut Denis
I-C’est très aimable de votre part de l’avoir ramener
L’infirmière tendit ses bras vers Denis mais Max recula
M-C’est mon fils. Où est sa mère s’il vous plait ?
I-Denis est votre fils ?
M-Oui mais dites moi où est sa mère ? Elle va bien ?
I-Elle est en salle de réveil
M-Pourquoi qu’est ce qu’elle a ?
I-Elle a eu un accident de voiture mais elle va bien comme le bébé
M-Elle est enceinte ?
I-Oui de trois mois, vous ne le saviez pas ?
M-Non, je pourrais la voir ?
I-Pas tout de suite. On vous préviendra quand on la transféra dans une chambre
M-Merci, je peux passer un coup de téléphone ?
I-Bien sur, si vous voulez être seul, confiez moi Denis
Mais Denis resserra le cou de Max
M-Non ça ira.
Il composa le numéro de Maria
Max-Maria, c’est Max, est ce que tu peux me rejoindre avec tout le monde à l’hôpital
Mar-Oui mais pourquoi qu’est ce qui s’est passé ?
Max-Je t’expliquerai tout mais viens vite
Max raccrocha avant qu’elle ne pose d’autre questions. Max prit un chocolat pour Denis et un café pour lui. Les autres arrivèrent alors que Denis s’endormait peu à peu
Mar-Comment va Liz ?
Max-Elle va bien et…
Max s’arrêta et baissa les yeux vers Denis
Max-Et le bébé aussi
I-Liz est enceinte ?
Max-Oui de trois mois, mais elle n’est rentrée que depuis à peine un mois et demi alors comment ça se fait qu’elle est enceinte de trois mois
Mi-C’est peut être du à ton côté extra terrestre, quand elle attendait Denis s’était pareil, tu te souviens de ce qu’elle nous avait dit
Max-Ouais j’avais oublié
D-maman ???
Max-On va la retrouver bientôt, ça va ?
D-J’ai mal là
Denis lui montra son genou, Max releva son pantalon et vit une écorchure. Max passa sa main dessus et la blessure disparut
M-Et voilà elle est partie
Max remit le pantalon en place juste au moment où un médecin arriva
Me-Vous êtes la famille de mademoiselle Parker ?
Max-Oui, comment va t elle ?
Me-Elle va bien, elle se repose vous pourrez la voir dans quelques minutes
Le médecin s’assit à la hauteur de Denis qui se recula dans les bras de Max
Me-Est ce que tu es le petit Denis ?
Devant le silence de Denis, Max prit les choses en main
Max-C’est lui
Me-est ce que j’aurai pu l’ausculter pour m’assurer qu’il va bien ?
Max-Il n’a rien, je suis médecin,
Me-Dans quelle section ?
Max-A l’étage d’au dessus.
Me-Bon alors je vous fais confiance. Une infirmière viendra vous dire quand vous pourrez aller voir Mademoiselle Parker, ne lui parler pas trop, elle est encore fatiguée
Max-Est ce qu’elle sait pour le bébé ?
Me-Non, je vous laisse le lui dire
Le médecin s’en alla et quelques minutes plus tard, l’infirmière arriva. Le groupe la suivirent
Mar-On attend dehors, tu veux rester avec nous Denis ?
D-Non, je veux voir maman
Max-tu vas aller voir maman et après tu les rejoindras, c’est d’accord ?
D-Oui
Max et Denis entrèrent dans la chambre. Max déposa Denis sur le lit qui lui toucha la main. Liz se réveilla et regarda tour à tour Max et Denis. Elle toucha la joue de Denis où une larme coulée, elle l’essuya puis lui sourit
L-Ça va mon amour ?
Denis hocha la tête puis se coucha près de Liz qui l’embrassa sur les cheveux
L-Je suis désolé de m’être endormie et te d’avoir fait peur Denis.
D-T’as mal ?
Denis se releva et montra du doigt la perfusion de Liz
L-Non. Max qu’est ce que j’ai ?
Max lui sourit puis prit Denis
M-tu vas aller voir Maria, j’en ai pas pour longtemps
Max confia Denis à Maria puis revint près de Liz
L-C’est grave ?
M-Non…
L-Ben c’est quoi alors ?
M-Tu…Tu vas…donner une petite sœur ou un petit frère à Denis
L-Je…je suis…enceinte ?
M-Oui de trois mois, j’ai même douté un instant que c’était moi le père, désolé
L-…Tu le veux ?
M-Quoi du bébé ? Ben évidemment. Plus jamais je ne te quitterai, je te le promet
Max et Liz s’embrassèrent puis les autres entrèrent. Et Denis que Max avait installé près de Liz, leur posa une question dès qu’ils surent la nouvelle
D-Je pourrais avoir une petite sœur ?
M-ça, ça sera la surprise.
Max saisit la main de Liz et la garda serrer dans la sienne. Denis mit aussi sa main dessus et quand il la tira, il avait laissé son empreinte de main
D-Oh !!! Moi aussi je vais avoir des antennes alors ?
Tout le monde se mit à rire

Deux semaines plus tard, Liz avait aménagé dans leur maison, à Max et à elle. En vidant les derniers cartons, Liz trouva son journal. Elle l’ouvrit puis commença à écrire
« 15 mars. Liz Parker…où devrais je dire, Liz Evans ? Dans deux semaines, Max et moi, on va se marier. Pour Denis mais aussi pour le bébé qui grandit peu à peu dans mon ventre et surtout parce qu’on s’aime. Tout est favorable au mariage, le soleil qui a première vue, va durer. Mais aussi, l’humeur du groupe. Maria nous a annoncé qu’elle attendait elle aussi un bébé. Elle a eu de la chance de ne pas avoir été à l’hôpital après avoir causé un accident…En apprenant la nouvelle, Michael était sous le choc, au début, il a pensé à une blague puis quand Maria lui a montré le test, il a sauté au plafond ( au sens propre du terme) puis il l’a prise dans ses bras en lui disant qu’il l’aimait. Jesse et moi, on a fait connaissance et je trouve que Isabel et lui forment un beau couple même si ça me surprend encore aujourd’hui de les voir ensemble mais tout peut arriver. Un extraterrestre et une terrienne s’aiment alors pourquoi une extraterrestre et un terrien, ne s’aimerait pas ? Amy et Jim sont revenus de leur voyage, on avait organisé une fête pour leur retour où nous avons beaucoup parlé de Venise puis nous avons bifurqué une fois de plus, vers moi, Denis et ma vie avec Fred. Pour en finir avec les "adultes", Kyle a été promu au poste de shérif, vu que Jim a décidé de réduire ses heures de travail pour passer plus de temps avec Amy. Jesse a toujours son travail dans le cabinet de Philippe. Et pour Isabel, elle est servie avec la maison qu’elle a avec Jesse. Quant à Denis, il est aux anges, il va avoir une petite sœur ou un petit frère, Fred va venir à mon mariage avec Max donc Denis va pouvoir lui raconter tout ses bêtises qu’il fait tout autour de lui. Denis est un petit garçon de trois ans tout à fait normal…mis à part ses pouvoirs, mais il a de bons professeurs comme Max et Michael. L’un lui apprend ce qu’il faut faire, l’autre, ce qu’il ne faut pas faire, comme pour redire les propos de Michel "on enregistre plus vite à son âge avec un exemple concret". J’espère que Denis a maintenant compris qu’il ne faut pas faire exploser les ballons du marchand. Mais sinon, il aura un gentil shérif qui va veiller à ce qu’il ne fasse pas de bêtises.
Je sais qu’à présent ma vie est ici, à Roswell auprès de ma famille et de mes amis. Quand je suis revenue à Roswell c’était pour voir une dernière fois mes parents et Maria ainsi que Kyle mais ça ne s’est pas passé comme ça. J’ai su que Max, Michael et Isabel n’étaient jamais partie sur Antar avec Tess parce qu’elle avait tué Alex. Ils sont restés alors que moi je suis partie. Mais tout finit bien.
Je ne sais pas ce que l’avenir me réserve mais je suis confiante. »

Fin
Revenir en haut Aller en bas
Lydia
Invité



MessageSujet: Re: my sun   Ven 5 Aoû - 20:25

c tro domag ke c fini mé je te di gran BRAVO!!!! el et superbe cet fic merci de ns lavoir fé partager je ladore je te fé de gro bisouxx et encore BRAVO cat
Revenir en haut Aller en bas
tess5
Invité



MessageSujet: Re: my sun   Ven 5 Aoû - 20:42

C'est vraiment trop géniale...domage que sa finisse!!! Mais bravo c'tait vraiment cool!!!
Revenir en haut Aller en bas
lizevans
Isabel
avatar

Nombre de messages : 486
Age : 32
Date d'inscription : 23/06/2005

MessageSujet: Re: my sun   Ven 5 Aoû - 21:29

elle excellente t sur ke tu pourai pa faire une tite suite pr voir comen è leur nouvel vie a tous???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MarissaP
Invité



MessageSujet: Re: my sun   Ven 5 Aoû - 21:53

Super la fic!
c'est vrai que c'est dommage que ce soit la fin!
Revenir en haut Aller en bas
Isamax27
Invité



MessageSujet: Re: my sun   Ven 5 Aoû - 22:12

salut!
une suite? ou un épilogue? scratch Il faudrait que je trouve des idées mais je vais réfléchir! Mais n'hésitez pas à emettre vos idées pour m'aider !
Et encore merci pour mes coms! ca fait plaisir quand c'est lu et surtout apprécier!
Bye
isamax27
Revenir en haut Aller en bas
Lydia
Invité



MessageSujet: Re: my sun   Sam 6 Aoû - 17:12

moi g un peu didé mé bon comme je n'est jamais écrit de fic je c pa si sa va te plaire
alors soi indulgante lol
alor tu pourrait raconter la vie de liz apre kel et accoucher dune fille et maria ossi comme sa el oron le mm age et isabel ki nété pa enceinte tu pourrai dire kel lé de 2 semaine a peu pre ke kyle et fiancé avec une fille ki la rencontrer en travaillant comme shérif pui le tout avec le retour de la soidisante mor de nasedo et tess ki son tj en vi voulan se venger de max et surtout prendre denis ou bien la petite fille car il on des pouvoir et il pourron diriger antar......
bon je croi ke jen et assé di lol alor a toi de voir comme tu a du talen je croi ke avc mon résumer si il te plé je croi ke sa feré une bonne suite keske vs en pensé
Revenir en haut Aller en bas
nonore
Invité



MessageSujet: Re: my sun   Ven 19 Aoû - 22:42

moi tout me plait juste le fait que tess et nasedo reviennent mais sa c'est normale je voudrais pas que le bonheur de liz , max,denis et la petite fille soit gacher !
mais aussi c'est sa qui fera l'action donc cette une bonne idée!!!
trop geniale le fic!!!
jadore tu a des talents fous!!!
Revenir en haut Aller en bas
Isamax27
Invité



MessageSujet: Re: my sun   Sam 20 Aoû - 11:27

salut
La suite c'est dans L'amour d'une mère mais j'ai changé quelques idées comme le fait que Tess et Nasedo étaient vivants. Pour moi ils sont réellement morts... Mais je vais peut etre quand même les insérés dans l'histoire....Pour le moment, je n'en sais rien, je n'ai fait que le premier chapitre et le deuxième avance petit à petit! ca sera la surprise! lol!
Bye
Isamax27
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: my sun   

Revenir en haut Aller en bas
 
my sun
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Roswell-fanfictions :: Fan-Fictions :: Dreamer-
Sauter vers: