Roswell-fanfictions

fan-fictions sur la serie Roswell
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 il était une fois un homme et une femme

Aller en bas 
AuteurMessage
lizevans
Isabel
avatar

Nombre de messages : 486
Age : 32
Date d'inscription : 23/06/2005

MessageSujet: il était une fois un homme et une femme   Dim 1 Jan - 13:09

Disclaimer :Je n’ai aucun lien avec la série.
Summary: Liz rencontre Max après plusieurs années de séparation.
Auteurs : Josée et Myriam

Liz regarda pour la centième fois au moins l’adresse sur la feuille qu’on lui avait donné. C’était bien la bonne place : Evans & co. À l’évocation de se nom Liz eut un frisson. Et si c’était bien Max Evans le patron de l’entreprise? La jeune femme femme ne le supporterait pas. Bien que plus de 10 ans aient passées, Liz Parker ne pouvait pas cesser de penser à son ancien amour de jeunesse. En effet, Max était retourné sur sa planète avec Tess et l’enfant né de leur union. Abandonnée, Liz avait alors sombrée dans la détresse et avait changée de ville pour fuir les durs souvenirs du passé. Lorsque sa patronne lui avait annoncé qu’elle serait muté dans un nouveau bureau , elle avait sauté de joie. Mais maintenant qu’elle était sur place, la jeune femme se sentait moins sûre d’elle. Après quelques secondes, Liz reprit ses esprits. C’était la chance de sa vie, elle n’allait pas laisser passer ça. Décidée, Liz entra dans l’immeuble. Un panneau indiquait que le bureau de M. Evans était au quinzième étage. La jeune femme prit l’ascenseur tout en pensant à ne pas réagir violemment si elle découvrait que son patron est Max. Lorsque les portes souvrirent, Liz découvrit un couloir très richement décoré. Appercevant une femme d’âge mûre à son bureau, Liz en déduit qu’elle devait être la secrétaire personnelle de M.Evans. Après lui avoir parlé longuement, Liz apprit que la femme s’appelait Nicole et qu,elle était à l’âge de prendre sa retraite et donc son patron avait besoin de quelqu’un d’autre. Ayant entendu des recommandations sur Liz Parker, il l’avait engagé persuadé de son talent et de ses grandes capacités. Puis Nicole lui annonça qu’elle quittait et partit, laissant Liz se débrouiller avec le patron.

*

Max était stressé. Qu’allait-il lui dire? Il y avait pensé toute la semaine….Trois coups se firent entendre à la porte. Son cœur se mit à accélérer. Affichant un regard froid il dit :

-Entrez.

Ce fut alors qu’il eut le choc de sa vie! C’était bien Liz Parker. Mais une Liz différente. Bien qu’elle n’avait pas beaucoup changé physiquement, c’était surtout qu’il se dégageait d’elle une sensualité presque magnétique. De plus sa démarche et son maintient trahissait une confiance absolue en elle-même. Elle devait avoir 26 ou 27 ans, ses cheveux était légèrement vagués, ses yeux étincelaient et son corps avait mûrit. Il l’a trouvait beaucoup plus attirante maintenant. De retour à la réalité, Max remarqua que Liz avait l’air abasourdit et furieuse.

*

Oh mon Dieu! C’était bien Max Evans son nouveau patron. Si elle devait travailler avec lui, aussi bien ne pas le choquer pour ne pas avoir à travailler dans un climat de tension et de colère. Aussi, elle choisit de faire l’indifférente.

-Bonjour M. Evans, je suis ici pour vous annoncer que Nicole est partie. Je suis donc votre nouvelle secrétaire personnelle.

*

Dérouté par tant de froideur, Max ne savait pas quoi dire ou même quoi faire. Optant pour la politesse et la gentillesse, Max lui fit signe de s’asseoir.

-Bonjour Liz! Je peux vous appeler Liz?

-Non, je préfère que vous m’appeliez Mlle Parker, pour l’instant.

-Bon. Eh bien! Mlle Parker, je suis très heureux de travailler avec vous….

-Et bien ce n’est pas réciproque!! Répliqua-t-elle cinglamment en se levant en hâte. Puis juste avant de refermer la porte du bureau, elle dit :

-Ne vous préoccupez pas M. Evans je ne mélange jamais ma vie professionnelle et ma vie personnelle. Je serai une employée modèle mais ne comptez pas sur mon amitié.

Et sur ce elle sortit.

*

Zut! Elle qui s’était promis de ne pas créer une atmosphère de haine… Encore une fois, elle s’était laissée emporter. Si elle devait travailler avec lui autant ne pas recommencé. Donc, fière de cette nouvelle résolution, Liz se remit au travaille.

*

À peine avait-elle commencée à taper une lettre à l’ordinateur que Max sit irruption dans son bureau. Avec une voix froide et distante, Max lui dit de taper une autre lettre pour le soir même. Frustrée, Liz lui répondit qu’elle le ferait dans les temps demandés.

*

Ce fut ainsi toute la semaine. Lorsqu’ils se parlaient, ce n’était que pour des raisons professionnelles. Un jour, après avoir continué ce régime de vie pendant des mois, Max vint la voir pour lui demander de faire une réservation. Ce qu’elle fit sans plus tarder. Elle réserva une chambre dans un hôtel luxueux pour Max. Après avoir fait la réservation, Liz se rendit dans le bureau de son employeur pour lui faire part de l’adresse de l’hôtel ainsi que son numéro de chambre.

*

-Vous venez avec moi! Annonça Max à Liz quelques jours plus tard.

Stupéfaite, Liz répliqua :
-Je n’ai réservé qu’une chambre.

-Vous n’avez qu’à rappeler.

-Je sais mais vous partez…

-Nous, l’interrompit Max.

-Bien, nous partons demain, je ne crois pas qu’il restera beaucoup de chambres.

-Raison de plus de vous dépècher!
Liz commençait à le détester vraiment, alors avant de succomber à la violence ( ce qu’elle n’avait jamais fait), elle retourna à son bureau. Lorsqu’elle appela l’hôtel, on lui annonça qu’il ne restait aucune chambre car il y avait un festival très populaire en ville à ce moment de l’année. Oh non! Elle retourna voir Max et lui apprit la nouvelle.

-Vous viendrez avec moi quand même, tonna-t-il dès qu’il fut au courant du problème.

Elle n’osa pas protester.

*

Après être arrivé à leur destination : la France, Liz, fatiguée’ pris une douche. En sortant, elle trouva Max couché sur le lit . Elle le réveilla.

-Vous allez dormir sur le sol, c’est moi qui dort dans le lit!

-Quoi? Lui répliqua Max, c’est moi qui dort sur le sol. Mais vous avez du cran…. Pourquoi ne dormez-vous pas par terre à ma place?

- Je suis plus fragile et délicate! Et, de toute manière, vous devez être galant toutes personne de la gente féminine, même si je suis votre employée vous devez plus de considération envers moi.

-Très bien grogne-t-il en ramassant un oreiller.

-Vous pouvez prendre un drap si vous le désirez.

-Merci, c’est trop!

Puis, Liz se coucha en faisant un sourire étincelant de cynisme. Elle venait de gagner sa première bataille.

*

Le lendemain, M. Evans était d’humeur orageuse. Sa nuit avait dû être particulièrement éprouvante.

Liz, qui était fraîche et dispose comme une rose, commençait en s’en vouloir. Peut-être aurait-elle put le laisser dormir avec elle? Non sous aucune considération.

Et bien, il n’avait qu’à s’habituer à dormir par terre. Après tout c’était lui qui l’avait obligé à venir malgré leur unique chambre.

-Oh que je suis méchante , se dit-elle intérieurement.

*

Il avait tellement mal dormit. Ce n’éatit pas le sol qui l’avait empêché de dormir . C’était la proximité de Liz. Cette femme avait le don de le mettre mal à l’aise. Elle avait toujours eu cette effet sur lui, depuis la troisième, dès qu,elle était près de lui tout juste s’il était capable de formuler des pensées cohérente. Il l’a trouvait tellement séduisante. Malheureusement , dès qu’il essayait d’être gentil, elle réagissait mal, pensant sans doute qu’il voulait la manipuler. Eh bien, il allait essayer de faire en sorte qu’elle l’aime bien.

D’un pas décidé, Max s’en alla acheter une nouvelle robe pour Liz, puis il alla réserver une table pour deux dans un grand restaurant. Il allait l’inviter à souper afin de se faire pardonner son mauvais caractère.

*
Lorsqu’elle le vit arriver avec une robe dans les mains, Liz se dit que Max devait avoir une maîtresse……..Quelle salop! Il profitait du fait que Tess n’était pas là pour la tromper. Avec qui? À la pensée que Max aimait quelqu’un d’autre, Liz fut prit d’une jalousie incommensurable. Elle jalouse? Non! Ce devait être la faim qui la tiraillait, elle n’était pas jalouse. Elle demanda quand même à Max ce qu’il comptait faire ce soir.

-Je sort avec la plus belle secrétaire au monde.

Sous le compliment, Liz se sentie rougir.

-Je n’ai rien à porter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lizevans
Isabel
avatar

Nombre de messages : 486
Age : 32
Date d'inscription : 23/06/2005

MessageSujet: Re: il était une fois un homme et une femme   Dim 1 Jan - 13:09

-J’y ai pensé , rétorqua Max en lui montrant la robe qui était d’un bleu pâle éclatant. Discrète, sophistiquée et un rien échancrée, elle était tout simplement magnifique, digne d’un compte de fée.
-Je ne peux pas accepter. C’est trop beau…et cher.

-Dans ce cas je vais la retourner au magasin..

-Non!, s’exclama-t-elle, je vais la prendre. Je vous remvourserai.

-Bien sûr, si vous y tenez.

-Merci!

-Mais de rien.

Au fond de lui il était certain qu’elle aimerait la robe. Il l’a connaissait par cœur.

*

Pourquoi lui avait-il acheté une robe? Et pourquoi l’avait-il invité à souper? Il devait avoir une idée derrière la tête. Mais quoi? Elle le saurait bien assez tôt. Après tout, qu’avait-elle à perdre? Rien , sans doute…

*

Après un certain moment, Max vint lui dire qu’il l’attendrait devant l’hôtel
À sept heure pour le souper. Ce qui signifiait que Liz avait une heure pour se préparer. Rapidement, elle prit une douche, se maquilla discrètement et s’habilla. À 6 :45, elle n’était pas encore coiffée. Au diable les coiffure compliqué, elle laissa ses cheveux libre.

*

-Quelle ponctualité!, lui dit Max lorsqu’elle arriva à 6 :55 devant la porte. Vous êtes vraiment une employée modèle et vous êtes éblouissante.

-Je sais, répliqua Liz.

-Allons y, dit Max sans avoir relevé cette remarque.

*

Après être arrivé au restaurant et avoir pris un bon repas, Liz était de très bonne humeur. La soirée avait été parfaite. Max avait multiplié les bonnes intentions envers elle : il lui avait fait des compliments, il lui avait sourit durant toute la soirée, il l’avait remercié pour son bon travaille etc. Bref, elle avait aimé son repas avec Max.

*

Elle avait l’air d’avoir passé une très bonne soirée. Il était fier de lui. Elle n’ était sûrement pas prête à le considérer comme un ami, mais il était sûr qu’elle commençait à bien l’aimer. Du moins, c’ est ce qu’il espérait.

*

-Bon et bien j’ai passé une bonne soirée! Lui dit Liz après être arriver à la chambre d’hôtel.

-Moi aussi.

Puis, sous une impulsion, Max se pencha vers elle et l’embrassa. Il regretta aussitôt ce geste car après tout, elle était sa secrétaire.

*

Toute chamboulée, Liz referma la porte au visage de Max, aillant oublier qu’ils partageaient la même. Elle ouvrit alors la porte après avoir pris conscience de son erreur. Puis, elle s’enferma dans la chambre de bain et finalement alla se coucher.

*

Il l’avait effrayée. Il n’aurait pas dût… Il n’avait pas songé une instant qu’elle aurait pu être choquée. Il n’avait aucune chance de devenir son ami en se comportant de la sorte.

*

Elle ne pouvait pas dormir, elle n’arrêtait pas de penser à ce baiser. Il était tellement venu naturellement qu’elle s’était laissée faire sans même résister. Elle était prise de remords, bien qu’au fond d’elle-même , elle sentait qu,elle avait aimé. Elle ne serait plus capable de le regarder. Surtout qu’il était marié avec Tess. Mais après tout, pourquoi tant de remords, ce n’était qu’un baiser? Elle ne recommencerait pas.

*

Le lendemain matin, Liz se réveilla avec le sourire. Elle avait ressassé ces idées et avait fini par s’endormir. Mais après avoir fait le tour de la chambre, elle se rendit compte que Max était parti. Il avait laissé ses bagages donc il ne pouvait pas être bien loin. En effet, quelques minutes plus tard , il réapparut en sueur.

-Bonjour, dit-elle.

-Bonjour!

-Où étiez-vous? Vous êtes aller courir?

-Oui, mais maintenant, il faudrait se dépécher car nous avons un rendez-vous d’affaire ce matin à 10 :00.

-Mais il est 9 :30!, cria-t-elle.

-Vite!

*

À 10 :00 , ils entrèrent dans le bureau de Francompagnie. C’était une des sociétés les plus importantes de France, donc la ponctualité, l’apparence et la confiance en soi était de mise. Après un entretient, Liz et Max obtinrent un très gros contrat.

-Félicitation M. Evans!

-Félicitation à nous, lui dit Max après être sortit du bureau.

-Eh bien si nous allions fêter ça, s’exclama Max, après un instant.

-D’accord, mais nous ne reviendrons pas trop tard car nous avons un autre rendez-vous demain très tôt.
-Avez-vous une robe?

-Oui, ne vous inquiétez pas.

Puis après un léger moment d’hésitation, Max lança :

-Pouvons-nous nous tutoyer s’il vous plait?

-Bien sûr! Vous….Tu peux m’appeler Liz si vous…tu veux.

-D’accord Liz.

*

Elle était vraiment gentille avec lui, elle lui avait permis de l’appeler par son prénom. IL était soulagé, car elle n’était plus froide avec lui.

*

Elle choisit de porter une robe noire toute simple, mais très élégante. Après tout, cela l’étonnerait qu’il l’amène dans un endroit chic. Ce n’était que pour fêter leur nouveau contrat. Elle espérait qu,elle parviendrait à ne pas frémir au son de sa voix et lorsqu’il l’appellerait par son prénom. Elle devait se contenter de le considérer comme son patron même-si elle était devenue son amie, elle ne lui en voulait presque plus quoi. Que lui arrivait-il? Elle, Liz Parker, faisait preuve de lâcheté et elle lui avait presque pardonné alors qu’il lui avait brisé le cœur en milles morceaux. Elle pouvait être moins froide envers lui, mais elle ne pouvait certainement pas devenir son amie. Mais, il était tellement gentil avec elle. Le plus important n’était ce pas de ne pas retomber amoureuse de lui? Elle n’était plus très sûr de ce qu,elle devait faire et de comment elle devait ce comporter. C’était trop compliqué. Elle en était rendu à se point dans ses réflexions lorsque Max entra dans la chambre.

-Es-tu prête Liz?

-Oui, j’arrive.

Lorsqu’ils sortirent de l’hôtel, il était déjà tard et Max, qui n’avait pas réservé, ne savait pas où aller.

-Où allons-nous? Demanda Liz.

-Que veux-tu faire?

-Eh bien, je ne sais pas.

-On pourrait aller manger quelque part?

-D’accord.

Ils se rendirent dans un petit restaurant tout près de là. Après avoir bien mangé, ils allèrent se promener dans les petites rues de Paris. Ils allèrent dans des musées, dans des boutiques et dans des bibliothèques. Ils s’amusèrent beaucoup jusqu’à ce que Liz décida qu’il était temps de rentrer.

-Bon, euh, je suis très heureuse de notre contrat.

-Moi aussi!, répondit Max en la dévorant des yeux.

Puis après un long silence changé de tension, Max se pencha vers elle pour lui donner un baiser. Liz détourna son visage de sorte qu’il le lui donne sur la joue. À ce simple contacte, Liz se sentie frémir de la tête au pied. Voyant son désarroi, Max prit son visage entre ses mains et lui donna un vrai baiser. Liz succomba et se laissa aller à son étreinte passionnée. Ne pouvant plus résister, ils entreprirent de se déshabiller mutuellement. Après avoir découvert l’extase ensemble, Max et Liz s’endormirent dans les bras l’un de l’autre.

*
À son réveil, Max était seul. Paniqué, il fit le tour de la chambre. Il se rendit dans l’entrée principale de l’hôtel, près de la piscine, au restaurant pour finalement trouver Liz accoudée au bar complètement ivre. Max se demandait bien pourquoi elle avait bu.

*
Elle n’aurait pas du coucher avec lui. Il sortait avec Tess. IL l’avait même mise enceinte et maintenant il l’a trompait. Il trompait son fils et sa femme. Il n’était qu’un salaud, hypocrite. Elle, pour sa part, avait profité de la situation. Elle était aussi coupable que lui. Il ne l’avait quand même pas forcé! Oui, mais elle elle était libre comme l’air tandis que lui, il était engagé. Elle devait lui faire comprendre son erreur. Bien décidé, Liz paya son verre et se leva. Trop saoule, elle était en train de tomber quand elle sentit deux bras puissant la soutenir. Elle releva la tête aperçu Max, qui la tenait par la taille. Malgré sa migraine, Liz se crispa et frappa Max pour se dégager.

-Qu’est-ce qui t’arrive? Demanda Max après avoir retrouver l’usage de la parole.

-Tu n’es qu’un salaud, un traître et un infidèle. Tu trompes ta femme sans aucun remord! Tu n’as aucun sentiment!

-Mais…..

-Non ne m’interrompt pas surtout! Tu n’es qu’un pauvre type sans cœur. Moi qui te trouvais gentil, j’étais dans le champs. Tu ne faisais qu’essayer de me séduire pour m’ajouter à ta liste de conquêtes. Avoue! Tu n’es qu’un ignoble individu sans scrupules. TU mériterais de mourir dans d’atroces souffrances.

Après qu’elle eu fini de l’insulter Max, qui était à bout de nerfs, se fâcha et cria :

-Tu n’es qu’une gamine immature, oui tu as un corps de femme mais au fond tu pense comme une jeune fille de 10 ans. Tu es gâtée et tellement niaiseuse! Tu ne sais rien sur moi, tu ne comprends jamais rien! Maintenant je me rappel pourquoi je t’ai laissée pour Tess.

-Quoi?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lizevans
Isabel
avatar

Nombre de messages : 486
Age : 32
Date d'inscription : 23/06/2005

MessageSujet: Re: il était une fois un homme et une femme   Dim 1 Jan - 13:10

Sans rien dire, Liz remonta dans la chambre, en chancelant. Elle sortit sa valise et entreprit de la remplir. Max entra alors et lui demanda ce qu’elle faisait.

-Je pars. J’ai été humiliée et je ne rentrerai pas au bureau ni deamin, ni jamais.

-Mais et le rendez-vous? Il est dans une heure.

Tu te débrouillera sans moi. Adieu M.Evans.

Et sur ce elle s’en alla.

*

Max n’en revenait pas. Elle était partie en le laissant seul pour son rendez-vous. À peine 30 minutes plus tard, Max entra dans le bureau de francompagnie. Malheureusement, il en ressortit fâché et mécontentcar il avait été impatient et avait crier contre le patron. Résultat, il avait perdu le contrat et beaucoup d’argent.

*

Maintenant qu’elle était dans l’avion, Liz regrettait son geste. Eh ben, il l’avait poussé a bout. Elle ne reviendrait pas, il l’avait humilié et trompé sa femme pour une simple nuit de plaisir. Non! Elle ne devait plus penser à lui, ni même regretter son geste. Car plus elle y pensait, plus elle se disait qu’elle l’aimait plus qu’elle aurait dû. Non! Elle ne devait pas penser à lui surtout pas.

*

Trois jours plus tard, Max était de retour au bureau. Il n’avait pas dormi, il était maussade et maigrissait à vue d’œil. Lorsqu’il entra dans son bureau, il ne sentit pas le doux arôme du café préparé par sa secrétaire. Lorsqu’il entra par la suite dans le bureau de Liz ce fut trop il fondit en larmes.

*

Maintenant qu’elle était de retour chez elle, elle s’ennuyait. Elle ne savait pas quoi faire, elle devait sortir, qu,elle voit des gens. Elle était restée cloîtré pendant trois jours entier. Liz sortie finalement se promener. Après à peine cinq minutes de marche, elle se retrouva devant l’immeuble à bureaux de Max.

-Je suis pathétique, se dit-elle.

Elle commençait à rebrousser chemin lorsqu’elle vit Max sortir de l’immeuble. Elle le foudroya du regard et se mit à marcher plus vite. Elle n’avait pas remarqué à quel point il avait l’air desespéré.

*

Il l’avait à peine entrevue, il n’était pas sûr que c’était elle. Elle était merveilleuse comme toujours. De ses yeux et de son expression émanait une colère froide et un immense dégoût. Elle était encore plus belle lorsqu’elle était en colère. En la voyant si belle, Max réalisa soudain qu’il était éperdument amoureux d’elle. Qu’elle folie! Elle devait le détester à présent. Pauvre lui, il était tellement triste et il s’en voulait de lui avoir parlé de cette façon. Elle ne l’aimait pas. IL en était certain. Autant ne rien lui dire car il le regretterait. De toute manière ça lui passerait bien…..un jour.

*

-eh bien félicitation! Comme tu es brillante, se dit Liz arrivée chez elle.

Elle se promit alors de ne plus jamais commettre cette erreur. Sur cette promesse elle alla ce coucher.

*

Le lendemain, alors qu,elle lisait les annonces classées dans le journal, elle eut soudain un choc : elle avait oublier d’envoyer sa lettre de démission. Elle devait y aller. Elle tapa la letre la mit dans une enveloppe et partit la porter.

*

Il ne faisait que penser à Liz. Lorsqu’il était arrivé, il avait de nouveau fondu en larmes. IL répétait mentalement , comme un mantra, les mots qu,elle lui avait dit, ce qu’il avait répondu. Il ne cessait de répéter son nom et qu’il l’avait perdu. Qu’il était qu’un pauvre con.

*

Lorsqu’elle entra dans le bureau, elle pensait qu,elle était seul car elle ne voyait rien et n’entendait rien. Elle déposa sa lettre. Liz était sur le pas de la porte lorsqu’elle entendit son nom. Elle se retourna et chercha su regard qui avait prononcé son nom. Soudain, elle vit Max recroquevillé dans un coin de la pièce. Elle s’approcha de lui et remarqua qu’il avait les yeux fermés et se parlait à lui-même. Elle ne parvint à déchiffrer que :

-Liz, Liz, Liz, je suis désolé…Liz, Liz, Liz, je t’ai perdue, Liz, Liz, Liz…

Réalisant ce qu’il venait de dire, Liz mit sa main sur son épaule. Il sursauta et reteint un cri de stupeur lorsqu’il la vit :

-Liz! Tu es revenue! Tu m’as manqué.

-Je

-Avant que tu ne parles je veux te dire que moi et Tess nous ne sommes plus ensemble depuis trois ans. Elle m’a laissé car elle a découvert que je t’aimais encore et depuis toujours. Je n’ai pas osé le dire mais maintenant je le sais et j’ose, enfin….je t’aime Liz.

-Est-ce que je peux parler maintenant?, l’interrompit Liz après sa déclaration.

-Oui!

-Moi aussi, Max, je t’aime.

-J’ai toujours rêvé que tu dise cela.

Ils sellèrent ces aveux d’un baiser.

Fin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aminaron
Isabel
avatar

Nombre de messages : 208
Date d'inscription : 04/12/2005

MessageSujet: Re: il était une fois un homme et une femme   Mar 3 Jan - 3:00

vraiment bravo,bravo et encore bravo elle l'est vraiment belle j'ai adoré.
:lovin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lydia
Invité



MessageSujet: Re: il était une fois un homme et une femme   Jeu 5 Jan - 22:29

c clair kel été super ta fics lOLl
Revenir en haut Aller en bas
lizevans
Isabel
avatar

Nombre de messages : 486
Age : 32
Date d'inscription : 23/06/2005

MessageSujet: Re: il était une fois un homme et une femme   Ven 6 Jan - 10:35

c n'est pas moi l'auteur je précise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
melolavigne
Tess
avatar

Nombre de messages : 82
Age : 25
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Re: il était une fois un homme et une femme   Ven 6 Jan - 13:59

j'adore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iva behr
Invité



MessageSujet: Re: il était une fois un homme et une femme   Sam 21 Jan - 21:42

melolavigne a écrit:
j'adore

Moi aussi jadore et je crois que si jé pas la suite je meurs non je rigole
mais elle st trop bien. dwarf Razz Razz Good
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: il était une fois un homme et une femme   

Revenir en haut Aller en bas
 
il était une fois un homme et une femme
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Roswell-fanfictions :: Fan-Fictions :: Dreamer-
Sauter vers: