Roswell-fanfictions

fan-fictions sur la serie Roswell
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Roswell Hight

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
ZouLy EvaNs
Tess
avatar

Nombre de messages : 69
Age : 30
Date d'inscription : 09/08/2007

MessageSujet: Roswell Hight   Jeu 3 Jan - 19:21

Univers alternatif de Roswell basé sur Max et Liz... Dîtes moi si une suite vous dis!

Roswell_Ville des extraterrestres voilà mon lieu de résidence. Je me demande encore pourquoi ils ne se sont pas décidés à l’écrire sur les panneau indicateurs qui bordent la ville.
Chaque fois on me demande : « C’est bien Roswelllavilledesextraterrestres ? » Oui, tout en un seul mot, je vous assure ! Personnellement je ne crois pas aux extra terrestres, c’est comme Noël, qui pense à cet instant que c’est le jour de la naissance de Jésus ? Je vais vous le dire moi Quasiment personne, je dis quasiment car il y en a bien deux trois qui y pensent, mais avant c’est les cadeaux, le repas tout ce qui s’en suit bref c’est com-mer-cial. Les extraterrestres à Roswell c’est pareil ! Vous me suivez Noël-Cadeaux, Roswell-Extraterrestres c’est commercial. Je vis à Roswell depuis 18 ans maintenant et je n’ai rien vu de paranormal !
Mais j’oublie le plus important, je suis Liz Parker et ma vie est ennuyeuse à mourir. On peu d’ailleurs en déduire que c’est ce pourquoi je suis morte. Toutefois je vais trop vite en besogne, il me faut commencer par le commencement.
Mes parents tiennent le CrashDown café, un fast food où évidemment tous les étudiants de mon lycée se retrouvent pour bavarder et devinez qui est serveuse là bas ? Bingo ! Liz Parker ! Quand je disais que ma vie est ennuyeuse à mourir : je suis SERVEUSE, ça s’écrit en gros sur mon front.
- Qu’est-ce que tu fais dans la vie ?
- Je suis étudiante.
- Et à côté de ça ?
- Je suis serveuse.
Oua ! On peut dire que ça fait impression. Heureusement ma meilleure amie, Maria Deluca ayant un jour eu pitié de ma condition s’est ralliée à ma cause. Nous disons à présent « Nous sommes serveuses ».
- Bonjour, je suis Liz, que puis-je vous servir qui vous ferez plaisir ?
- Mmm, Ca ne te dirait pas qu’on aille faire un petit tour dans ma soucoupe, on prévoit une guerre intersidérale ce soir ?
Et voilà ce à quoi je suis confrontée chaque jour de ma pauvre vie après les cours. Mon père n’est pas partisan du « Tu ne sors pas dans cette tenue !! ». Pour preuve, c’est lui qui a dessiné nos costumes : robes vertes mini avec une tête d’alien en guise de tablier, sans oublier les antennes sur la tête. Vous savez cela ressemble étrangement au costume de la bonne dans les scènes cochonnes à la TV mais en version alien. Et l’hiver ? Oh nous n’avons pas peur d’avoir froid ! Des costumes style chapeau melon et bottes de cuir, de ceux qui tiennent bien au corps, on n’a pas froid et ça reste sexy. Voilà comment mon père habille sa fille. Je ne peux pas le blâmer entièrement, avant on pouvait s’habiller comme on le voulait avec Maria, mais un jour il a reçu la visite d’un commercial censé l’aider à rehausser la notoriété de l’entreprise, qui a tout de suite dit « vos serveuses doivent être plus..Sexy ». Et voilà, c’était fait, mon père a sorti ses feuilles et son crayon !

Driiiing-Driiiing, ça c’est la sonnerie plus qu’agaçante de mon téléphone portable, je décroche guère réjouie :
- Liiiiiiiiiiiiiiz !
Tess Harding. Le stéréotype de la blonde : l’intelligence qui l’habite, sa façon se s’habiller, de se comporter, sa voix mielleuse et sa détestable façon de se trémousser. Bref Tess est le genre de fille que je préfère voir loin de moi, problème : celle-ci m’adore, ne me demandez pas pourquoi je n’en sais fichtre rien, mais ce jour où elle est arrivé, tous les garçons la langue pendue vers elle, c’est vers moi qu’elle est allée et depuis elle ne me lâche plus. Je me demande pourquoi elle n’a pas préféré Isabel Evans (j’y reviendrais, j’ai tout mon temps) et sa bande de pompom girls qui lui correspondait mieux.
- Salut Tess.
- Oh Liz ! J’ai une nouvelle EX-TRA-OR-DI-NAIRE
Sa façon de parler aussi.
- Mmmmh ?
- Kyle Valenti le fils du shérif est dingue de toi !
Je suis abasourdie. Qu’est-ce qu’elle me fait là encore ? (NB : Sa définition d’extraordinaire est assez limitée)
- Où es-tu allée pêcher ça ?
- Sandy Summers est la meilleure amie de Kyle et elle m’a dit qu’il n’arrêtait pas de la bassiner avec toi !
Sandy Summers, une blonde aussi, dans notre école leur reseau permet à Tess d’avoir tous les potins qu’elle souhaite. Entre même étroitesse d’esprit elles se comprennent.
- Liz, dis quelque chose !
- Que veux-tu que je dise ?
- Que tu es super-mega-hypra contente !
Vous ai-je dit que son langage était celui d’une vraie blonde ? Je crois oui.
- Je ne suis pas contente et je m’en fiche pas mal de Kyle Valenti
- Oh ! Mais quand arriverais-je à te caser alors ?
« Se caser » : le but primaire des filles du lycée, elles courent derrière les mecs comme si leurs vies en dépendaient, c’est pathétique !
- Jamais Tess. Bonne soirée !
- A demain, répond-elle boudeuse
Je raccroche non sans pousser un soupir d’exaspération. Maria qui entre une pile de vaisselle fraîchement lavée me lance :
- Laisses-moi deviner…Hum…Tess ?
- Elle voulait m’annoncer que Kyle Valenti était dingue de moi.
- Oua… Fait Maria en se replongeant dans son travail.
C’est pour ça que je l’aime, Maria : elle est comme moi « se caser » n’est pas son but suprême.

C’est le lendemain matin, je marche dans les couloirs Tess est à ma droite et piaille des paroles insensées comme à son habitude, Maria et Alex, mon autre meilleur ami, un garçon un peu à l’ouest, derrière dont la conversation doit plus intéressante que celle que je tiens avec Tess, enfin, que Tess tient toute seule.
Soudain, le silence se fait, Tess a fermé son clapet, intriguée je relève la tête vers elle : elle bat des paupière et minaude un :
- Bonjouuur Max….
Max Evans, Michael Guerrin et Isabel Evans viennent de passer devant nous. Max n’accorde même pas un regard à Tess. Lui est dans ma classe, Michael et Isabel dans celle de Tess. C’est un groupe à part : Isabel et Michael sont ensemble et je souligne le mot « ensemble » car aucune fille ne parle à Michael de peur de s’attirer les foudres de l’équipe de pompom girls du lycée, les filles les plus populaires, celles qui font la réputation de chaque individus ici. L’équipe de pompom girl c’est Isabel, elle est capitaine, et devinez quoi ? Et oui elle est blonde, hautaine et égocentriste, voilà pourquoi je me demande pourquoi Tess ne la pas choisie plutôt que moi. Et Max, je ne peux pas dire grand-chose sur lui, il est mystérieux et je dois bien l’avouer bâti comme un Dieu grec. Aucune fille n’intéresse Max, mais beaucoup de filles s’intéressent à Max, Tess compris.
Elle fulmine, je la vois devenir rouge pivoine :
- Non mais tu as vu cet orgueil !
Tiens je ne savais même pas qu’elle connaissait ce mot. J’acquiesce. Tess n’aime pas Max, elle veut Max parce qu’il est le seul a lui résister. Les hommes sont du gibier pour elle, et elle traque Max.
- Pourquoi ne t’attaques tu pas à quelqu’un d’autre ?
Tess retrouve un peu ses couleurs, elle secoue sa chevelure blonde et se redresse. Soudain son visage s’éclaire. Elle a aperçut Kyle. Oh non ! La voilà qui fait de grand geste de la main :
- Kyle ! Kyle !
Il sourit à son tour et vient nous rejoindre, Maria et Alex s’arrêtent à notre niveau.
- Salut Tess, Liz…
Oh mince ! Je crois que je lui plais vraiment, il prend l’air bête quand il me parle, Maria m’assène un coup de coude dans les côtes « Aïe », je pense.
- Bonjour Kyle, je dis
Il ouvre la bouche pour parler mais Tess attaque direct :
- J’ai parlé à Liz de la fête et elle est ravie d’y aller.
- Quelle fête ? Je m’étonne surprise.
- Voyons Liz, fait Tess, la fête de samedi chez Kyle, je viens juste de t’en parler.
Note pour moi-même : Essayer d’écouter plus souvent Tess.
- Super ! Je vous note ! S’exclame-t-il heureux, tu viendras aussi Maria ? Alex ?
- Euh ...oui, se sentent obligés de répondre mes amis, par condescendance envers ma petite personne.
Sur ce, il tourne les talons, réjoui. Tess pousse alors un cri à la hauteur de sa personne :
- Hiiii ! Super Liz ça va être génial !
- Génial, je marmonne en tournant discrètement les yeux vers mes deux amis, guère plus réjouis.

Je vais en bio, mon premier cours du matin, nous sommes au milieu de l’année (ma vie ennuyeuse ne l’est plus devenu à partir de ce moment là pas besoin de commencer avant), Mr Seligman a donc décidé de définir les groupes de travail. La première partie consiste à travailler seul pour tester les connaissances et ensuite repartir en groupe de deux selon le résultat pour voir « nos aptitudes à travailler en groupe ». Je croise les doigts pour être avec Maria, elle est nulle en bio, et moi j’ai toujours été fortiche, on devrait pouvoir se compléter.
Mr Seligman commence sa répartition, je jette un coup d’œil à ma meilleure amie, elle se tortille dans tous les sens, elle a la frousse de se retrouver avec Pam Troy : Maria déteste Pam Troy, je déteste Pam Troy, elle prend un malin plaisir à détruire les gens. La seule différence entre Maria et moi, c’est que moi elle peut me dire ce qu’elle veut ça ne m’atteint pas.
- Deluca et Valenti.
Maria se détend d’un coup, au moins Kyle est gentil.
- Geôles et Harrison, Evans et Parker.
Je me raidis, ce n’est pas normal Max est excellent en bio et moi aussi, non je ne suis pas vaniteuse, je suis excellente en bio, mais nulle en informatique par exemple. Je lève la main :
- Un problème Parker ?
- Oui je… en faîte je me demandais pourquoi je me retrouvais avec Max Evans vu que nous sommes…hum…tous les deux en tête de classe en biologie ?
Je dis biologie en face du prof, car si j’avais dit bio, pour lui ça aurait été comme si je l’avais appelé « Mec » vous voyez ?
- Ai-je dis que vous travaillerez selon vos résultats ?
J’avoue, ça c’est moi qui l’ai dit mais ça me paraissait…logique !
- Non, j’ai dit que vous travaillerez pour vos APTITUDES à travailler en groupe…
Ok, je m’incline mais je ne vois pas trop le but enfin. Tout le monde se lève pour changer de place. Max n’a pas bougé, il n’a même pas levé les yeux sur moi quand je me suis assise près de lui. Pour une fois, Tess avait raison, quel orgueil !
- Salut…
Il émet un son, ça ressemble à un grognement. Bon les sarcasmes j’acceptes mais l’indiférence je déteste ça…autant que Pam Troy (pauvre Alex il s’est retrouvé avec elle !)
- Salut je m’appelle Max Evans, on ne se connaît pas, mais je suis content de travailler avec toi, salut Max moi c’est Liz Parker ! Je fais
Il lève enfin les yeux vers moi, incrédule, je lui souris faussement. Le reste du cours Mr Seligman nous a expliqué le programme de l’année je n’ai même pas eu besoin de parler à mon nouveau partenaire de bio.

Je ne déteste pas Max Evans, jusqu’à présent je n’y ai jamais fait attention, mais aujourd’hui il m’a vraiment tapé sur le système ! C’est ridicule, personne ne m’atteint, mis à part les gens que j’aime vraiment (et on les compte sur les doigts de la main : mes parents, Maria, Alex, ma Grand-mère), personne ne peut arriver à avoir une quelconque influence sur mon humeur. Alors pourquoi ? Pourquoi Max Evans m’enerve autant ?


Dernière édition par le Ven 1 Fév - 11:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiria
Alex
avatar

Nombre de messages : 152
Age : 46
Date d'inscription : 12/01/2007

MessageSujet: Re: Roswell Hight   Sam 5 Jan - 13:09

Et bien, malgré le fait que je ne sois pas une grande fan du personnage de Liz, tu as su capter mon attention par ce début.
Univers bien défini, personnages qui se mettent en place de manière logique, à vrai dire on pourrait parfaitement se trouver dans un des épisodes de la série.
Donc moi je vote pour une suite, en tout cas, je te lirais avec grand plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.freewebs.com/kiriaweb/
meumeu
Kyle
avatar

Nombre de messages : 8
Age : 29
Date d'inscription : 05/01/2008

MessageSujet: c genial   Sam 5 Jan - 16:01

trop bien
a quand la suite je suis trop impatiente!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ZouLy EvaNs
Tess
avatar

Nombre de messages : 69
Age : 30
Date d'inscription : 09/08/2007

MessageSujet: Re: Roswell Hight   Sam 5 Jan - 17:37

Merci beaucoup pour vos réponse ca me fait très plaisir


- Hum Liz… fait une voix derrière moi.
- Salut Kyle ! Dis-je en me retournant
- On dirait qu’Evans ne t’apprécie pas.
- Oh… Il a été plutôt froid aujourd'hui, il a peut-être des soucis.
- A sa place, j’aurais été heureux d’être avec toi en biologie.
Je rougis, non pas que Kyle me fasse un quelconque effet mais ça me gène qu’il me fasse des avances, comme ça au milieu du couloir désert. Il sourit, Mince ! Il doit croire que ça me plaît.
- Liiiiiiiiiiz !
Pour une fois elle tombe à pique celle là. Tess arrive sa chevelure volant autour d’elle, elle m’agrippe le bras et m’entraîne comme si Kyle n’existait pas.
- Devines quoi ?
- Quoi ?
Las ! Pourquoi ne dit-elle pas les choses directement :
- Je vais à la soirée de samedi avec Max Evans !
Je le fixe, incrédule, Max Evans ne s’intéresse à personne, alors Tess !
- Tu lui as demandé ?
- Euh… Non mais j’ai passé un accord avec sa sœur, en échange je lui prête ma voiture pour un week end !
Je suis choquée, non pas que j’ai de la considération pour Max Evans, mais faire un échange contre une voiture (Ok, une décapotable rouge pétard mais quand même) ! « Tiens je te prêtes ma caisse, tu me prêtes ton frère ».
- Par contre, il faudra que tu nous amènes, vu que je n’aurais pas de voiture !
- Il en a pas une lui ? Je répond, agressive
- Si, mais si on passe le prendre il y a peu de chance qu’il se défile !
Elle est quand même pas si bête que ça ! Elle a peur qu’il se défile, elle SAIT qu’il va se défiler.


Jeudi Matin. Biologie. Rien d’extraordinaire avant ça. Je me dirige vers ma paillasse, Max est déjà là, je m’apprête à le saluer, ça finira bien par le gêner, ma bonne humeur, mais il me devance :
- Salut
Je le toise, il a l’air avenant.
- Salut, je réponds.
- Tu vas bien ? Il me demande sincère
- Euh…oui.
Il me sourit.
- Tu te moques de moi ?
- Quoi ? Demande-t-il réellement surpris
- Lundi tu me traites avec une indifférence sans nom et aujourd’hui tu fais le bon pote, je ne suis pas idiote.
- Je sais.
Il me fixe bizarrement. Ca me donne des frissons. Il reprend :
- Je suis désolé pour l’autre fois, je n’ai pas été très courtois.
- Pourquoi ?
Il semble décontenancé. AH ! Il pensait que j’allais lui dire « Pas ‘rave » et minauder autour de lui.
- J’avais des… euh… problèmes.
Je n’insiste pas, c’est une excuse après tout.
Nous commençons nos exercices en silence, puis n’y tenant plus je demande :
- Alors tu vas à la soirée avec Tess ?
- Euh… oui.
Ni de regrets, ni de joie intense. Je ne sais pas ce qu’il pense et j’en meurs d’envie. Liz Parker ! Ressaisis toi !
- Et toi tu y vas ?
- Oui, elle m’a un peu forcé la main.
Il sourit.
- Tu n’es pas vraiment ravie d’y aller ?
- Je vais m’ennuyer à mourir !
Il sourit. Moi aussi.

A la fin des cours Kyle me rentre dedans de plein fouet.
- Oh Liz, excuse moi je ne t’avais pas vu.
Il m’aide à ramasser mes feuilles épars sur le sol.
- Merci, je dis
- Alors je te vois samedi ? Me demande-t-il
- Oui.
- Tu viendras avec Evans ?
- Euh…oui
Il prend un air renfrogné.
- Il te plaît hein ?
- Quoi ?
- Vous aviez l’air de bien rigoler tous les deux aujourd’hui et j’ai vu comment il te regardait.
Ah oui ? Comment ?
- Arrête de dire des bêtises, il y va avec Tess, je les amène.
- Ah…euh…désolé.
Il me plante là. Vraiment bizarre ce type.



Samedi. 30 min avant le départ. Tess est chez moi, elle a ramené sa garde robe pour m’habiller telle une poupée taille réelle. J’accepte sa robe verte la plus classique mais je refuse qu’elle me maquille !
- Ooooh comme ça va bien avec tes yeux cette couleur !
Elle coiffe mes cheveux en les relevant et admire le résultat :
- Dommage pour le maquillage mais tu es jolie quand même.
Quand même ! Elle au contraire de moi, porte une robe bleue électrique très courte et une couche épaisse de maquillage recouvre son visage de poupée.
- Alors que va penser Max ?
- Je ne sais pas… Je ne le connais pas.
- Allé ! Si tu étais un mec ne me sauterais-tu pas dessus ?
- Euh… Je ne sais pas trop, en tout cas, je connais bien les garçons du lycée, et je sais que peu te résisteront de là à savoir qui…
- Oh ! J’espère que ce sera Max ! Allé on y va !
Elle m’entraîne à ma voiture en se trémoussant. La soirée promet d’être réussie.
Nous arrivons devant la maison de Max et Isabel. Tess sort et jette un regard amer à sa voiture garée dans l’allée. Elle sonne, Max sort : Jean, polo noir : simple mais séduisant. Il est vraiment bâti comme un Dieu Grec. Oh Liz ! Vraiment, il faut que je me ressaisisse, de plus il va sûrement finir comme toutes les conquêtes de Tess : dans son lit. Tess se sent grande parce qu’elle couche, en réalité elle est puérile. Regardez là glousser accrochée au bras de Max. Jalouse ? Moi ? Jamais je pourrais être jalouse de Tess !

Max entre dans la voiture il se met à l’arrière :
- Salut Liz !
- Bonsoir, je souris, lui aussi.
Tess commence son bavardage incessant, je n’écoute pas, Max non plus il me semble. Tout le monde se tait quand Tess a la parole, on ne peut donc pas savoir si elle est écoutée ou non.
Soudain je sors de ma torpeur :
- Ouh ! Ouh ! Vous m’écoutez ?
- Désolée Tess je rêvais, tu disais ?
- Je vous demandais ce que vous attendiez de cette fête ? On fait toujours le point avant et après non ?
- Euh…ouai, je suppose… répond Max, sorti de ses pensées à son tour.
- Alors ?
Je me lance :
- Je voudrais qu’elle finisse vite.
- Tu veux dire qu’elle passe vite ? En faîte tu veux t’amuser ?
- Euh... oui, oui.
Un coup d’œil au rétroviseur me dit que Max est entrain de sourire.
Nous arrivons à la fête, Kyle nous ouvre la porte, il a ce sourire niai pendu aux lèvres :
- Liz ! Fait-il enthousiaste, Max, Tess...
Tess agrippe Max et l’entraîne dans la fête, en saluant Kyle, d’un rapide geste de la main. Je reste sur le pas de la porte, hésitante : je peux encore faire demi tour, après tout je les ai conduit, c’est ce que j’avais à faire.
Maria et Alex surgissent alors tels deux anges. Je suis sauvée !
Nous entrons tous les trois, suivis de près par Kyle.
- Si on allait dans un coin plus tranquille, fait Alex en pointant l’étage.
Maria et moi acquiesçons d’un signe de tête, et abandonnons Kyle. Nous passons devant la piste de danse où Tess est gentiment accrochée à Max, je le plaints il doit s’ennuyer à mourir, heureusement que j’ai mes deux meilleurs amis avec moi. Lentement sa tête pivote vers moi, son regard est intense, immédiatement je m’empourpre. Tess a senti quelque chose dans l’attitude de Max et se redresse pour lui parler, il détourne alors ses yeux, j’en profite pour m’éclipser. Alex, Maria et moi nous enfermons dans une chambre, sans doute celle du shérif. J’ai les joues brûlantes ce qui n’échappe pas à Maria :
- Ca va Liz ? Tu as l’air bizarre
- Oui ça va, juste un peu chaud.
- Hum ce ne serait pas à cause de Max Evans par hasard ?
- Max Evans ? S’étonne Alex
Je la fusille du regard
- N’importe quoi !
Ca vous arrive des fois d’avoir l’impression de redevenir une gamine ?
- Tu craques pour Max Evans ?
C’est qu’il insiste ! J’attrape un oreiller à ma portée et lui écrase sur la tête :
- J’ai dit NON !
S’en suit une irrésistibles bataille de polochons. Et je dois avouer être ravie d’amener leurs esprits loin de Max Evans. Nous restons ensuite près d’une heure et demie à discuter dans cette chambre.

Je redescends les marches de l’escalier pour vérifier si Tess n’a pas besoin que je la ramène. L’espoir fait vivre. Je meurs d’envie de rentrer chez moi. Du haut de l’escalier j’ai un haut le cœur, ça me brûle le ventre : Tess est vautrée sur le canapé. Non sur Max, sur le canapé. Je vois ses mains, à lui, la caresser de partout c’est affreux ! Pourquoi ça me fait aussi mal ? Max est un garçon comme les autres, moi qui le croyais différent, je descends les marches, la respiration saccadée, c’est là que Kyle choisit de me tomber dessus :
- Lizzie ! Je te chercher partout !
Il empeste l’alcool, c’est intolérable. Il m’attrape par la taille je le repousse gentiment.
- Kyle…
- Liz, ne soit pas comme ça !
Il se rapproche prêt à m’embrasser, je recule, cet imbécile me tombe dessus tant l’alcool lui pèse, je me retrouve les fesses sur l’escaliers, il en profite, se raccroche à ma taille, cherche mes lèvres avec sa bouche pleine de bière.
- Kyle lâches-moi !
Sa bouche s’écrase contre la mienne, pouah ! Je le pousse des deux mains sur son torse, il est trop lourd, soudain il s’envole, comme tiré en arrière.
Max.
- Elle t’a dit de la laisser.
- Evans ! Dit Kyle, en s’écroulant à demi sur lui.
Max le tient à distance d’une main, dégoûté. Je suis sous le choc, je tourne la tête vers le canapé, Tess est toujours vautrée sur le garçon, je m’étais trompée ce n’était pas Max. Je ne le reconnais même pas. Mon ventre s’emballe, je me sens légère, c’est ridicule !
- Evans, recommence Kyle, Liz est à moi, t’as pigé ?
Comme je déteste quand les gens ouvrent leur bouchent des qu’ils sont bourrés avec leur voix pâteuse.
- Il me semble qu’elle soit humaine, elle n’appartient par conséquent à personne.
Kyle tente de frapper Max, mais lui, le repousse d’une main. Il m’attrape par le bras, son contact, m’électrifie :
- Viens, on s’en va d’ici…
Je m’arrête au niveau de Tess et essaie de la sortir des bras de ce type :
- Allé Tess on y va !
- M’amuse… Murmure-t-elle
Elle est complètement ivre, je suis sûre que demain elle me remerciera. Ce type va se servir d’elle. Ok elle a déjà couché avec des types qu’elle connaissait à peine, mais là c’est sa dignité que je sauve. Je la tire de là plus fort, elle se relève chancelante je la soutien sur mon épaule.
- Hé, grommelle le type.
Je le pousse il s’écroule. Pff l’alcool !
Je traîne Tess, vers la sortie, Max me précède, déjà le type a trouvé une nouvelle fille. Arrivés à la voiture Max m’aide à mettre Tess à l’arrière, nous grimpons chacun à notre place. Je démarre et prend la direction de la banlieue. Un silence pesant s’installe. Je commence :
- Je…euh
- Oui ? Fait-il amusé
Très séduisant les bégaiements ! Bravo Lizzie !
- Merci… pour tout à l’heure
- Je ne te sentais, pas vraiment à l’aise avec Kyle Valenti.
- Non, c’est sûr.
Je souris. Lui aussi. Vous ai-je dit à quel point il est craquant quand il sourit ?
Tess remue à l’arrière. Je jette un coup d’œil dans le rétroviseur, elle a la bouche grande ouverte et les yeux fermés.
- C’est très gentil à toi, de t’occuper d’elle, tu aurais pu la laisser là bas, avec ce type.
- J’aurais dû ?
- Ce n’est pas ce que j’ai dit. Je trouve ça…loyal. Tess est une bonne amie à toi ?
- Disons qu’elle m’a adopté comme telle
- Et toi ?
- Elle n’ai pas méchante tu sais, juste un peu…
- Surexcitée ?
- Oui…
Je souris. Lui aussi. Oh j’adore quand il fait ça !
- Avant, je te voyais comme les autres, cherchant à tout prix le bon moyen pour plaire, mais tu es très différente de ce que je pensais.
- Oui, toi aussi je te voyant autrement
- AH ? Et tu me voyais comment ?
- Froid, mystérieux, distant, et antipathique.
Beau comme un dieu !
- Et je ne suis plus comme ça ?
- Il reste le côté mystérieux, mais je compte bien faire tomber le voile !
Je souris, il ne sourit plus du tout, se renferme.
- Je plaisantais !
Mais il a retrouvé sa distance, son mur froid qui me tient à l’écart. On arrive chez lui.
- Bon…Hum, merci Liz.
- A demain !
Déjà il est à sa porte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ZouLy EvaNs
Tess
avatar

Nombre de messages : 69
Age : 30
Date d'inscription : 09/08/2007

MessageSujet: Re: Roswell Hight   Sam 5 Jan - 17:37

- Liz ?
Tess remue à côté de moi, c’est le matin. Je lui tends un bol de café :
- Tiens, ça va te faire du bien, dis-je
- Merci… Qu’est-ce qu’il s’est passé hier soir ?
- Raconte moi ce dont tu souviens, je te raconterais la suite…
En fait je brûle de savoir ce qui s’est passé avec Max.
- J’étais avec Max, ce type est d’un ennui mortel, heureusement qu’il est beau, je suis allée prendre un verre au bar, et puis après il a disparu, alors je suis revenue au bar et puis j’y suis restée avec des filles, j’ai bu quelques verres et puis le trou noir.
- Tu étais vautrée sur un type que je ne connaissais même pas, je t’ai tiré de là, on est rentré avec Max, je l’ai déposé et puis je t’ai ramené ici.
- Max est revenu après ?
- Oui. On a même pas pu faire le point, dis-je en souriant.
- Facile : un désastre !
Je ne suis pas vraiment d’accord… Je l’avoue ? J’ai adoré cette soirée ! Bon peut-être pas quand même. Oh et puis si !
- Je te laisse là Tess, tu as des affaires propres sur la chaise, je bosse au Crash ce matin ! Passe me voir avant de partir !
- Merci Liz…
Je redescends les marches qui mènent au CrashDown, mon horrible tenue sur moi. Je pousse les portes battantes. Maria me saute littéralement dessus.
- Liz ! Tu es rentré avec Max Evans hier ?
- Et Tess, comme je suis venue !
- Oui mais Tess ne compte pas Liz, elle ne se souvient de rien! Dis moi TOUT !
- Depuis quand t’es-tu Tessanisée ?
- Oh Liz, je suis ta meilleure amie ! Je SAIS qu’il y a quelque chose, je vois comme il te regarde !
Mais comment, bon sang ?
- Je vais te raconter mais il n’y a vraiment pas de quoi grimper au plafond.
- Vas-y !
- Kyle a été odieux avec moi, un vrai pot de glue, beurk, Max est venu me défendre, pas bien difficile Kyle tenait à peine debout ! Il avait l’air d’aimer la fête autant que moi. On est partis, je l’ai ramené chez lui, puis je suis rentrée coucher Tess.
- C’est tout ?
- Oui.
- Il te plaît, hein ?
Elle a les yeux qui brillent d’excitation. A qui le dire, sinon à ma meilleure amie ?
- Oui… Mais Max Evans ne s’intéresse à personne. Alors Maria…
- Promis je ne dis rien !
A cet instant le CrashDown laisse entrer un nouveau client. Max Evans. Il avance, me sourit, je souris, on dirait un film au ralenti ! J’adore, il se détourne de moi, va s’asseoir, je n’avais même pas remarqué Michael derrière lui.
- Oua… Fait Maria, tu lui as tapé dans l’œil.
- Arrêtes ça.
- Allé, vas-y !
J’attrape le calepin et le stylo et me dirige vers sa table.
- Bonjour! Que puis-je vous servir qui vous ferez plaisir ?
- Un soda citron.
- Pareil, fait Michael à des kilomètres de là.
Il me sourit. Moi aussi. Je retourne au comptoir récupérer les commandes.
- Mademoiselle ? Un gros type, plein de sueur et de bière m’interpelle, son voisin est son exact réplique.
- Vous désirez autre chose ?
- Humph…
- Pardon ?
Je penche innocemment mon oreille vers sa bouche pour entendre.
- Toi, ma mignonne, me murmure-t-il
Pouah ! Je hais ces uniformes ! Je secoue la tête négative. Puis retourne au comptoir. Horreur ! Le gros me donne une tape…sur les fesses ! PAM ! En deux secondes je lui assène la gifle de sa vie. Le mec en est soufflé, il se lève, son copain le suit. Ils partent sans payer, mais je garde ma dignité. Je retourne au comptoir chercher les deux sodas au citron et les apportent à la table de Max, en le voyant ma colère s’évanouie, je souris, il fronce les sourcils, me regarde, anxieux :
- Tu vas bien ?
- Oui, pourquoi ?
Il pointe du doigt la table des deux grincheux.
- Oh ça ! Oui, ça arrive de temps en temps, c’est à cause des uniformes je suppose.
- Oui, ils sont…Hum…très…hum…attirants.
Je m’empourpre et me détourne rapidement, les joues en feu. Max Evans a dit que j’étais attirante ! Ok, il a dit que c’était les uniformes, mais tout de même, n’était-ce pas une façon détournée de me dire que j’étais attirante ? Moi, Liz Parker !
J’attrape les poubelles et sort derrière afin de les jeter. Je me sens légère, si bien. Est-ce que Max pense à moi des fois ? Je ne me dis même plus d’arrêter, j’adore ça. C’est idiot !
Soudain une poubelle se renverse avec fracas, je sursaute les deux types de tout à l’heure sont là face à moi.
- Alors ma jolie, on m’a ridiculisé ?
Oh non, ma joie s’est envolé, c’est la terreur, il faut que je crie, je suis dans une petite rue mais c’est la journée, je peux me faire entendre, j’avale une grande goulée d’air, le type se rapproche, j’ouvre la bouche mais la douleur me submerge d’un coup, je me tiens l’abdomen incapable de respirer, je sens alors quelque chose d’humide, je regarde, mon crâne se fend en deux, c’est mon sang que je vois ! Il ma poignardé, ce sont les dernières minutes de ma vie, je ne peux pas crier, je lève les yeux et la dernière chose que je vois avant de m’écrouler est le sourire de cette ordure qui s’enfuit en courant. Je suis allongée, je vis mes dernières heures. Je ne veux pas mourir, je ferme les yeux, j’ai l’impression qu’on m’a plongé sous l’eau, j’entends des voix, cela ressemble à des bourdonnements. Je sens quelque chose de chaud contre mon ventre, ça fait du bien…
- …Tabasco…. Dit une voix
- Liz, Liz, en murmure une autre.
Je la reconnaîtrais entre mille, j’ouvre les yeux, c’est le brouillard.
- Liz, ça va aller maintenant… Essaies de me regarder.
Je le distingue peu à peu...
- Max… Qu’est-ce que… ?
Michael apparaît une bouteille de Tabasco à la main, la casse contre le mur et m’éclabousse la robe. Max m’aide à me redresser :
- La bouteille s’est cassée quand tu as sorti les poubelles, tu ne dis rien à personne.
Et ils se tirent, me laissant là, baignant dans mon Tabasco, je me relève titubante, j’attends 5min pour reprendre mon souffle.
Je recoiffe mes cheveux et entre à nouveau dans le CrashDown Maria court vers moi affolée :
- Liz ! Qu’est-ce que…
- Je me suis renversée du Tabasco c’est rien, je vais aller me changer.
Je monte dans ma chambre encore sous le choc, Tess n’est plus là, elle n’est même pas passée me voir. Je regarde le trou qu’a laissé le couteau sur la robe, tremblante je défais les boutons et me pétrifie : une empreinte de main argentée marque mon ventre, je me le frotte espérant me l’enlever. Rien n’y fait. Ok, respire Liz Parker. Mon cerveau fume a force de tergiverser : je roule en boule le vêtement et le met dans un sac poubelle. Je me change à toute allure et retourne terminer mon service comme si c’est rien ne c’était passé.
Voilà, comment je suis morte, mais Max Evans m’a ramené… Comment, pourquoi ? Je n’en sais rien mais je compte bien le découvrir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
meumeu
Kyle
avatar

Nombre de messages : 8
Age : 29
Date d'inscription : 05/01/2008

MessageSujet: Re: Roswell Hight   Sam 5 Jan - 19:35

trop bien!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ZouLy EvaNs
Tess
avatar

Nombre de messages : 69
Age : 30
Date d'inscription : 09/08/2007

MessageSujet: Re: Roswell Hight   Mar 8 Jan - 13:18

Couloir du lycée. Le lendemain. Max Evans occupe toutes mes pensées. Je trouve tout ça d’un ridicule consommé. Comment une personne peut-elle à se point en affecter une autre ?
Je marche dans le but de l’apercevoir, Max est un mystère, et moi Liz Parker j’adore le mystère. Quand j’étais toute petite je faisais des fouilles archéologiques dans le jardin de mes grands-parents, que cela vous rassure je n’y trouvais pas grand-chose. Mais tout cela pour vous dire que lorsqu’une énigme m’entoure j’entends bien la résoudre.
Midi. Fin des cours. J’ai cherché Max Evans toute la matinée je ne l’ai toujours pas trouvé, à croire qu’il veut m’éviter. Tess est absente. Elle a dû avoir du mal à dessouler, la pauvre. Soudain, mon cœur a un raté, je le vois il sort du couloir et de droite et part dans la direction opposée, à la mienne. J’accélère l’allure afin d’arriver à sa hauteur :
- Max il faut que je te parle.
Il sursaute, balaie le couloir des yeux à la recherche d’un moyen pour s’échapper :
- Je n’ai pas le temps, il allonge la marche.
Bon ok, je n’ai pas vraiment le choix, je l’attrape férocement par le bras et l’entraîne dans le placard à balais.
Définition basique du placard à balai : local de rangement pour balais. Définition des étudiants de ce charmant lycée : local de « bécotage » si je puis ainsi dire. Non, je ne l’ai pas fait exprès, c’est le seul endroit où on peut être tranquilles et le seul aussi d’où il ne puisse pas s’échapper.
Je me poste face à lui dos à la porte, ainsi s’il veut s’enfuir il aura d’abord affaire à moi. Avec une lenteur exagérée, je le sais, je relève mon pull. Je crois qu’il s’affole, il se tortille nerveusement « Du calme, je ne vais pas non plus te faire un streap-teese ». Je pense. Lorsqu’il aperçoit la marque argentée il se fige.
- Tu peux m’expliquer ? Je lui dis
Il reste là, les bras ballants, les yeux ronds comme des soucoupes.
- Tu ne pourras pas t’en tirer je ne suis pas idiote.
- Je sais.
Il recommence, avec son regard incroyablement profond. Il avale sa salive, reprend son souffle.
- Je ne… viens pas vraiment d’ici.
Je hausse les sourcils, je ne suis pas sûre d’avoir vraiment saisi.
- Je veux dire, il baisse les yeux, pas de cette planète.
Je ris, il me regarde, choqué.
- Je ne crois pas aux extraterrestres.
Il se saisit alors d’un balai, passe sa main au dessus qui se teinte d’une très légère lumière blanche, le balai prend alors une forme tordue. Ok, d’un coup le placard à balai me semble très étroit, je pose ma main sur la poignée mais Max me barre le passage.
- Liz… Tu ne dois le dire à personne. C’est promis ?
- Mmm, je hoche la tête incapable de parler
- S’il te plaît…
- Oui…
C’est sortit assez difficilement je dois l’admettre, il me laisse passer, je sors ouf ! Ca me soulage tellement, je m’en vais presque en courant vers la sortie, je l’entends crier mon nom. Je ne fais même pas attention aux regards amusés que nous lancent les élèves nous ayant vu sortir du placard à balai. Je sors prendre l’air 5min, dans le parc, de toute façon je ne pourrais pas avaler quoi que ce soit. Ce que j’ai entendu, je ne peux en croire mes oreilles, c’est insensé en revanche ce que j’ai vu je suis obligée de le croire.

Lorsque je pénètre à nouveau dans l’enceinte du lycée les couloirs sont presque déserts, je passe devant la salle de biologie et entends des bribes de voix, je tends l’oreille.
- Tu as complètement perdu les pédales ! Fait la voix de Michael Guerin
- Je sais ce que je fais, répond Max
- Tu te rends compte que tu viens de briser le seul pacte qui nous unissait ? Ajoute Isabel
- N’en rajoute pas.
- Et si elle nous dénonce ? Renchérit Michael
- J’ai confiance en elle.
- Non, non et non ! Crie presque sa sœur
J’en ai assez entendu, tout ceci me donne des hauts le cœur, j’arrive devant la salle de cours, je reste quelques secondes à la fixer en hésitant avant d’entrer.
- Liz…
Je sursaute, Max est derrière moi, il me regarde presque apeuré, ce n’est pas vraiment le moment pour entamer une discussion pareille, j’ouvre la porte.
- Mlle Parker, Mr Evans, merci de nous honorer de votre présence
- Je suis désolée, je…
- C’est bon vous pouvez vous asseoir.
Je me glisse à côté de Maria, à notre place habituelle : au fond. Les cours de littérature sont d’un ennui ! Je préfère le scientifique, d’ailleurs, dans un futur plus ou moins proche je souhaiterais devenir biologiste cellulaire. Maria n’aime pas la littérature, mais elle n’aime pas non plus la biologie, en fait elle déteste les cours, ce qui lui plaît c’est la musique. Elle veut devenir une rock star.
Max est deux rangs devant, lentement il tourne la tête vers moi, et plante ses yeux verts dans les miens, je détourne le regard. Mince alors, comment un alien peut être aussi séduisant.
- Aïe ! Je fais, la voix basse.
Maria m’a donné un coup de coude, elle se penche vers moi discrètement :
- Alors toi et Max Evans ?
- Quoi ?
- Oh arrête, vous êtes arrivés ensemble et j’ai bien vu le regard que vous avez échangé
- Désolé Maria mais il n’y a rien.
- Tu me caches quelque chose
- Non…
Maria fronce les sourcils, elle a l’air déçue, triste même. Comme je déteste lui mentir, c’est atroce. Je crois bien que je hais Max Evans !

Sortie des cours. Le soir même. J’arpente encore ces mêmes couloirs.
- Hé Parker
Je me retourne, Michael Guerin est face à moi, les bras croisé le visage grave. Etrange, je ne l’ai jamais vu adresser la parole à personne d’autre que Max et Isabel, je ne connaissais même pas le son de sa voix avant aujourd’hui. Je décide de me la jouer détendu :
- Qu’est ce qu’il y a ?
- Je vais te dire ce qu’il y a, dit-il en s’approchant de moi menaçant, c’est pas parce que Max t’as à la bonne, qu’il faut en penser autant de nous.
- Je…
- Oui je t’ai vu à la porte tout à l’heure, je sais que tu es au courant pour Isabel et moi aussi. Et si jamais tu le dis à quelqu’un je te jure que tu le paieras. C’est clair ?
- Limpide… Mais ne t’inquiètes pas, je n’avais vraiment pas l’intention de le crier sur tous les toits
- Bien.
- Bien
Sur ce, il tourne les talons et prend la direction du couloir. Crétin d’alien trop musclé !

Je vais prendre mon service au Crash en essayant de faire comme si ma vie n’avait pas été bouleversée quelques heures auparavant. J’entre dans la salle de restaurant prête à aller me changer.
- Liz…
C’est la voix de Kyle derrière moi, je me retourne, il se tord les doigts nerveusement.
- Qu’est ce que tu veux Kyle ?
- Je voulais m’excuser pour la fête, je… je n’étais plus vraiment moi-même
- Ca arrive des fois quand on boit trop.
- Tu me pardonnes ?
On dirait un petit garçon.
- Oui c’est bon ne t’inquiètes pas.
Il se rapproche de moi :
- C’est que… tu me plais beaucoup. On pourrait… sortir un de ces soirs ?
- Kyle, je suis désolée, je ne partage pas tes sentiments.
- C’est Evans c’est ça ?
- Max ?
- Je sais que vous êtes ensemble…
- Arrêtes avec ça Kyle tu ne sais même pas de quoi tu parles !
J’ai crié, impulsivement, Kyle s’est figé.
- Excuses moi, je suis un peu sur les nerfs ces temps-ci, je t’offre à boire pour me faire pardonner ?
- Oui d’accord, un cola fraise.
Je me dirige vers le comptoir, et me mets sur la pointe des pieds pour essayer d’attraper le sirop en haut de l’étagère.
- Kyle tu peux…
- Qu’est-ce que c’est que ça ?
Je me retourne, il a les yeux fixés sur la marque argentée. Je baisse mon pull d’un coup sec.
- C’est rien.
Il me regarde suspicieux
- Tu veux bien m’aider à l’attraper s’il te plaît.
- Non, je suis désolé je dois y aller.

Lendemain matin, première heure. Tess est revenue, je l’entends, c’est comme un bruit de fond, sa voix suraiguë tambourine mon crâne. Déjà que je ne l’écoute pas d’ordinaire, là c’est pire. Je suis dans mes pensées et devinez ? Oui je pense à Max. Je me demande si mes sentiments envers lui ont changé. Non, je ne crois pas. Il reste Max. Mais, je crois que j’ai besoin d’en savoir plus, en revanche je ne suis pas sûre d’être prête. Soudain quelque chose me fait relever la tête le trio Max-Isabel-Michael s’approche de nous, Tess affiche son côté séducteur, prête à tout, je me sens mal tout d’un coup. Ils passent près de nous, Max a son regard fiché dans le mien, il fouille, je le sens il essaie de sonder mon âme, cette fois je soutiens son regard, il ne baisse pas les yeux, nous nous arrachons à notre contemplation par obligation car il m’a bientôt dépassé.
Tess grogne :
- Tu veux me le piquer c’est ça ?
- Que… Non pas du tout !
- Alors laisses le moi !
Ah non ça pas question… Tess et Max, j’en tremble rien qu’à l’idée. A vrai dire rien que l’idée d’imaginer Max avec une autre fille me déplaît. J’en frissonne.
- Tu es malade ? Pourquoi tu trembles ? Demande Tess
- Non, non je…
- Bon alors c’est oui tu me le laisses ?
- Oui, oui …
Elle n’a aucune chance de toute manière, me dis-je pour me rassurer.

J’arrive en cours de bio, Max est déjà là, son regard me suit de la porte d’entrée jusqu’à ma place.
- Salut, me souffle-t-il
- Salut…
- Est-ce que… tu vas bien ?
- Oui, je… ça va. Malgré les menaces de ton super pote.
Je n’ai pas pu m’empêcher d’être sarcastique sur ce coup là.
- Quoi ? Michael t’a fait des menaces ?
- Je sais qu’il ne m’apprécie pas beaucoup, ta sœur non plus d’ailleurs.
- Ils ne sont pas méchants, tu sais, ils ont juste peur… Il leur faut le temps de s’habituer.
- Je comprends ne t’inquiètes pas.
- Je sais, tu es vraiment quelqu’un de formidable.
Pourquoi faut-il que je m’empourpre à chaque fois ?
- Je me suis pendant longtemps senti très seul, eux c’est différent, ils sont tous les deux, même si nous sommes tous les trois très proches. Je suis heureux de te l’avoir dit.
- Je te remercie de m’avoir sauvée.
- Je ne regrette pas de l’avoir fait.
- Et s’il y avait eu du monde ?
- J’aurais pris quand même ce risque.
- Pourquoi ?
- Parce que c’est toi.
Je détourne la tête et me concentre sur le tableau et le cours mais mon esprit est à des kilomètres de là…

Entre deux cours je vois Tess qui court vers moi, ses cheveux blonds flottant derrière elle.
- Liz écoutes moi, je vais faire une fête demain soir !
- Ah bon ?
Le mercredi nous n’avons pas cours c’est pourquoi, elle propose cela en plein milieu de la semaine.
- Oui pour mettre le grappin sur Max.
Elle n’a aucun sentiment pour lui. C’est une obsession ça se voit.
- Tess…
- Je le veux Liz, il est à moi.
Je baisse les yeux pour la première fois intimidée par le regard déterminé et furieux qu’elle m’a lancé. On peut y lire qu’elle est prête à tout. TOUT.
- Tu m’aideras à préparer la fête ? Lance-t-elle plus mielleuse à présent
- Oui bien sûr…


Dernière édition par le Mar 8 Jan - 13:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ZouLy EvaNs
Tess
avatar

Nombre de messages : 69
Age : 30
Date d'inscription : 09/08/2007

MessageSujet: Re: Roswell Hight   Mar 8 Jan - 13:18

Le soir. Sortie de cours. Je suis avec Tess. Elle est à la recherche de Max, pour la fête du lendemain. Durant toute la journée elle s’est pavanée en disant à qui voulait bien l’entendre qu’elle allait faire une fête grandiose. Lorsqu’elle l’aperçoit son expression change : elle est décidée.
- Bonjour Max, fait-elle
- Salut, il tourne son regard vers moi.
Je souris.
- Je donne une fête demain soir, tu seras là ?
- Oui, je viendrais.
Est-ce qu’il a dit oui, parce qu’il savait que je serais là, où était-ce un « oui » parce que Tess le lui avait demandé de cette façon. A partir de ce moment il n’a plus détaché son regard d’elle. Et bizarrement jusqu’au lendemain j’ai eu le moral dans les chaussettes.


La fête. Tess est anxieuse, elle fait les cents pas, arpentant la pièce de long en large.
- Calmes toi Tess, tout ira bien.
- Je le sais…
La porte sonne, les premiers invités arrivent. Peu de temps après la foule a déjà envahie la maison du père de Tess. Celle-ci est tellement affairée ailleurs qu’elle ne voit pas Max entrer, il se dirige tout droit vers moi, et avant même que je n’ai pu ouvrir la bouche il fait :
- Est-ce qu’on peut se…parler ?
- Bien sûr…
- Dans un endroit plus calme.
Nous entrons dans une chambre. Inutile de vous dire ce que représente pour moi d’être dans cette pièce face à lui. Il me regarde intensément :
- Est-ce que tu vas bien ?
- Oui.
- C’est que depuis ce jour dans le placard, on n’a pas vraiment eu l’occasion de se parler seuls à seuls…
- C’est vrai.
Silence gêné.
- Ca ne change rien, je dis, ce que tu es ne change pas ma façon de… te voir.
Il se rapproche de moi.
- Je t’ai fait peur ?
- Non. Toutes ces révélations m’ont un peu déboussolée mais en aucun cas je n’ai eu peur de toi.
- J’avais besoin de savoir si tu ne m’en voulais pas, si on était toujours… amis.
Amis ? Etions-nous amis ? Lui en en tout cas n’était pas mon ami, je le savais.
- Amis ? Dis-je d’une voix faible.
Il se rapproche encore, je peux sentir son souffle sur ma joue. Tout doucement il repousse une mèche de mes cheveux. Je frôle la crise cardiaque.
- Ca va ? Demande-t-il sans pour autant enlever sa main.
- Oui… Je souffle
Ses doigts glissent sur ma joue, mon cerveau est incapable de fonctionner normalement. Il se penche vers moi. Il va m’embrasser, ce dont je rêve depuis qu’il m’a adressé la parole pour la première fois.
- Bon sang mais où est Liz !
Brusquement nous nous écartons l’un de l’autre. La voix de Tess m’a brusquement ramené à la réalité.
- Je ferais mieux d’y aller…
- Oui. Répond-il simplement.
Je sors, Max reste un moment dans la chambre, je retrouve Tess devant le bar.
- Il paraît que tu me cherches ?
- Ah Liz, tu n’as pas vu Max ?
- Non ! Je réponds, un peu trop brusquement.
- Oh, ce n’est pas grave, t’inquiètes pas. Je vais le chercher.
Elle me plante là. Soudain je vois Maria se frayer un chemin vers moi.
- Liz ! Je sais que tu me caches quelque chose, tu m’évites depuis des jours et Kyle Valenti m’a dit qu’il avait vu une drôle de marque sur ton ventre. Qu’est-ce que c’est ?
La marque argentée avait déjà disparue. Elle souleve mon tee-shirt. Je dis alors :
- Je n’ai rien Maria !
Ma meilleure amie fronce les sourcils et me dévisage intensément.
- Tu me mens Liz, je le sais.
- Maria…
- A partir de maintenant je ne suis plus ta meilleure amie, ok ?
- Je ne peux rien te dire, je suis désolée, cette décision ne m’appartient pas.
- Oh et à qui alors ? Max Evans ?
Je la regarde, essayant de ne rien laisser transparaître.
- Je suis désolée.
- Tu peux… En tout cas si tu changes d’avis, tu pourras revenir me voir. Je rentre.
Une fois de plus je me fais plantée là. Pauvre Maria, elle va m’en vouloir c’est sûr, en même temps, je ne peux pas trahir le secret de Max, mais si je ne fais rien, je risque de la perdre. Je décide d’en parler à Max avant. Lorsque je le trouve enfin, il a les lèvres collées à celles de Tess. Je me fige je ne peux détacher mon regard de ce spectacle et cette fois-ci je ne me trompes pas c’est bien Max, qui fourrage dans la chevelure bouclée de Tess. Soudain, il relève la tête sans détacher ses yeux des siens, je n’arrive pas à retenir mes larmes et la dernière chose que je vois avant que ma vue ne soit totalement brouillée c’est le regard surpris de Max, qui croise le mien. Je tourne les talons et m’enfuit de la fête. Je cours pendant près d’une demie heure sans m’arrêter. Comment a-t-il pu me faire ça ? 20 min avant il été sur le point de m’embrasser. Il m’a dit à moi ces secrets… Que peut-elle lui apporter, elle ? En plus je croyais qu’il la méprisait. Décidée je prend la direction de chez Maria.

- Donc si je comprends bien, Michael, Isabel et Max sont des aliens ? Et toi et Max vous…
- Non… Finalement il n’y a jamais eu de Max et moi, parvins-je à articuler entre deux sanglots.
- Bien que j’ai du mal à avaler à ton histoire, je te crois. Ce que je ne crois pas en revanche c’est Max et Tess, j’ai bien vu comment il te regardait.
Moi non plus j’avais peine à y croire, cependant j’avais bien vu Tess et Max s’embrasser.
- Parles à Max et tu sauras.
J’acquiesce. Quoi que je fasse, Maria a le don pour me parler quand je vais mal. Je ne regrette pas de lui avoir dit, après ce que Max a fait, je n’ai qu’elle sur qui compter et je lui fait confiance, elle ne dira rien.
- Je vais te faire un chocolat chaud, ensuite on dormira.
- Merci Maria.
Je la regarde sortir de la chambre. Je m’allonge sur la couverture bleue turquoise du lit d’appoint que Maria a installé pour moi. Les jambes repliées sous mon menton, j’essaie d’oublier la douleur qui me martèle le crâne. Soudain je sombre dans le sommeil.


Dernière édition par le Mar 8 Jan - 13:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ZouLy EvaNs
Tess
avatar

Nombre de messages : 69
Age : 30
Date d'inscription : 09/08/2007

MessageSujet: Re: Roswell Hight   Mar 8 Jan - 13:19

Beurk je suis devenue Tess vivement que je passe a autre chose lol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ZouLy EvaNs
Tess
avatar

Nombre de messages : 69
Age : 30
Date d'inscription : 09/08/2007

MessageSujet: Re: Roswell Hight   Mar 8 Jan - 13:32

Le lendemain, je me réveille. Maria sur son lit au dessus de moi, me regarde avec une moue inquiète.
- Qu’est-ce qu’il y a ?
- Ca va Liz ? Tu as crié son nom toute la nuit…
Je la regarde abasourdie, oui il me plaît, je crois même que je suis folle amoureuse de lui, j’ai dit je crois bien, mais de là à crier son nom… Tout ça est vraiment d’un gênant. Heureusement que Maria est ma meilleure amie.
- Ce… c’est vrai ?
- Je pensais que c’était juste un béguin
- Mais c’est le cas !
- Liz…
- Oui, je l’aime…bien
Elle me regarde insistante. Je ne peux pas lui mentir, comme je l’ai dit c’est ma meilleure amie.
- Je l’aime tout court.
Je baisse les yeux, le souffle court, je n’ai pas envie de m’étendre sur le sujet.
- Bon allé, debout ! On se prépare puis on prend notre service au CrashDown dans la joie et la bonne humeur.
Je souris. Maria est vraiment une amie formidable.

CrashDown. 11h du matin. Les premiers clients arrivent tranquillement. Tess passe par la porte d’entrée. Elle a le regard brillant et les joues rosies par l’excitation. Tout ça me donne envie de vomir.
- Liz ! Max et moi on a…
Mon cœur bat la chamade. Va-t-elle me dire ce que je redoute le plus ?
-…passés la soirée ensemble et on s’est embrassés ça y est !
J’avale ma salive.
- Rien que ça ? Dis-je en feignant l’enthousiasme.
- Oh oui, tu sais comment il est, fait-elle malicieusement.
J’ai comme une envie urgente d’attraper Tess par la tignasse et de lui cogner la tête contre le comptoir. Je ne suis pourtant pas du genre violente.
- Ca va ? Tu fais une drôle de tête.
- Non ça va, j’ai très mal dormi c’est tout.
- La nuit a été trop courte ! Fait-elle enjouée
- Oui euh… c’est ça.
- Bon pour en revenir à Max et moi, il m’a raccompagné le soir chez moi et m’a dit qu’il avait passé une excellente soirée. Tu imagines Liz !
- Ce… c’est super. Tu m’excuseras Tess, mais j’ai du travail.
Elle prend une moue boudeuse.
- Bien, je rentre chez moi. Si toutefois tu es intérréssée appelles-moi !
Maria me rejoint la mine soucieuse, elle tortille ses cheveux blonds aux mèches brunes coupés courts autour de son doigt.
- Qu’est-ce qu’elle voulait ?
- A ton avis ? Me raconter ses exploits avec Max.
- Elle fait ça pour te narguer j’en suis sûre.
- Maria, elle ne sait même pas pour Max et moi.
- Si, elle le sait.
- Comment peux-tu en être si sûre ?
- Cette fille est le Mal incarné, ça m’étonne que tu la considère comme ton amie.
- Tu vas un peu loin Maria.
- Méfies-toi d’elle Liz, et tu ferais bien de dire à Max d’en faire autant.
- C’est un grand garçon, il a choisi, je ne peux rien faire contre ça.
- Bien sûr que si tu peux te battre !
- Me battre ? On est pas dans un film, Maria, s’il veut Tess alors tanpis, je préfère ne plus parler de lui s’il te plaît…
- Très bien. Mais quelque chose me dit que tu risques d’y être confrontée assez rapidement, regardes.
Elle fait un signe de tête vers la porte, je me retourne, Max franchit le seuil, flanqué de sa sœur Isabel. Je saisis mon carnet de commande de ma poche et le tend à Maria.
- Tiens vas-y je ne m’en sens vraiment pas le courage.
Maria fronce les sourcils mais se dirige cependant vers la table où Max est assis. J’entreprends d’essuyer les verres afin de m’occuper l’esprit.
- Il veut te parler.
C’est Maria, derrière moi. Je regarde vers lui, ses yeux sont braqués sur moi.
- Non.
Je suis catégorique. Je me concentre à nouveau sur les verres.
- Liz ce verre est sec
- Je sais !
Je me suis emportée, j’ai crié beaucoup trop fort, la moitié du restaurant s’est tourné vers moi. Max compris.
- Je vais sortir les poubelles.
Sur ce, je me saisis des sacs et les amène dehors, les joues en feu et la tête qui bourdonne. Une fois jetées j’appuis mon front sur le mur de briques du CrashDown, sa fraîcheur me fait du bien.
- C’est ici que tout a vraiment commencé.
Je sursaute. Max se tient devant moi. Le vert profond de ses yeux m’enveloppe, je tente de regarder ailleurs mais mes yeux sont automatiquement attirés par les siens.
- Qu’est-ce que tu veux ?
J’ai parlé d’une voix que je voulais ferme, maîtrisée.
- Je voulais te parler de nous, souffle-t-il en se rapprochant
- Restes où tu es.
Je n’ai pas pu empêcher ma voix de trembler, il s’est quand même arrêté.
- Il n’y pas de NOUS, Max. Je t’ai vu avec Tess.
- Liz… Murmure-t-il.
- Alors quoi tu vas me dire que j’ai tout rêvé c’est ça ?
- Non, mais je n’éprouve rien pour Tess.
- C’est pour ça que tu l’as embrassé ?
- Il y a quelque chose de pas normal chez elle, je…j’ai vu des choses, comme si je la connaissais avant.
- Arrêtes ton baratin Max, tu n’as pas d’explication a me donner.
- Liz, je…
- C’est bon. Je ne veux pas savoir. Je dois terminer mon service.
Sur ce, je le laisse là, seul. Même si c’est dur je me répète « Je suis une gagnante, je suis une gagnante ». Max n’a pas réapparu. Je ne l’ai pas revu de la journée.

- Liz !
La voix enjouée d’Alex me parvient, nous sommes le surlendemain de la fête.
- Alex ! Ca me fait plaisir de te voir.
Je le prends dans mes bras car effectivement, ça me fait plaisir de le voir. Alex Whitman est mon meilleur ami depuis que nous avons 5 ans, on jouait ensemble au jardin d’enfant.
- Dis moi, tu traînes beaucoup avec Evans, non ?
- Pas tant que ça en fait.
- Ah bon ? Parce que je me demandais si Isabel et Michael c’était sérieux.
- Sérieux ? Je… je ne sais pas je ne leur ai jamais parlé. Tu t’intéresses à Isabel Evans ou quoi ?
- Et bien… Oui. Et comme toi et son frère vous…
- Il n’y a rien entre son frère et moi d'accord ?
Alex me regarde, inquiet.
- Ca va Liz ? Tu as l’air… tendue.
- Excuses moi, Alex tu n’y es pour rien.
En disant ça, je serre son bras droit, lorsque je vois Max et sa clique s’engager dans le couloir.
- Aïe, ça ne va pas ? Fait-il
Tout en gardant son bras dans ma main, je l’entraîne dans le placard à balai. Oui le même.
- Mais qu’est-ce que tu as ? Tu es très bizarre, en plus tu m’entraînes dans le placard à balai. Qui est-ce que tu évites ?
- Et bien…euh…
Après tout Alex est mon meilleur ami, on se confie l’un à l’autre depuis des années.
- Max Evans.
- Max Evans ? Mais pourquoi ?
- Parce que…parce que je suis tombée amoureuse de lui…
Je me mords la lèvre inférieure.
- Tu sais Liz, d’ordinaire quand on aime quelqu’un on ne se cache pas dans le placard à balai avec un autre garçon.
- Il sort plus ou moins avec Tess.
- Tess Harding et Max Evans ? Je n’y crois pas une seule seconde ils sont si…
- Ils sont ensemble et c’est tout.
Est-il nécessaire que je dises que j’en assez du couplet « Tess et Max : impossible, j’ai bien vu comment il te regardait », est-il nécessaire que je dise combien ça me fait mal ? Je sors du placard, le cœur en lambeaux. Alex me rattrape par la main :
- Liz, tu as besoin d’une soirée DVD avec Maria et moi, au menu : pizza, pop corn et tout ce qui fait grossir.
Je souris malgré moi, Alex est vraiment un type adorable et ce n’est pas pour rien que tous les trois nous sommes meilleurs amis.
- Une vraie soirée de filles déprimées quoi ! Je fais
- Exactement ! Alors c’est d'accord ?
- Oui c’est d'accord.

En cours d’informatique. Je suis assise à côté d’Isabel et de Maria. La première me glisse à l’oreille :
- Elisabeth…
Surprise je sursaute, je n’ai pas l’habitude qu’on m’apelle ainsi et encore moins lorsque c’est Isabel.
- Je sais qu’on ne s’est jamais vraiment parlés, et à vrai dire, ce n’est pas vraiment ce qu’il me plaît le plus. Mais… je me fais du souci pour Max. A cause de Tess
- Je ne vois pas vraiment en quoi ça me concerne.
- Je sais que vous êtes proches mon frère et toi, et cette fille ne me plaît pas.
Je la regarde, elle a laissé tombé son masque bien soignée et éprouve une réelle inquiétude
- Très bien je parlerais à Max.
- Merci Liz, ça fait plaisir de voir qu’on peut avoir confiance en toi…
- A ce propos… j’ai été dans l’obligation de parler à Maria, mais je vous jure qu’elle ne dira rien.
Elle a hoché la tête. Simplement. Elle ne m’a pas dit, que je n’étais pas digne de confiance, ni que je les ai trahis, non son regard voulait plutôt dire « Puisque tu lui fais confiance »…

Alors qu’en milieu d’après midi je discute tranquilement avec Alex et Maria du programme de la soirée, cette dernière me fait :
- Tess Harding, se dirige vers toi.
- Vers moi dans ma direction, ou vers moi en particulier ?
- Vers toi en particulier, elle a l’air furax.
- Elle n’en a pas assez de venir me marteler le cœur.
- Liz Parker ! Tonne la jolie blonde dans ma direction.
- Salut Tess, ça va ?
- Non, ça ne va pas du tout ! Je croyais que tu étais mon amie !
- De quoi est-ce que tu parles ?
- De Max Evans tiens ! Comme si tu n’étais pas au courant.
Je la regarde ahurie, incapable de saisir ses paroles.
- « Je suis désolé Tess, je ne comprends pas ce qui s’est passé l’autre soir, j’aime Liz Parker »
Mes bras tombent le long de mon corps, mes yeux doivent sortir de mes orbites, sous les paroles de Tess.
- Je te previens Liz, ça ne se passera pas comme ça !
Sur ce, elle tourne les talons, furieuse, je vois presque la fumée sortir de sa tête tel un cartoon.
Maria et Alex me regardent médusés.
- Mais qu’est-ce que tu attends, fait ma meilleure amie, cours voir Max, allé !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
meumeu
Kyle
avatar

Nombre de messages : 8
Age : 29
Date d'inscription : 05/01/2008

MessageSujet: Re: Roswell Hight   Mer 9 Jan - 8:47

trop bein vivement la suite!
je suis trop impatiente
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiria
Alex
avatar

Nombre de messages : 152
Age : 46
Date d'inscription : 12/01/2007

MessageSujet: Re: Roswell Hight   Mer 9 Jan - 21:28

Je trouve ton histoire cohérente, pleine de petits rebondissements sympathiques, avec des personnages qui ne sont pas si différents de la série.
J'aime beaucoup cette fic que je lis avec plaisir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.freewebs.com/kiriaweb/
ZouLy EvaNs
Tess
avatar

Nombre de messages : 69
Age : 30
Date d'inscription : 09/08/2007

MessageSujet: Re: Roswell Hight   Mer 9 Jan - 21:40

Merci beaucoup! Je potasse sur la suite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
meumeu
Kyle
avatar

Nombre de messages : 8
Age : 29
Date d'inscription : 05/01/2008

MessageSujet: Re: Roswell Hight   Mer 9 Jan - 22:38

fait vite car je suis trop a fond dedans ! lol
j'adore ton style
j'avais deja lu tes autre fics et franchement ta du talent!
bisous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ZouLy EvaNs
Tess
avatar

Nombre de messages : 69
Age : 30
Date d'inscription : 09/08/2007

MessageSujet: Re: Roswell Hight   Jeu 10 Jan - 0:26

Oh, merci bcp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
larilou
Isabel
avatar

Nombre de messages : 361
Age : 30
Localisation : Stras
Date d'inscription : 27/03/2006

MessageSujet: Re: Roswell Hight   Mer 16 Jan - 19:14

OUAAAAAAAAAAH trop bien vivement la suite =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://larilouu.skyblog.com
meumeu
Kyle
avatar

Nombre de messages : 8
Age : 29
Date d'inscription : 05/01/2008

MessageSujet: Re: Roswell Hight   Dim 20 Jan - 22:35

alors cette suite??
lol
je m'impatiente !lol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ZouLy EvaNs
Tess
avatar

Nombre de messages : 69
Age : 30
Date d'inscription : 09/08/2007

MessageSujet: Re: Roswell Hight   Lun 21 Jan - 23:16

Héhé je my penche je my penche, je suis dsl jai peu de temps car jai repris mes cours!!
Jessaie de mavancer au Max (lol) pour vous mettre une partie assez longue qd meme

Merci de me suivre en tt cas ca me fait très plaisir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Max
Kyle


Nombre de messages : 16
Age : 35
Date d'inscription : 22/01/2008

MessageSujet: salu   Mer 23 Jan - 22:31

Trop bien écrit vraiment ton style et percutant et l'histoire coule de source vivement la suite bye
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aminaron
Isabel
avatar

Nombre de messages : 208
Date d'inscription : 04/12/2005

MessageSujet: Re: Roswell Hight   Jeu 24 Jan - 17:21

viteeeeeeeeeee la suiteeeeeeeeeeeeeee Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad c'est quand??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ZouLy EvaNs
Tess
avatar

Nombre de messages : 69
Age : 30
Date d'inscription : 09/08/2007

MessageSujet: Re: Roswell Hight   Jeu 24 Jan - 21:24

Dici 1semaine maxi Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ZouLy EvaNs
Tess
avatar

Nombre de messages : 69
Age : 30
Date d'inscription : 09/08/2007

MessageSujet: Re: Roswell Hight   Mar 29 Jan - 21:10

Voila un petit avant-gout

Je ne me le fais pas dire deux fois, en quelques minutes je suis à ses côtés, il est de dos, je l’attrape par le bras :
- Max !
- Liz…Souffle-t-il, le regard brillant
- Il faut qu’on se parle.
- Je suis d’accord, il y a beaucoup de choses que je souhaite te dire.
- Oui…
- Celle là ne peut pas attendre.
De sa main droite, il repousse une mèche de mes cheveux, tandis qu’il se penche vers moi pour me donner le plus tendre des baiser. Et alors que les seules choses qui existent sont la main de Max qui me caresse doucement la joue et ses lèvres posées sur les miennes, la tête me tourne, et ma respiration devient saccadée. Lorsqu’il met fin à notre baiser, c’est pour planter son regard pénétrant dans le mien. Je ne parviens pas à articuler un mot, alors que mes lèvres brûlent de l’absence des siennes.
- Est-ce que l’on peut se voir ce soir ? Demande-t-il irrésistible
Je hoche la tête doucement, en me mordant la lèvre inférieure.
Il reste un moment à me regarder et finit par s’éloigner et je sens, par son regard que c’est à contre cœur. De mes yeux, je le suis jusqu’à ce que Maria me fasse sursauter :
- Je suppose que pour ce soir c’est à l’eau ?
Je me retourne vers elle, confuse :
- Je… je… Désolée.
- Ne t’inquiètes pas, Liz c’est super ! Alors qu’as-tu prévu de porter ?
Je regarde mes affaires et hausse les épaules.
- Toi alors ! Tu as de la chance que je sois là !

Maria flotte à travers les rayons, elle est dans son élément au milieu de toutes ses fringues, Alex et moi traînons les pieds, derrière elle. Les deux heures de cours qui ont suivi le baiser de Max, se sont passées dans un état d’hébétude totale, mais la brusque décision de Maria de nous amener au centre commercial pour choisir ma tenue de ce soir, m’a remis les pieds sur terre. Depuis plus d’une heure, nous errons entre les étalonnages.
- J’en ai marre, gémit Alex, une soirée filles DVD pop-corn me convient mais une séance shopping d’une heure !
- Ah ! Crie Maria un sourire triomphant au lèvres, je l’ai !
Au bout de son bras se trouve un minuscule bout de chiffon rouge. Elle s’approche de moi et le déploie sous mon nez, c’est un petit débardeur au décolleté discret et à la longueur tout à fait convenable.
- J’adore ! Pour une fois, j’approuve totalement ton choix !
- Ah ! Je le savais ! Fait-elle en sautillant
- Pourvu que ça se termine, bientôt… Maugréé Alex

La voiture de Maria se gare devant chez moi, elle tripote nerveusement le volant, je sens son anxiété me gagner :
- Maria ! Arrête ça ! Qu’est-ce que tu as ?
- Je suis nerveuse pour toi, j’espère que tout ira pour le mieux.
- Ne t’inquiètes pas Maria, enfin !
J’ouvre la portière et sors de la voiture, alors que j’arrive à la porte du Crash Down, j’entends Maria me crier :
- N’oublie pas de le mettre avec le pantalon noir !
Je ne suis évidemment pas son conseil et préfère un jean serré, légèrement évasé sur la fin.
Alors que j’achève tout juste de me brosser les cheveux, j’entends le tintement de la clochette d’entrée du Crash. Je respire un grand coup et me décide à descendre. Max est là, il porte un polo noir qui souligne son torse parfait, lorsqu’il m’aperçoit, son regard de velours m’enveloppe d’une agréable chaleur.
- Salut, murmure-t-il en s’approchant de moi
- Salut…
- Liz, fait-il en marquant un arrêt, je voulais te parler… de Tess.
Je me fige, ce nom me déplaît fortement dans sa bouche.
- Je ne…me souviens de rien de cette soirée, rien, il y a…juste un détail qui me revient en mémoire…
Je suis toujours figée, les yeux plantés dans les siens, la bouche sèche et le cœur qui bat la chamade.
- C’est ton regard, poursuit-il, c’est ton regard en larmes, juste après notre conversation… Je n’ai pas saisi pourquoi cette tristesse, jusqu’à ce que ce matin, Tess se jette dans mes bras.
- Tu veux dire que tu ne te souviens de rien ? Comme si… comme si tu avais été drogué ?
- Oui… Souffle-t-il en s’approchant de moi
Je recule instinctivement et dis d’une voix que je veux rassurée
- Moi, je me souviens de tout.
- Liz… Murmure-t-il en posant sa main sur mon bras, je peux t’assurer que je ne ressens rien pour Tess.
Je plonge mes yeux dans les siens, à la recherche du moindre indice qui trahirait sa révélation. Soudain, si vite que je n’ai même pas pu protester il passe un bras autour de ma taille et pour la deuxième fois de la journée, il m’embrasse. Ce baiser est d’une douceur infinie, d’abord figée par cet élan je me détend pour m’abandonner complètement dans ses bras, le souffle court. Des courants électriques parcourent mon corps, alors que sa main caresse mon dos. Soudain, je vois comme un flash lumineux, un flash de photo, je me vois dans une grotte couverte d’une fine membrane, je me vois regarder Isabel, elle a l’air d’avoir cinq ou six ans, je me vois marcher dans le désert, je tiens par la main, Isabel au même âge, d’un côté et Michael de l’autre. Je réalise soudain, que je vois à travers les yeux de Max, je vois ses souvenirs et ses pensées… Je le vois face à ses nouveaux parents, apeuré, puis plus tard avec eux, heureux comme jamais, puis je le vois, il y a quelques jours, et je sens un sentiment profond, une chaleur intense m’envahie lorsque je m’aperçois, devant une rangée de casier avec Maria. Je me vois et je me trouve…belle. Lorsqu’il se détache de moi, il a l’air aussi surpris que moi.
- Je… Est-ce que…
Il bafouille et pour toute réponse, je l’enlace à nouveau.

- Alors ? Me fait Maria pressée devant mon air rêveur et mon incapacité à délier ma langue.
- Je… hum… c’était…
Mais mon esprit est ailleurs, soudain son visage se plante dans mon champ de vision :
- Liz, enlève moi ce petit air niai que tu affiches et redescend sur terre pour me raconter !
- J’ai un air niai ?
- Pire que ça…
Je redescends de mon petit nuage.
- C’était super.
- C’est tout ?
- Non. C’était bouleversant, renversant, palpitant, excitant, saisissant…
- Ok ! STOP ! Me fait Maria, ne me sors pas tous les mots que tu connais, je veux juste savoir ce qui s’est passé !
- Il m’a embrassé et je… j’ai vu des choses.
- Comment ça des choses ?
- Hé bien c’est comme si je lisais dans ses pensées…
- Oula… C’est très, elle baisse la voix et se penche vers moi, extraterrestre ça non ?
- Je ne sais pas, mais en tout cas, j’en sais beaucoup plus sur eux maintenant et sur… ce qu’il ressent.

Isabel entre de sa démarche chaloupée en cours d’informatique, elle se dirige vers moi et me lance :
- Je ne pensais pas que tu irais jusque là, mais…fait-elle en gardant un instant le silence, j’ai davantage confiance en toi qu’en Tess.
- Merci…
- Je voulais aussi m’excuser pour le comportement de Michael, il m’en a parlé et je suis désolée, j’ai beaucoup réfléchi et ça fait plaisir de voir qu’on a une amie.
- Ah Oui ? Comment ça se fait que tu aies changé d’avis ?
- Oh ! Je lis dans les rêves !
- Quoi ?!
- Mademoiselle Parker, voulez vous partager votre opinion avec toute la classe s’il vous plaît ? Me fait le professeur
- Euh… non, non…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
meumeu
Kyle
avatar

Nombre de messages : 8
Age : 29
Date d'inscription : 05/01/2008

MessageSujet: Re: Roswell Hight   Mar 29 Jan - 22:28

trop bien franchement
vivement la suite
tu prevois de la mettre rapidement?
bisous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ZouLy EvaNs
Tess
avatar

Nombre de messages : 69
Age : 30
Date d'inscription : 09/08/2007

MessageSujet: Re: Roswell Hight   Mer 30 Jan - 12:11

Hihi merci bcp!!
Je my penche je my penche! jespere l'avoir fini à la fin de la semaine car après jaurais pratiquement plus de temps!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ZouLy EvaNs
Tess
avatar

Nombre de messages : 69
Age : 30
Date d'inscription : 09/08/2007

MessageSujet: Re: Roswell Hight   Mer 30 Jan - 23:56

Bientot fini!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Roswell Hight   

Revenir en haut Aller en bas
 
Roswell Hight
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Roswell-fanfictions :: Fan-Fictions :: Dreamer-
Sauter vers: