Roswell-fanfictions

fan-fictions sur la serie Roswell
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 par amitié

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
lizevans
Isabel
avatar

Nombre de messages : 486
Age : 32
Date d'inscription : 23/06/2005

MessageSujet: Re: par amitié   Jeu 7 Juil - 13:14

Par amitié (7ième partie)

Huit jours plus tard, Liz habite à Roswell. Elle a repris son travail mais elle travaille par Internet. A Los Angeles, Isabel habite pour le moment chez Maria, elle est à la recherche d’un appartement tout comme Max et Tess qui habitent chez Liz. Kévin appelle Tess et Max par leurs prénoms.
Liz était dans sa chambre à Roswell et regardait des photos d’elle, de Kévin et de ses parents. Elle reposa l’album sur son lit et s’allongea un sourire aux lèvres. Elle se rappela la rencontre entre ses parents et Kévin et leur réconciliation.
3 ans auparavant
Liz lisait des feuilles par rapport à son boulot et Kévin était assis à ses pieds jouant avec jouets que Maria et Michael avait ramené d’un voyage qu’ils avaient faits. Kévin avait presque trois ans, dans quelques mois mais il en faisait plus. Maria et Michael avait une chambre d’hôtel le temps d’aménager dans l’appartement près de chez Liz. Il y avait encore plein de cartons de déménagement éparpillés. Kévin se releva et donna une figurine à Liz
K-pour toi
L-Merci
On sonna à la porte
L-Tu restes sage, je reviens.
Kévin se rassit et Liz alla ouvrir
L-…Maman…Papa…
N-Bonjour Liz
J-Bonjour ma fille
L-Bonjour, je vous en prie entrer
Liz s’effaça et ses parents entrèrent dans l’appartement. Liz respira un bon coup puis referma la porte
N-Oh mon dieu qu’est ce qu’il a changé !!!
Nancy se mit à la hauteur de Kévin
N-Bonjour toi
Kévin releva la tête
L-C’est normal qu’il est changé, il grandit comme tout les enfants.
Liz ramassa un peu ses papiers qu’elle referma dans le dossier. Puis elle mit par terre les jouets de Kévin qu’il y avait sur le canapé
L-Vous pouvez vous asseoir, ce ne sera pas plus cher
Les parents de Liz s’assirent sur le canapé tandis que Liz prit le fauteuil où Kévin vint la rejoindre quelques instants plus tard en voyant que ce n’était plus Liz qui était au dessus de lui. Liz le mit sur ses genoux
J-Liz, nous vou…
Le téléphone sonna
L-Excusez moi…
Liz posa Kévin à terre près de ses jouets et alla en cuisine répondre.
L-Oui ???
?-Salut Liz, c’est Maria
L-ah salut
M-Qu’est ce qui t’arrive ?
L-rien pourquoi ?
M-T’as l’air de mauvaise humeur
L-Non il y a juste mes parents qui sont dans le salon avec Kévin et…
Liz regarda dans le salon et vit que ses parents jouaient avec Kévin
L-Qu’est ce que vous faites ?
Liz venait de parler à ses parents
N-On s’occupe de notre petit fils
L-Pardon ?? De votre quoi ???
J-De notre petit fils
Liz reporta le téléphone près de sa bouche
L-Maria ?
M-oui, il y a un problème ??
L-Je te quitte, salut
Liz raccrocha le téléphone sans attendre la réponse de Maria et se dirigea vers le salon énervée
L-Est ce que j’ai mal entendu ou vous avez bien dit VOTRE petit fils ?
J-Liz, calme toi
L-Que je me calme ?? Mais papa, il y a même pas deux ans, vous traitiez Kévin de tous les noms inimaginables pour définir un enfant en me mettant pratiquement à la porte et maintenant vous voulez devenir ses grands parents
N-Comprend nous, tu avais tout juste 18 ans, tu n’arrêtais pas d’aller à l’hôpital on voulait juste de protéger
L-Vous n’aviez pas besoin de le traiter comme ça
N-on est désolé
L-Et vous avez décidés après deux ans sans nouvelles de réapparaître ?
N-Tu nous manque et on a envie de connaître notre petit fils, on a le droit ?
L-…Je sais pas ça serait trop facile
J-Liz donne nous une seconde chance, quand tu nous as annoncés que tu avais l’enfant de Max et de Tess et que tu comptais t’en occuper, quelques jours auparavant c’était Diane et Philippe qui nous annonçaient que Isabel, Tess, Max et Michael étaient des extra terrestres et que trois des quatre étaient retournés sur leur planète, on a eu peur
L-Mais peur de quoi ?
Kévin grimpa sur les genoux de Liz qui instantanément parla d’une voix plus douce
L-Je ne vous demandez rien, je vous informais juste. Vous aviez droit de savoir. Vous auriez du être content pour moi parce que à près tout j’allais arrêter mes conneries, j’allais reprendre ma vie en main
J-Ce n’était pas trop tôt
Liz se releva d’un coup et mit autrement Kévin
L-Tu vois papa c’est justement pour ça que j’ai décidé de quitter Roswell pour ne plus entendre vos remarques parmi les autres. Si vous aviez été à ma place vous auriez réagis comment ? L’homme que j’aimais et qui m’avait sauvé la vie en plus de la rendre meilleure est partie avec une autre, vous l’auriez bien pris ? Vous n’aurez pas envie de mourir plutôt de rester vivre où toutes les choses de la vie vous semblent noirs et ternes ? Dites moi véritablement avant de vous en aller de chez moi, comment vous auriez réagis face à tous ça ?
J-De chez toi ?
L-oui papa ici c’est chez moi, c’est MOI qui paye le loyer avec l’argent que JE gagne grâce au travail que J’AI.
Son père se leva également et lui fit face
J-et tous ça c’est à cause de qui ? A cause de lui
Son père montra du doigt Kévin qui se mit à pleurer
L-T’es fier de toi ? Tu crois que c’est vraiment le moment ?
N-Qu’est ce qu’il a ?
L-il viens d’avoir une grippe
J-Lui ?
L-Oui lui pourquoi ça te dérange ?
J-Mais il ne peut pas être malade, c’est un extra terrestre
L-Seulement par les pouvoirs qu’il commence à développer mais sinon rien le différencie des autres enfants de son âge
J-Si son sang
L-Justement non, je ne sais pas comment Tess et Max se sont débrouillés mais Kévin a le même sang que le notre, il est comme les enfants de son age, il peut très bien tombé malade, se casser une jambe, un bras mais maintenant sortez d’ici et vous pouvez retournez à Roswell ou alors allez visiter la ville, elle est très belle surtout la nuit.
Liz s’approcha de la porte et l’ouvrit
N-Liz, nous…
L-Dehors !!!
Ses parents se levèrent et sortirent. Avant de fermer la porte,
L-Oh et papa, ce n’est pas à cause de Kévin que j’ai cet appartement et ce travail mais plutôt grâce à lui. Car et ça vous avez tendance à l’oublier, sans Kévin je serais morte à l’heure qu’il est. Alors à la place de le rejeter il y a deux ans vous auriez du l’accueillir à bras ouverts.
Liz referma la porte et au bout de quelques minutes réussi à calmer Kévin.

Liz entendit sa mère l’appelait
N-On a appelé le médecin, il va arriver
L-Tu n’avais pas besoin, c’est juste pris froid ça arrive non ?
N-Peut être mais je préfère, je serai plus rassurée.
Nancy toucha le front de Liz qui était toujours aussi chaud puis ramassa les photos et souria devant les photos
N-Qu’est ce que je suis désolé de ne pas avoir été là pour t’aider
L-Toi et papa vous aviez été là après alors c’est pas grave
N-Tu te rappelles le jour où j’étais partie te voir à ton appartement ?
L-oui c’était sans que papa le sache
N-Oui et quand il l’a su il voulait tout savoir

Quelques jours plus tard après que les parents de Liz soient passés à l’appartement. Un soir, Liz donnait sa soupe à Kévin quand on sonna à la porte. Liz le prit dans ses bras et alla ouvrir.
L-maman,
N-Bonjour Liz, alors ça va ?
L-ça va et toi ?
N-ça va aussi et Kévin ?
L-Ça va aussi
N-Bien
L-Oui
N-Je peux entrer ??
L-vas y je t’en prie
Liz la laissa entrer
L-Papa n’est pas avec toi ?
N-euh en fait …
L-Il ne sait pas que tu es là, je me trompe ?
N-Non, il est désolé mais tu sais comment il est, il ne fait jamais des excuses
L-Ce n’est sûrement pas moi qui les fera en première
N-Liz…
L-maman, s’il te plait. Ne complique pas les choses, papa n’a peut être pas accepté que j’ai grandi et que je n’ai plus besoin qu’on me tienne la main et ça le dérange peut être. Tu veux un café ?
N-pourquoi pas
L-Viens on va dans la cuisine
Nancy suivit sa fille dans la cuisine qui réchauffa deux cafés et qui remit Kévin sur son siège. Puis elle s’assit et elles regardèrent Kévin finir sa soupe en mettant plus à côté que dans sa bouche. Quelques heures plus tard, alors que Kévin dormait dans sa chambre, Liz et sa mère discutaient de Kévin et de ce que avait été la vie de Liz ces deux dernières années.
Dans la chambre de Liz à Roswell,
N-Et tu te rappelles comment on a fait pour que ton père et toi vous vous réconciliez ?
Liz rouvrit les yeux
L-oui, j’étais partie faire quelques courses avec Maria et Kévin et comme par hasard on vous a rencontrés et on est tous parti prendre un café dans la brasserie d’à côté
N-Oui c’est ça mais je te laisse te reposer,
Nancy s’en alla et Liz s’endormit. Elle entendit vaguement un coup de téléphone mais ne comprit pas avec qui sa mère parlait. Quelques minutes plus tard, le médecin arriva et donna à Liz des médicaments puis s’en alla. Liz se rendormit et sentit sa mère lui déposait une serviette d’eau fraîche sur son front
N-Oh Liz bat toi, Kévin a besoin de toi.
L-…Kévin…
Au même instant à Los Angeles, Maria et Michael discutaient dans le salon de Liz ou plutôt se disputaient
Mar-Ça se peut c’est toi même qui l’avait dit quand Kévin ne voulait plus manger
Mi-mais Liz avait démenti
Mar-Elle ne le sait peut être pas, Kévin et Liz sont…
Maria se tut Max venait d’arriver dans le salon
Max-Je dérange ?
Mar-Non
Max-si je dérange est ce que je peux savoir ce que tu allais dire Maria par rapport à Liz et à Kévin
Mar-Je commence à croire que…Liz et Kévin sont reliés
Max-Reliés ???
Mar-Oui comme toi et Isabel ou avec Michael. Quand vous êtes revenu il y cinq ans apporter Kévin, Michael l’a senti ou alors quand tu étais dans la chambre blanche, Isabel et Michael sentaient que tu n’allais pas bien
Max-Normal, Isabel était ma sœur et Michael étais comme mon frère…Mais pourquoi crois tu que Kévin et Liz sont reliés ???
Maria regarda Michael et lut dans ses yeux qu’elle devait continuer.
Mar-Liz est malade aussi. Elle est comme Kévin, elle a de la fièvre et vomit
Max-Comment tu le sais ?
Mar-J’ai appelé Nancy pour savoir qu’est ce que Liz faisait quand il était malade
Max-Et alors ?
Mar-Elle n’en sais rien, Kévin n’a été que une fois malade quand Michael et moi aménagions dans l’appartement, on n’en sait rien et Liz dormait quand on a téléphoné
Tess entra dans le salon, Maria durcit son regard. Michael lui prit sa main lui disant gestuellement de se calmer mais Maria ne l’écouta pas
Mar-Tout ça c’est de ta faute, Tess.
T-Je n’ai pas fait exprès
Mar-J’espère il ne manquerait plus que ça.
Mi-Maria
Mar-non Michael j’espère que quand notre enfant sera né, ni moi ni moi serons assez fou pour le punir après lui avoir fait prendre une douche froide en pleine nuit
T-Il avait fait pipi dans son lit
Mar-Et c’est pour ça que tu lui ai fait prendre une douche ? Mais ça arrive à tout les enfants d’avoir une fuite pendant la nuit en faisant un cauchemar, ce n’est pas pour ça qu’il faut le réveiller en sursaut et le foutre sous une eau gelée
T-je n’avais pas vu que l’eau était froide
Mar-Mais si on est un peu malin on met sa main en dessous avant de mettre un enfant
T-Mais dès que j’ai vu j’ai mis de l’eau chaude
Mar-Mais ce matin tu n’as pas vu qu’il n’allait pas bien ?
T-Non souvent le matin, il fait la tête et reste le plus longtemps possible au lit, il faisait exactement comme ça ce matin
Mar-Et tu ne t’es pas inquiétée non plus quand il a vomi son petit déjeuner et t’a dit qu’il avait mal à la tête ?
T-pourquoi tu fais ça, Maria ?
Mar-Pourquoi ? Tu me demandes pourquoi ? Mais Tess, tu es sa mère et tu fais tout de travers. Je veux juste que Kévin soit heureux. Si tu veux de l’aide, tu demandes à moi, à Michael ou même à Kévin, on ne te demandes de remplacer Liz parce que tu n’y arriveras jamais mais au moins d’être une bonne mère, c’est trop compliqué ?
T-Non…tu m’aideras ?
Mar-Oui
K-MAMAN !!!!
Kévin venait de crier. Tess y alla

A Roswell
L-KEVIN !!!
Liz se réveilla en sursaut, elle venait de faire un cauchemar. Sa mère arriva en courant suivi de son père
N-Liz, eh Liz
L-Kévin il est en danger, il faut que j’y aille
J-Où ??
L-A Los Angeles
N-Kévin n’est pas en danger, il doit se reposer
L-Non
Liz tira les couvertures sur elle et s’assit sur son lit, sa mère la força à se rallonger
N-je te jures que Kévin n’est pas en danger
L-Comment tu le sais ?
N-Maria a téléphoné, Kévin est comme toi, malade
L-Ouf…
Liz remit correctement les couvertures puis se releva d’un coup
L-Quoi il est malade ???
N-oui il aurait pris froid
L-Et pourquoi Maria a appelé ?
N-Pour savoir ce que toi tu avais fait quand il avait été malade
Liz commença à refermer ses yeux
L-J’étais restée près de lui tout le temps en lui racontant des histoires…
Liz s’endormit et ses parents s’en allèrent. Quelques heures plus tard, elle se leva et alla prendre un verre du jus d’orange pour avaler ses médicaments.
N-Ça va mieux, Liz ?
L-Bof mais je dois prendre mes médicaments
Liz discuta un peu avec sa mère puis retourna se coucher

A Los Angeles, Tess fit boire un peu d’eau à Kévin puis lui souria
T-Kévin, je suis désolée
Kévin resta la regarder avant de s’endormir.

Le lendemain, que ce soit à Roswell ou à Los Angeles, Kévin et Liz dormaient.
Dans les rêves, ils étaient ensemble
K-maman, tu me manque
L-Toi aussi tu me manque
Liz le prit dans ses bras
L-Mais tu sais qu’il fallait le faire, il faut que tu apprennes à les connaître
K-Mais quand tu reviens ?
L-Bientôt, je te le promets
K-C’est vrai que je t’ai gardé ?
L-oui, c’est vrai.
K-Il y a Maria qui a dit qu’on est relié, elle a raison tu crois ?
L-Je commences à croire que oui, mais écoutes. Tu sais que pendant un temps je ne serai plus là ?
Kévin hocha la tête
L-Alors voilà ce qu’on va faire. Si un jour tu as un énorme chagrin mais énorme
K-Comme un éléphant ?
Liz sourit
L-Oui aussi énorme qu’un éléphant et que personne arrive à te consoler, tu penseras très fort à moi et peut être qu’on se retrouvera
K-Comme maintenant ?
L-Oui mais c’est un secret il ne faut pas le dire, promis ?
K-promis
Liz le couvrit de baisers
L-Allez il faut se quitter et par rapport au secret il ne faudra pas abuser
K-Ça veut dire quoi abuser ?
L-Il ne faudra pas qu’on l’utilise tout les jours
Liz vit les yeux de Kévin s’embrumés
K-Pourquoi ??
L-Parce qu’il faut que tu commences à m’oublier, et à me considérer comme une amie mais plus comme une maman, tu comprends ?
K-oui mais j’ai pas envie
L-Moi non plus j’en ai pas envie mais on est obligé, allez il faut qu’on se quitte. Au revoir mon ange, je t’aime
Liz l’embrassa sur chaque joue puis le reposa
K-Moi aussi je t’aime maman
Liz et Kévin s’en allèrent chaque un d’un côté et se retrouvèrent dans leur chambre les yeux embrumés mais avec un sourire sur le visage

Quelques jours plus tard, Kévin entra chez Maria en pleurs. Tess était partie le chercher à l’école et depuis il pleurait. Il alla directement dans la cuisine où il trouva Maria
Mar-eh ben qu’est ce qui t’arrive ?
K-Maman elle m’a menti
Mar-Pourquoi Liz t’a menti ?
K-Elle m’avait dit que je la garderai mais c’est pas vrai, elle est partie et elle revint pas me chercher
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vic
Invité



MessageSujet: Re: par amitié   Jeu 7 Juil - 22:30

la suite stp!!!
Revenir en haut Aller en bas
lizevans
Isabel
avatar

Nombre de messages : 486
Age : 32
Date d'inscription : 23/06/2005

MessageSujet: Re: par amitié   Ven 8 Juil - 7:52

elle arrive
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lizevans
Isabel
avatar

Nombre de messages : 486
Age : 32
Date d'inscription : 23/06/2005

MessageSujet: Re: par amitié   Ven 8 Juil - 10:47

la suite

Par amitié (8ième partie)

Quelques jours plus tard, Kévin entra chez Maria en pleurs. Tess était parti le chercher à l’école et depuis il pleurait. Il alla directement dans la cuisine où il trouva Maria
Mar-eh ben qu’est ce qui t’arrive ?
K-Maman elle m’a menti
Mar-Pourquoi Liz t’a menti ?
K-Elle m’avait dit que je la garderai mais c’est pas vrai, elle est partie et elle revint pas me chercher
Maria le mit sur la table et se pencha un peu
Ma-Quand Liz t’a dit ça, tu savais déjà qu’elle partait
K-Oui mais elle avait dit que je la garderai comme avec la dent mais c’est pas vrai
Ma-Si c’est vrai, tu as gardé Liz dans ton cœur comme elle t’a gardé dans le sien, même si elle était à l’autre bout de la terre, tu la gardera quand même et peu importe ce qui se passera plus tard
K-Elle me manque
Ma-A moi aussi Kévin. Et je suis sure qu’à Roswell elle pense très fort à toi
K-Quand elle va revenir ?
Ma-Ça je ne n’en sais rien, quand ça ira mieux. Mais tu n’aurais pas des devoirs à faire ?
K-Non, je peux aller regarder la télé ?
Mar-D’accord
Kévin s’en alla, Michael arriva et entoura Maria qui avait les yeux qui brillaient
Mi-ça va aller ?
Ma-J’ai juste envie qu’elle revienne
Mi-Je sais moi aussi mais il faut lui laissait du temps
Ma-justement c’est ça le problème Michael. Il faut lui laissait du temps mais combien ? Kévin réagit comme si elle était partie hier mais ça fait deux semaines maintenant. Il n’appelle toujours pas Tess ou Max par Maman ou Papa, et c’est ça que attend Liz, qu’il l’oublie
Mi-Kévin n’oubliera jamais Liz, même si un jour, Kévin se met à appeler Tess par maman, et si Liz revint, à la prochaine difficulté, c’est vers Liz que Kévin va se tourner parce que c’est la seule personne ici qui arrive à lui faire passer un chagrin, comme quand il est arrivé à part que là c’était toi qui le faisait pleurer
Maria ria un peu. Quelques minutes plus tard, Max revint avec Isabel
Ma-Salut tout le monde
Kévin se mit en boule et se retourna. Max allait s’approcher de lui mais Michael le retint
Mi-Non laisse
Ma-Mais….
Mi-Laisse
Michael venait de parler d’une voix qui ne laissait à aucune discussion, Max hocha la tête. Une heure plus tard,
Ma-bon ben nous on va rentrer
Tess et Max se levèrent alors que Tess enfilait son manteau, Max prit celui de Kévin et s’approcha de lui qui s’était endormi. Max souria puis secoua un peu Kévin
Ma-Allez Kévin on va rentrer
Kévin s’assit encore tout endormi et se laissa faire quand Max lui mit son manteau et le prit dans ses bras. Puis ils s’approchèrent de la porte
T-Oh mon beau bébé
Kévin la regarda puis cria
K-Suis pas ton bébé !!!!
Puis il remit sa tête près de celle de Max et se mit à sucer son pouce. Tess avala sa salive difficilement puis suivit Max qui commençait à descendre les escaliers.
Le soir alors que Kévin dormait en pensant à Liz, Tess et Max parlaient dans la chambre
Ma-Tu es silencieuse, il y a quelque chose qui ne va pas ?
T-oui, Kévin. Je pense que je vais le rendre à Liz
Max resta un moment silencieux puis la regarda
Ma-pourquoi ?
T-Tu as vu comme il était aujourd’hui, chez Maria et ici, il ne m’adresse pas la parole et quand moi je lui parle, il devient différent. Il est distant et regarde
Tess sortit une feuille de la table de nuit
T-J’ai trouvé ceci sous son lit
Tess lui donna la feuille, Max la lut
M-Maman, reviens vite me chercher. Kévin
Max remarqua quelques fautes mais le plus important c’était ce que ça voulait dire
M-Liz, nous avait dit ce ne serait pas facile autant pour lui que pour toi et moi, mais il ne faut pas baisser les bras
T-mais c’est dur de voir qu’il ne m’aime pas alors que je suis sa mère
M-Désolé de te dire ça mais pour lui, tu n’es pas sa mère, c’est Liz sa mère.
T-Je sais c’est pour ça que plus vite Liz reprendra Kévin mieux se sera et peut être que Kévin m’appréciera
M-Attends encore un peu, on verra plus tard. Il faut qu’il s’habitue et nous aussi. Ce n’est plus le bébé qu’on a quitté mais maintenant c’est un enfant de 6 ans qui sait parler et qui a des sentiments. Quand on a envoyé Kévin à Liz, il a peut être pleurer mais c’est vite passé, un gros câlin, un biberon et voilà, tandis que maintenant, c’est de la patience qu’il nous faut.
Max embrassa Tess sur la joue puis lui souria. Tess lui répondit à son sourire puis se coucha en essayant de ne plus penser à Liz et à Kévin.

Deux autres semaines plus tard, Tess était près de la porte
T-Kévin, on va être en retard à l’école
K-J’arrive
Kévin arriva avec le lapin dans les bras
T-Ah non, on n’amène pas Tom avec nous
K-Mais j’ai dit à la maîtresse qui si
T-Demain si tu veux mais pas aujourd’hui, il pleut. Allez va le ramener dans ta chambre
K-T’es méchante
Kévin retourna dans sa chambre puis revint près de Tess
T-tu vas me faire la tête ?
Kévin haussa les épaules. Tess soupira puis ouvrit la porte et s’écroula. Au dessus d’elle, se tenait un homme qui tendit sa main vers Kévin
T-Va t en Kévin
Kévin regarda Tess puis descendit aussi vite que ses jambes lui permettait, les escaliers. Puis il courut jusqu’à chez Michael. Ce fut Isabel qui lui ouvrit
K-il y a…Tess par terre
I-Calmes toi Kévin
K-lui, lui..
Kévin montrait du doigt un homme qui montait les escaliers
I-Michael viens ici et toi Kévin tu vas avec Maria
Kévin entra tout mouillé dans l’appartement et Michael vint se placer près d’Isabel
Mi-C’est qui ?
I-Un skin qui ne veut pas accepter la fin de la guerre
Isabel mit sa main sur le bras de Michael et fit exploser le skin
I-Il faut aller chez Liz, Tess a quelque chose
Mi-Je vais prendre mes clés
I-Je préviens Max
½ heure plus tard, Max entra dans la chambre de Kévin. Il était sur son lit avec le lapin. Max vint s’asseoir à coté de lui
M-Est ce que tu viendrai avec moi à Roswell ?
Kévin le regarda et lui fit un grand sourire
K-Chercher ma maman ?
M-Oui, la chercher. Tu viendrais ?
K-Oui. Mais Tom ?
M-On le laissera à Maria. D’accord ?
K-Oui
M-J’appelle la compagnie aérienne pour savoir les vols et on y va
7 heures plus tard, Max et Kévin se dirigeaient vers le crashdown. Quand Max arrêta la voiture, qu’il avait loué, devant le crashdown, Kévin n’arrêtait pas de bouger dans tout les sens
M-Calme toi sinon, je te laisse là
D’un coup, Kévin arrêta de gigoter. Max le fit descendre de la voiture puis Kévin courut vers la porte du Crashdown. Max le rattrapa par le col de son tee-shirt
M-ne cours pas
Max et Kévin pénétrèrent à l’intérieur. Le sourire de Kévin s’agrandit quand il vit Liz à une table buvant un café. Il tira la main de Max autour de son col puis courut rejoindre Liz
K-Maman !!!
L-Kévin qu’est ce que tu fais là ?
K-T’es pas contente de me voir ?
Kévin baissa la tête, Liz la releva, elle vit que les yeux de Kévin se mouillaient
L-Si, allez viens
Liz mit Kévin sur ses genoux, et le serra fort dans ses bras
M-Liz…
L-Max, mais qu’est ce que vous faites ici ?
Max s’assit à la table de Liz
M-il faut que tu viennes à Los Angeles
L-Non, je peux pas, c’est une mauvaise idée d’amener Kévin ici
M-Ecoute jusqu’au bout. Tess est malade, elle veut te parler
L-Mais pourquoi tu ne la soignes pas avec tes pouvoirs ?
M-J’ai essayé mais elle a dit que ça n’avait fait que repousser son départ. Je suis impuissant, il faut que tu viennes avec nous, s’il te plait. Il faut faire vite, s’il te plait, Liz. Je sais que avec Tess tu ne t’ai jamais entendu mais viens je t’en pries
K-tu viens avec nous, hein ? Pour voir Tom ?
L-C’est qui Tom ?
M-Son lapin. S’il te plait, Liz viens, si tu veux je peux me mettre à genoux devant toi, mais viens s’il te plait
L-Ça doit être intéressant de voir un alien se mettre à genoux devant une terrienne mais t’aura pas besoin, je viens
K-C’est vrai, tu rentres à la maison ?
L-Oui mais seulement pour quelques jours
5 heure plus tard, Liz arriva dans son appartement. Il était plus de minuit. Kévin s’était endormi dans ses bras pendant le trajet en voiture de l’aéroport à l’immeuble. Quand Max ouvra la porte, ils virent tout le monde attablés à la table de cuisine
I-Il faut que vous vous dépêchiez
Michael prit Kévin dans ses bras et se rassit. Kévin ouvrit les yeux
K-Maman elle est revenue, t’as vu
Mi-J’ai vu, Kévin. Rendors toi
Kévin replongea dans le sommeil. Max prit la main de Liz puis l’entraîna dans la chambre. Liz faillit s’évanouir quand elle vit le visage presque blanc de Tess. Liz s’assit sur le lit, Tess ouvrit les yeux et lui prit sa main
T-Liz, on ne s’est jamais entendu mais tu as élevé Kévin comme si c’était ton fils, alors continue à t’en occuper et marie toi avec Max, vous le méritez. J’ai tout fait pour vous séparez mais même sur Antar, il pensait à toi. On s’est juste marié par obligation mais sur Terre, c’est avec toi qu’il se mariera. Max et Liz vous me le promettez ?
M-On te le promets
T-Liz répond moi
L-….je te le promets
Tess ferma les yeux et souffla sa dernière expiration. Liz la regarda quelques secondes puis elle se leva et mit sa main sur l’épaule de Max.
M-C’est bizarre. Je ne l’ai jamais aimé et pourtant, je suis un peu triste de l’avoir perdu
L-C’est normal, ça a été ta femme
M-C’est pas une raison, je pensais tout le temps à toi. Pour notre mariage, je pensais que c’était toi qui était à sa place. Je t’aime Liz
L-Tais toi, tu as besoin de sommeil, viens

2 jours plus tard, Liz préparait à manger quand le téléphone sonna. Liz éteignit le feu en dessous de la marmite puis alla répondre.
L-Allô ?
Voix-Oui bonjour je suis mademoiselle Alba, la maîtresse de Kévin.
L-Bonjour
Alba-Désolé de vous dérangez un samedi midi, mais je m’inquiètes pour Kévin, ça va faire plus de quatre semaines qu’il ne s’intéresse plus au cours même au dessin alors que c’était sa matière préféré, ses notes ont jutés considérablement et depuis plus de 4 jours, il ne s’est pas présenté en classe. D’habitude, vous nous prévenez quand il y a un problème.
L-Depuis 4 jours vous dites que vous ne l’avez pas vu ?
V-Oui, depuis mardi matin
L-Je me suis absentée pendant un mois, ça fait seulement 2 jours que je suis rentrée. Je ne comprends pas, je vais en parler à Kévin pour éclaircir ce que vous venez de me dire. Mais je ne vois pas pourquoi, il ne va plus en classe, il n’est pas malade pourtant. Je vous promets que lundi, Kévin sera à sa place. Mais je pourrais m’entretenir avec vous pour vous expliquez plus en détail ?
V-Lundi midi si vous voulez ?
L-D’accord à 12 h 30, ça ira ?
V-Il n’y a pas de problème de mon coté, alors à lundi midi
L-A lundi. Au revoir
V-Au revoir
Liz raccrocha puis se dirigea vers le salon. Kévin regardait le télé avec Max. Liz prit la télécommande et éteignit la télé puis s’assit au face de Kévin
L-Kévin, il faut qu’on parle de l’école. Je viens d’avoir ta maîtresse au téléphone. Ça va faire 4 jours que tu n’est pas parti à l’école, tu peux m’expliquer pourquoi ? Pendant les 2 derniers jours, d’accord mais pourquoi 4 et pas 2 ?
Kévin ne répondit pas
L-D’accord tu ne veux pas me répondre à cette question là. Tu peux me dire pourquoi tu ne travaille plus ?
K-Tu n’étais pas là pour m’aider
L-Il fallait demander à Max et à Tess, ils l’auraient fait
M-Pendant une semaine, on l’a aidé puis après il disait qu’il n’avait pas de travail
L-Quand on est en grande section, on a toujours quelque chose à faire, au moins une ligne d’écriture ou une opération
M-Pourtant quand on regardait son cahier de textes il n’y avait rien
K-Je disais à la maîtresse que je l’oubliais à la maison et je marquais le travail sur une feuille que je mettais à la poubelle
L-et où étais tu quand tu n’étais pas à l’école ?
K-Tess me déposait avec la voiture et je lui disais que j’y allais tout seul après. Puis elle s’en allait et je chercher sur les grands panneaux de la ville, Roswell
Liz lâcha un petit rire
L-Tu comptais aller à Roswell à pied ?
K-Oui avec Tom
L-Roswell est à des kilomètres de Los Angeles, tu n’aurai jamais pu faire toute cette distance là à pied et encore moins à ton âge
K-T’es fâchée ?
L-Un peu mais je pense surtout à ce que je vais dire à ta maîtresse lundi, on a rendez vous.
K-Et elle, elle va être fâché ?
L-Elle s’inquiétait pour toi, c’est tout
K-Tu vas me gronder ?
L-Tu vas te gronder toi même. A partir de lundi, tu noteras tout tes devoirs sur ton cahier de textes, et quand tu rentreras, je veux que tu les fasses, tu m’as bien compris ?
K-Oui. Est ce que on va toujours à la piscine cette après midi ?
Liz regarda Max qui haussa les épaules
L-Oui
Liz retourna en cuisine, Max la rejoignit
M-Je suis désolé
L-de quoi
M-De ne pas m’être occupé de Kévin pendant ton absence
L-Tu t’en ai occupé mais pas bien, désolé de te le dire comme ça mais c’est la vérité. Il faudra que je t’enseignes quelques bases pour ne pas céder à ses caprices
M-Comment tu as su faire face avec lui ?
Liz resta un moment silencieuse puis brisa le silence
L-J’y étais obligé
M-Est ce que je peux te prendre dans mes bras pour te remercier ?
L-…
Le téléphone sonna
L-Ce sera pour une autre fois
Liz quitta la cuisine et alla répondre. C’était Isabel
L-Allô ?
I-Liz c’est Isabel.
L-Tu veux que je te passes Max ?
I-Pas besoin mais rejoignez nous à l’hôpital le plus vite possible
L-Quel hôpital, il y en a plusieurs ici ?
I-Je sais plus son nom, il y a une grande statue, elle est transparente.
L-C’est bon, je vois lequel. On arrive tout de suite
Liz raccrocha
L-Max prends Kévin, on dois aller à l’hôpital
Liz ôta son tablier et rejoignit Max à la porte qui tenait Kévin dans ses bras puis ils descendirent les escaliers

A suivre…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vic
Invité



MessageSujet: Re: par amitié   Ven 8 Juil - 12:54

j'adore cette fanfic!!!
La suite stp
Revenir en haut Aller en bas
lizevans
Isabel
avatar

Nombre de messages : 486
Age : 32
Date d'inscription : 23/06/2005

MessageSujet: Re: par amitié   Ven 8 Juil - 13:03

la suite la voila

Par amitié (9ième partie)


½ heure plus tard, Max et Liz arrivèrent à l’hôpital, Isabel les attendait à l’entrée
I-C’est Maria, on faisait des courses et elle s’est écroulé. Michael est près d’elle mais il n’en sait pas plus
Max et Liz, qui tenait Kévin dans les bras, suivirent Isabel dans l’hôpital. Quand ils arrivèrent devant la chambre, Liz reposa Kévin puis entra
Michael tenait la main de Maria dans la sienne, elle dormait. Liz mit sa main sur l’épaule de Michael, celui ci la prit dans ses bras et commença à pleurer
Mi-J’ai peur Liz. Les médecins ne veulent rien me dire
L-Chut, ça va aller, je vais aller les voir et je reviens
Liz écarta Michael d’elle puis se mit à la hauteur de Kévin
L-Je veux que tu restes là
K-Et qu’est ce que je fais ?
L-Tu racontes une histoire à Maria même si elle dort elle t’entend, je reviens dans quelques minutes
Liz se releva puis se dirigea vers la porte, Max la suivit
L-Non reste ici et surveille Kévin
Liz quitta la chambre et revint quinze minutes plus tard. Sans faire de bruit, elle entra dans la chambre. Kévin la vit en premier
K-Maman
L-Chut, ne fais pas de bruit
K-Je lui ai raconté l’histoire avec le petit garçon qui devait retourner sur sa terre d’origine mais j’ai arrêté, je ne connaissais pas la suite, tu ne l’avais pas fini
L-Je te la raconterais un soir
Liz vit que Michael était de plus inquiet, elle s’assit sur le lit et prit sa main
L-T’as pas besoin de t’inquiéter, Maria est juste à son 8ième mois de grossesse
Mi-8ième mais c’est impossible
L-Je te signale que tu n’es pas normal. Le bébé a hâte de sortir pour voir le monde extérieur et son père, c’est tout
Mi-C’est vrai, j’avais oublié. Donc t’es sure elle va bien ?
L-Certaine il faut juste qu’elle se repose mais elle n’a rien de grave
Michael prit Liz dans ses bras pour la seconde fois
Mi-Merci, merci de tout mon cœur
L-De rien c’est normal, tu peux me lâcher, je sais qu’on est dans un hôpital mais ce n’est pas une raison pour m’amener aux urgences pour étouffement
Mi-Désolé
Michael lâcha Liz puis reprit la main de Maria
Mi-Tu as entendu, Maria tu es à ton huitième mois de grossesse, dès qu’on rentrera à la maison, je commencerais à préparer la chambre du bébé
Maria bougea sa main dans celle de Michael
Mi-Je suis là Maria je t’aime
Liz fit un signe à Max et à Isabel de sortir, puis elle prit Kévin par la main et sortit à son tour
Mi-Tu ne restes pas ?
L-Non, on sera dans le couloir, on te laisse lui annoncer la bonne nouvelle.
Liz lui sourit puis referma la porte
I-Ça lui arrive souvent d’aller dans tes bras ?
L-En 6 ans, les personnes changent, Isabel et Michael en est la preuve vivante. Grâce à Maria, il a une famille qui l’aime et qu’il aime en retour.
Lundi matin, Liz amena Kévin à l’école, il était en même temps impatient et peureux de revoir mademoiselle Alba. Elle attendait devant le portail.
M-Ah revoilà, mon cher Kévin. Bonjour mademoiselle Parker
L-Bonjour c’est toujours d’accord pour ce midi ?
M-Toujours
L-A 12H30 alors ?
M-A 12H30
Liz partit à son travail. A 12H30, Liz était dans la classe de Kévin avec mademoiselle Alba et Kévin.
L-Vous savez que Kévin est mon fils adoptif ?
M-Oui, je m’en souviens
L-Ses vrais parents qui me l’avez confiés sont revenues, je le leur ai donc redonné la garde de Kévin
M-Ils étaient partis où ?
K-Sur une autre planète
L-Non, en vérité, ils étaient partis en Afrique pour une action humanitaire, et c’était dangereux pour Kévin, il est donc venu habité avec moi ici. Il y a un mois de cela quand nous avons eu un autre rendez vous pour parler des progrès de Kévin ils sont rentrés. Pour que Kévin s’habitue plus vite, je suis retourné chez mes parents. Je me suis absenté un mois. C’est sûrement pour ça que Kévin ne travaillait plus. Samedi après votre coup de téléphone, Kévin et moi avons discutés. Il m’a révélé qu’il comptait me rejoindre à Roswell, sa vraie mère est morte d’une maladie tropicale, les médecins n’ont pas eu le temps de faire quoi que ce soit, d’où l’absence de Kévin durant 4 jours. Voilà vous savez les raisons de son comportement
M-Kévin va rejoindre tes camarades à la cantine, je dois discuter avec ta maman
Kévin regarda Liz qui hocha la tête puis sortit
M-Et Kévin comment il réagit devant tout ça ?
L-Ça va vous paraître bizarre, mais il réagit bien. Il n’a jamais connu sa mère sinon à travers mes souvenirs. Je ne sais pas si il comprends ce qui s’est passé.
M-Il lui faut peut être du temps pour réfléchir à tous ça. Et le père dans tous ça ?
L-Il est chez moi, il se repose
M-bien, si je remarque quelque chose d’inhabituelle chez Kévin je vous le signalerai.
L-Merci
M-Par contre, quelqu’un chez vous, pourra l’aider à faire ses devoirs sans s’énerver
L-Oui moi ou son père
M-Pendant une ou deux semaines ça se peut qu’il ne veilles pas faire ses devoirs mais c’est normal. A l’école, je l’aiderai à l’écart des autres pour lui expliquer ce qu’il n’a pas écouté et croyez moi il y a du travail
L-Comptez sur moi, je l’aiderai dans ses devoirs chaque soir
M-bon, je crois que nous en avons fini.
L-D’accors alors à bientôt
M-Au revoir Melle Parker
L-Au revoir
1 semaine plus tard, Kévin et Liz sont sur le canapé, Liz aida Kévin dans la lecture d’un livre quand la porte d’entrée s’ouvrit. C’était Max
M-Je l’ai
L-Tu as quoi ?
M-Le boulot dans un hôpital. Je vous présente, M. Evans qui à partir de demain sera infirmier
L-C’est super, je suis contente pour toi je vous propose de fêter ça, j’offre l’apéro.
K-Ouais !!!
L-Pour toi ce sera du jus d’orange avec du Tabasco
Liz referma le livre et se leva. Max s’assit à côté de Kévin et prit le livre
M-Alors tu en étais où ?
Liz revint avec du jus d’orange et une bouteille de champagne
L-Je vais chercher les verres
Liz partit chercher trois verres et du Tabasco mais avant de pénétrer dans le salon, elle regarda le spectacle qu’il y avait devant ses yeux. Kévin était collé à Max lisant l’histoire. Depuis quelques jours, Kévin semblait apprécier Max. Mais, elle fit demi tour et retourna dans la cuisine se sentant mal. Liz s’appuya sur l’évier. Le rire de Kévin lui parut fort et déformé. Elle secoua la tête mais se fut pire. Elle essaya d’appeler Max mais aucun son ne franchit ses lèvres. Tout lui parvenu déformé, les bruits, le décor. Elle alluma le robinet pour l’éteindre aussitôt, le simple bruit de l’eau qui coule lui faisait mal. Puis comme c’était arrivé, tout s’arrêta. Liz se passa de l’eau sur le visage puis s’essuya juste avant que Kévin n’arrive.
K-Tu viens ?
L-J’arrive
Liz prit les verres et le Tabasco puis suivit Kévin dans le salon
Lundi matin, Liz déposa Kévin à l’école puis partit à son travail. Alors qu’elle pensait à ses mal de tête du week-end, un malaise la prit. Elle eut juste le temps de se garer sur le bas côté avant de pousser un cri de douleur. Les seuls témoins furent quelques oiseaux qui s’envolèrent au cri de Liz. Liz mit sa tête sur le volant et ses mains sur ses oreilles mais les bruits, qu’elle entendait, étaient de plus en plus fort puis tout s’arrêta, Liz venait de s’évanouir. Quand elle rouvrit les yeux, deux heures étaient passées. Elle allait appeler Mel mais celle-ci la devança
M-Liz, qu’est ce que tu fous ? Ça fait deux heures que tu aurais du être là
L-Je suis désolé mais ne crie pas. J’arrive
Liz raccrocha ne pouvant plus entendre la voix de Mel
5 minutes plus tard, elle arriva à l’agence. Elle salua Steph à l’accueil puis se dirigea vers les vestiaires. Mais elle fut interrompue par Mel qui voulait la voir dans son bureau. Liz y alla mais n’écoutait pas ce qu’elle disait son mal de tête reprenait
L-Tu m’excuses Mel, j’ai du travail et je dois aller me changer
Liz se leva et se dirigea vers les vestiaires, Mel sur ses talons. Alors que Liz enfilait sa tenue, elle faillit tomber
M-Eh Liz, qu’est ce qui t’arrive ? t’es malade
L-Arretes de crier, arrêtes par pitié arrêtes
Mel ne criait pas bien au contraire, elle parlait d’une voix douce et calme. Liz tomba, inconsciente
M-LIZ !!!
Mel vint à ses côtés puis deux hommes qui passaient par là, l’aidèrent à l’installer sur le canapé de la salle de repos. Mel la réveilla en lui donnant des petites claques
M-Ça va mieux Liz ?
L-Appeles à la maison, demandes Ma…
M-Non, Liz ne t’endors pas
Mel prit son téléphone portable puis saisit le numéro de Liz qu’elle connaissait par cœur. Au bout de la deuxième sonnerie, on lui répondit
-Allô ?
M-Je suis bien chez Liz Parker
-Oui
M-Bien. A qui ai-je l’honneur ?
-Je vous retournes la question
M-Euh désolé, je suis la patronne de Liz…
-Mel ?
M-Oui
-C’est Michael qu’est ce qui t’arrive ?
Me-Je ne t’avais pas reconnu, désolé. Est ce qu’il y a une autre personne avec toi chez Liz ?
Mi-Oui, un ami
Me-Et comment il s’appelle ?
Mi-Max mais pourquoi ?
Me-Viens avec lui à l’agence, c’est Liz, elle ne va pas bien. Viens vite, Michael. Michael…
Michael avait déjà raccroché. Mel reposa le téléphone
M-Liz, parle moi…Allez quoi…Liz…
Les paupières de Liz bougèrent
M-Oui vas y ouvre les yeux…Allez Liz
Liz eut un sursaut puis ouvrit les yeux
L-Qu’est ce qui s’est passé ?
M-ça va ?
L-Mais oui, ça va. Pourquoi tu me le demandes ?
M-Tu viens de t’évanouir. Tu ne t’en souviens pas ?
L-Non
M-Bon, tu ne bouges pas, je vais te chercher un café
Mel sortit. Liz s’assit sur le canapé et se prit la tête. Alors que le café finissait de se préparer, Michael et Max arrivèrent à l’agence. Mel vint à leur rencontre oubliant le café de Liz
Me-Vous avez fait vite. Venez, elle est dans le salle de repos
Mi-Comment ça s’est passé
Me-Quand elle est arrivée au bureau avec deux heures de retard, je lui ai parlé. Mais elle ne m’écoutait pas ça se voyait, et elle est parti se changer, et elle s’est évanouie. Ça fait deux minutes qu’elle est réveiller…ou du moins l’était
Ils venaient de rentrer dans la salle et virent Liz à terre, inconsciente. Max alla à ses côtés et l’allongea sur le canapé.
Ma-Liz c’est Max, ouvres les yeux, allez ouvre les
Ses paupières frémirent puis elle les ouvrit en entier pour les refermer aussitôt. Max la fit asseoir et la secoua un peu
Ma-Non, ne fermes pas les yeux
Max lui donna un claque. Ce qui réveilla bien Liz
L-Max, qu’est ça que tu fais là ?
Ma-Mel, est ce que vous auriez du café ?
Me-Le café…
Mel sortit et revint avec un café fumant qu’elle donna à Liz
L-Merci Mel. Michael mais qu’est ce que vous faites tous les d…
Liz ne finissa pas sa phrase, elle lâcha le café qui tomba à terre. Elle mit ses mains contre ses oreilles
Ma-Liz regardes moi, qu’est ça qui t’arrive ?
L-J’ai mal à la tête. Tout est trop fort. Baisse la lumière, stp
Michael éteignit la lumière du plafond mais alluma celle qui se trouvait sur la table
Me-J’appelle les secours
Ma-Non, pas la peine, je suis infirmier, je vais la reconduire chez elle
Me-Bon d’accord mais appelez moi pour me dire comment elle va ?
Ma-Bien
Me-Je lui donne les deux semaines de congé qu’elle m’avait demandé vendredi, on se débrouillera sans elle
Ma-je lui dirai.
Max serra la main de Liz
Ma-Liz regardes moi
Liz avait fermé les yeux
Ma-Liz…
Max lui caressa la joue, Liz ouvrit les yeux et luttait pour les garder ouverts
Ma-Je te ramènes à la maison
Max prit Liz dans ses bras
Ma-Michael tu prends son sac
Mi-Ouais. On t’appelle ce soir Mel, d’accord ?
Me-Oui. Au revoir
Ma-Au revoir
Mi-Salut
Max sortit de la salle de repos avec Liz dans ses bras qui cachait ses yeux de la lumière. Michael à sa suite. Quand Max mit Liz à l’avant de la voiture, le téléphone portable de Liz sonna, ce fut Michael qui répondit
V-Bonjour, est ce que Melle Parker est là ?
Mi-Euh oui mais elle ne peut vous répondre, qui est à l’appareil ?
V-Je suis Mademoiselle Alba, la maîtresse de Kévin
Mi-Bonjour, il y a un problème ? Je suis Monsieur Guérin, un ami de Melle Parker
Alba-Bonjour monsieur Guérin. Effectivement il y a un problème, c’est Kévin, il est dans un coin personne ne peut l’approcher. Il est persuadé qu’il est arrivé quelque chose à Melle Parker, mais il ne veut pas nous en dire plus. Pouvez vous venir le chercher ?
Mi-Oui, j’arrive le plus vite possible. A tout de suite
Michael raccrocha et fouilla dans le sac de Liz pour en sortir les clés de la voiture
Mi-Ramènes Liz chez elle, je vais chercher Kévin à l’école.
Ma-D’accord
Michael monta dans la voiture de Liz et Max dans la sienne. Max avait mis Liz de façon à ce que le soleil ne la gêne pas.
L-Où est ce que je suis ?
M-Dans ma voiture, je te ramène à l’appartement. Ça va mieux ?
L-Non, c’est toujours pareil et ses maux de tête qui empirent
M-Tu as mal depuis quand ?
L-Depuis vendredi soir
M-Quoi ?
L-ne cries pas
M-désolé pourquoi tu ne me l’as pas dit ?
L-Je pensais que c’était passager…
Pendant ce temps, Michael venait d’arriver à l’école de Kévin. La maîtresse attendait devant le portail
Mi-Bonjour Mademoiselle Alba
A-Bonjour, suivez moi
Ils pénétrèrent dans l’établissement, des enfants s’amusaient dans la cour
A-On les a fait sortir pour laisser Kévin seul
Ils arrivèrent devant la classe
A-Je vous laisse avec lui
Elle s’en alla et Michael entra dans la salle
Mi-Kévin, où es tu ?
Michael vit Kévin dans un coin et s’en approcha.
Mi-Kévin, c’est Michael ça va ?
K-Où est maman ?
Mi-A la maison, elle se repose
K-pourquoi ?
Mi-Je t’expliquerai en chemin. C’est lequel ton sac ?
Kévin tendit son doigt vers un cartable rouge. Michael le prit puis s’assit près de Kévin
Mi-Tu veux que je te portes ?
Kévin hocha la tête. Michael prit Kévin dans ses bras puis sortit de la classe. La maîtresse vint à leur rencontre
Mi-Je le ramènes chez lui. Je ne sais pas si demain il sera là.
A-je lui garderai les feuilles, ne vous inquiétez pas
Mi-Merci, au revoir
A-Au revoir
Michael sortit de l’école, Kévin dans les bras. Puis il l’installa dans la voiture de Liz et démarra.
K-Qu’est ce qu’elle a maman ?
Mi-Je sais pas, Kévin. Tu ne feras pas de bruit quand on arrivera chez toi, d’accord ?
K-Oui
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vic
Invité



MessageSujet: Re: par amitié   Ven 8 Juil - 13:10

Je veux savoir ce qu'a Liz!!!
La suite stp!!! Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
lizevans
Isabel
avatar

Nombre de messages : 486
Age : 32
Date d'inscription : 23/06/2005

MessageSujet: Re: par amitié   Ven 8 Juil - 13:59

Par amitié (10ième partie)
¼ d’heure plus tard, Michael gara la voiture de Liz sur le parking, Kévin en descendit, il pleurait un peu. Michael le prit dans ses bras. Arrivé devant la porte, Kévin voulut descendre des bras de Michael qui le déposa puis entra tenant Kévin par la main. Michael venait de fermer la porte d’entrée, quand Max apparut le mine sinistre.
K-Où est maman ?
Max se mit à sa hauteur
M-Elle dort, il ne faut pas faire de bruit. Viens on va la voir mais tu ne la réveilles pas
Kévin hocha la tête. Max le prit dans ses bras et entra dans la chambre de Liz. Elle avait les yeux fermés et semblait dormir profondément
K-Je peux aller lui donner un bisou ?
Ma-Un petit alors
Max alla avec Kévin près de Liz. Il le déposa sur le lit, Kévin donna un bisou sur la joue de Liz puis il sortit de la chambre avec Max et Michael.
K-Quand elle va se réveiller ?
Ma-Je sais pas. Tu viens on va aller manger.
K-Oui
Kévin alla dans la cuisine suivi de Max et de Michael. Max lui fit des flageolets. Alors que Kévin mangeait, Michael et Max discutèrent.
M-Elle s’est endormie dans la voiture et ne s’est réveillée que quand je l’ai mis dans le lit mais elle s’est rendormie tout de suite. Elle n’a pas bougé. J’ai essayé de la guérir mais ça fait comme avec Tess, je suis impuissant, je veux pas qu’elle meure
Mi-Eh Max, personne ne va mourir et encore moins Liz, Kévin a besoin d’elle, tu as besoin d’elle, tout le monde a besoin d’elle. Elle ne va pas mourir. Tu entends ?
Ma-Oui, est ce que Maria et Isa savent ?
Mi-Non, je rentre chez moi, les prévenir et je revins le plus vite possible
Ma-Ouais d’accord.
Mi-Ne baisse pas les bras, ça ne te ressemble pas.
Michael s’en alla. Max regarda Kévin manger mais il ne semblait pas en forme
Ma-C’est pas bon ?
K-J’ai envie de maman
Kévin commença à pleurer, Max l’installa sur ses genoux
Ma-Elle n’est pas loin, elle se repose. Toi aussi tu vas dormir un peu cette après midi, ça te fera du bien, d’accord ?
Kévin hocha la tête, Max l’embrassa sur les cheveux
Ma-Viens on va regarder un peu la télé
Kévin hocha une autre fois sa tête. Comme Kévin ne fit mine de descendre, Max la garda dans ses bras. Il s’installa sur le canapé, Kévin à ses cotés. Ils regardèrent un dessin animé, mais plus le temps passé, plus Kévin fermait les yeux
Ma-Au lit, Kévin
Pour une fois, Kévin ne refusa pas, il incita même Max à le prendre dans ses bras en ouvrant les siens. Max le prit et l’emmena dans la chambre. Il le mit en position assis puis lui retira ses chaussures et son pantalon pour le mettre ensuite dans les couvertures
M-Tu es bien installé ?
K-Mon canard
Max saisit le canard qui était sur le table de chevet puis le lui donna
M-Repose toi bien
Max se leva fermer les volets puis embrassa Kévin sur le front qui s’endormait peu à peu et s’en alla. Il partit dans la cuisine faire la vaisselle. Quelques minutes plus tard, il entendit Kévin parlait. Il se dirigea vers la chambre de Kévin mais s’arrêta à celle de Liz d’où venait les voix. Il ouvrit en grand la porte et découvrit Kévin allongé à coté de Liz lui parlant
M-Kévin, qu’est ce que tu fais là ?
K-Je lui racontait l’histoire du petit garçon qui devait retourner dans son pays. Tu connais la fin ?
M-Je crois. Maman, en est arrivé où ?
K-Benjamin, Samantha, Sébastien et Clémence ont du retourner sur leur terre
M-Alors…
L-Kévin…
Liz venait de bouger, Max lui toucha le front, il était chaud
M-tu restes sage, je reviens
Max se leva. Quand il revint, Kévin dormait à poings fermés. Max remit la couverture de son côté puis alla du coté de Liz. Il lui mit une serviette sur le front enlevant les perles de sueur qui apparaissaient puis remit la serviette dans l’eau fraîche. Max s’en alla finir la vaisselle puis il s’installa sur le canapé mais entre les aller et retours de la chambre et le salon, Max ne comprit pas les films qui passaient
Max venait de sortir de la chambre quand Isabel arriva
I-Ça va ?
M-Je sais pas
Isabel entraîna Max dans la cuisine et leur fit deux tasses de café
M-J’ai peur qu’elle parte comme Tess, je suis impuissant. Je la regarde mourir et je ne peux rien faire
I-Arrete Max, Liz ne va pas mourir
M-Ouais et Maria comment elle va ?
I-Elle se repose, Michael est resté près d’elle pour éviter qu’elle ne vienne ici. Et Kévin ? Michael m’a dit qu’il était ici
M-Ouais il se repose lui aussi. Pour décompresser. Je commence à croire Michael et Maria quand ils disent que Kévin et Liz sont reliés. Ça fait comme quand Liz était repartie à Roswell et que Kévin avait été malade, Liz l’était aussi. Ou encore quand il ne voulait plus manger, pour Liz s’était pareille. Kévin a su qu’elle n’allait pas bien avant qu’on le lui dise.
I-Et il est parti où, maintenant ?
M-Il est parti dans le même lit que…
Max laissa sa phrase en suspens, il venait d’entendre des voix
I-Qu’est ce qu’il y a ?
M-Je crois que j’ai entendu Kévin qui…
K-PAPA….PAPA….
Max se leva et revint cinq minutes plus tard avec Kévin dans les bras il avait les cheveux tout ébouriffé. Max lui avait remis le pantalon. Kévin se tenait à Max et ne voulait pas le lâcher, Max l’installa donc sur ses genoux. Il se réveillait peu à peu
K-Pourquoi maman elle se réveille pas ?
Max ne sut quoi lui répondre ce fut Isabel qui le fit
I-Toi, tu viens de dormir et ben ta maman, c’est pareil. Elle va se réveiller mais plus tard que toi. T’as compris ?
K-Oui. Mais quand elle va se réveiller ?
I-Quand elle se sera bien reposer
K-Quand ?
I-Je ne sais pas
M-Tu veux quoi pour ton goûter ?
K-un chocolat avec du Tabasco
M-Chaud ou froid, ton chocolat ?
K-Chaud
I-C’est bon, je le prépare
Isabel prépara le chocolat de Kévin qu’elle mit devant Max comme Kévin était toujours sur ses genoux puis elle mit la boite de gâteaux. Kévin but son chocolat puis il descendit des genoux de Max.
K-Où est mon cartable ?
M-Dans ta chambre
Kévin partit le chercher mais en revenant, il s’arrêta devant la chambre de Liz. Il s’approcha du lit
K-Maman…maman, tu ne vas pas aller dans la trou comme Tess, hein maman ? Maman…
Kévin embrassa Liz sur la joue puis commença à s’en aller
L-Kévin…
Kévin revint près de Liz
K-Maman ???
Liz ouvrit un peu les yeux
L-Bonjour mon ange…
Kévin lui fit un grand sourire
L-Oh la belle moustache…
Liz se releva avec peine et prit la serviette qui était posée sur le table de nuit puis essuya le chocolat qu’il y avait autour de la bouche de Kévin
L-Voilà
K-J’ai droit d’aller chercher papa
L-Vas y
Kévin s’en alla et revint à la quatrième vitesse avec Max et Isabel. Max s’assit à côté d’elle
M-Ça va mieux ?
L-Ça dépend des moments
M-Tu as soif ?
Liz allait secouer la tête quand elle vit un discret regard de Max vers Kévin
L-Ouais un peu
M-Tu veux bien aller chercher un peu d’eau, Kévin
Kévin regarda Liz puis hocha la tête
I-Je vais avec toi
Isabel suivit Kévin en dehors de la chambre
M-J’ai…j’ai pas envie que tu meures, Liz
L-Où as tu été chercher ça ? Je ne vais pas mourir, je suis juste fatiguée, je vais me reposer et je serai de nouveau en forme. Alors arrêtes de t’inquiéter. Il t’appelle papa, c’est nouveau ça ?
Max lui fit un sourire mais Liz vit qu’il ne la croyait pas. Elle allait ajouter quelques chose quand Kévin revint avec un verre d’eau
K-Tiens, maman
Liz prit le verre. Il était à moitié plein mais pour Liz, il pesait une tonne.
L-Merci
Liz but une gorgée puis Max lui prit le verre des mains
L-Tu sais, Max, je suis juste fatiguée pas handicapée
Au fond d’elle même, Liz le remerciait de tout son cœur. Elle sentait qu’elle allait lâcher le verre d’un instant à l’autre, elle n’aurait jamais réussi à la déposer sur la petite table. Max dut la comprendre car il lui sourit puis lui déclara
M-De rien
K-Maman ?
L-Oui ??
K-Est ce que Tom peut aller sur le lit ?
L-Si il veut
K-Je vais aller lui demander
Kévin s’en alla de la chambre. Liz porta sa main à son front, Max la retira pour mettre la serviette fraîchement remouillé sur le front
M-Rallonge toi
L-Je suis bien assise
M-Rallonge toi
L-Max…
M-Allez…
Liz se rallongea. Elle ne voulait pas l’avouer mais elle avait une folle envie de dormir. Max remit la serviette qui était tombé ainsi que la couverture. Puis Kévin revint avec Tom, son lapin et monta sur le lit près de Liz
M-Tu appelles si tu as besoin de quelque chose
L-D’accord
Isabel et Max s’en allèrent laissant seule Kévin et Liz
Deux heures plus tard, Max rentra dans la chambre. Il resta debout près du lit
M-Tu viens Kévin on va préparer à manger
K-Je peux rester avec maman ?
M-Non, il faut qu’elle se repose. Et puis, c’est pour elle, qu’on va faire à manger
Liz secoua la tête
L-Non, un yaourt ça me suffira et encore si je le mange en entier
M-Tu crois que je vais te laisser avec seulement un yaourt dans le ventre, et ben tu te trompes. On va te préparer un joli petit plat et un bon en plus, et après on revient te le donner, il n’y a pas de non
Liz allait répliquer mais Kévin l’en empêcha
K-Il faut écouter papa, il a raison. Tu dois dormir comme ça se sera comme avant
L-je me rends. Mais s’il vous plait, le plat sans Tabasco. Je n’ai pas des origines extraterrestres dans le sang moi.
M-Promis
Kévin saisit son lapin et s’en alla. Max embrassa Liz sur le front, lui murmura un je t’aime et s’en alla en fermant doucement la porte. Liz ferma les yeux et s’endormit aussitôt.
Plusieurs heures plus tard, Kévin était couché et dormait à poings fermés. Liz était dans la chambre et se tenait la tête, Max arriva mais Liz ne l’entendit pas. Max s’assit sur le lit et lui caressa les cheveux
M-Liz, ça va pas ?
L-Ma tête, elle me fait mal
Max s’allongea près de Liz et la prit dans ses bras. Liz se laissa faire, être près de Max allait peut être la calmer. Max retira les mains de Liz et mit les siennes avec une serviette mouillé
M-Ça va aller, je suis là. Je ne t’abandonnerai pas, je ne t’abandonnerai plus mais toi ne me laisse pas, je n’y survivrai pas…Je t’aime Liz
Elle ne savait pas si c’était grâce à la présence de Max ou à la serviette mais son mal de tête baissa. Elle s’endormit entendant la voix douce de Max tout contre son oreille. Le lendemain matin, Liz se réveilla vers 7H30. Elle essaya de se lever mais Max arriva et l’en empêcha
M-Tu restes au lit, toi
L-Non il y a Mel qui m’attends
M-Non, elle t’a donné deux semaines de congé. Ça va mieux ?
L-Un peu. J’ai encore un peu mal à la tête mais c’est mieux que hier, je t’assure que je peux me lever
M-Non, tu reste au lit
L-Ah oui ? et qui va s’occuper de Kévin ?
M-Moi
L-Et ton travail ?
M-J’ai un patron compréhensif, je lui ai dit que j’avais un enfant à m’occuper car sa mère était malade, ce qui est la vérité.
L-Mais Kévin doit aller à l’école
M-il vaut mieux qu’il n’y aille pas, si on doit aller le chercher deux heures plus tard, ce n’est pas intéressant. Il reste ici, toi tu te repose et moi, je m’occupe de tout
Liz soupira mais l’écouta
M-Tu veux quoi pour ton petit déjeuner ?
L-Je ne vais quand même pas le prendre dans le lit ?
M-Ben si, alors ? Et ne me répond surtout pas que tu ne mangeras rien
L-S’il te plait, laisse moi aller dans la cuisine, s’il te plait
Liz lui fit les yeux dont Max n’avait jamais réussi à dire non
M-Bon d’accord mais dès que tu es fatiguée tu retournes au lit
L-Oui chef
Max lui sourit, il avait retrouvé sa Liz, elle n’était pas guérie mais allait mieux. Il l’aida à aller dans la cuisine. Une heure plus tard, Kévin se réveilla. Max y alla mais avant qu’il ne franchisse la porte de la cuisine, Kévin la franchit et courut se jeter dans les bras de Liz
K-Maman !!!
L-Bonjour mon ange, tu veux quoi pour ton petit déjeuner ?
K-Du chocolat chaud avec du Tabasco et des tartines de pain avec de la fraise
M-Je le fais
Liz soupira mais le laissa faire
La matinée et le début de l’après midi, ça passa tranquillement, Liz allait bien, elle reprenait peu à peu des couleurs mais par moment, elle semblait exténuer. Elle était sur le canapé avec Kévin quand le téléphone sonna. Max décrocha mais en même temps, on sonna à la porte, Liz y alla. Elle avait fait le milieu du chemin quand elle s’écroula se tenant le tête. Kévin alla près d’elle puis cria
K-PAPA !!!
Max passa la tête dans l’encadrement de la porte et lâcha la téléphone.
M-Liz, regarde moi, qu’est ce qui t’arrive ? Liz…Eh Liz
Liz était avec eux, elle avait les yeux ouvert mais ne pouvait pas articuler un mot
K-MAMAN !!!!
La porte d’entrée s’ouvrit, Isabel entra et resta sur place. Liz réussit à articuler
L-Ça recommence…
Max prit Liz dans ses bras et l’amena dans la chambre. Kévin et Isabel les suivirent, Kévin prit le bras de Liz et ne voulait pas le lâcher
L-Fais sortir Kévin, Isa…
Isabel s’approcha de Kévin et lui tira les bras non sans mal
K-Non maman…Maman
Max remit une serviette fraîche sur le front de Liz même si il savait que ça ne servait à rien et se remit comme le nuit précédente. Il prit Liz dans ses bras, la serrant tout contre son cœur . Au bout de quelques minutes, Liz s’endormit mais son sommeil était agité. Dans le salon, Kévin pleurait. Tout ce que Isabel lui proposait n’était pas bon, il ne voulait pas regarder la télé, faire du dessin ou s’occuper de son lapin. Il voulait voir Liz. Quand Max sortit de la chambre, il alla près de Kévin
M-Eh Kévin, elle n’a rien.
K-Pourquoi elle est tombée ?
M-Parce qu’elle était fatiguée, elle devait se reposer mais ne le voulait pas
K-C’est de ma faute
M-Mais non, ce n’est pas de ta faute. Elle fera attention la prochaine fois.
Max lui essuya ses yeux puis lui sourit
La semaine passa rapidement. Max ne travaillait pas, son patron lui avait donné autant de jours qu’il voudrait, le temps que Liz guérisse. Kévin allait à l’école mais il ne travaillait pas beaucoup tandis que pour Liz, son état était stationnaire. A des moments, elle était bien mais ça se pouvait que la seconde suivante elle dormait. Max dormait avec elle la nuit, la serrant contre lui et lui murmurant des paroles agréables contre son oreille. Puis un matin, tout changea, Liz se réveilla n’ayant plus de mal de tête et réveilla Max puis avec lui, elle alla prendre le petit déjeuner. Max avait du mal à le croire mais c’est vrai que la fièvre insistante de Liz avait disparu
L-C’est moi qui va préparer Kévin ce matin et qui l’amène à l’école
M-D’accord mais je vous accompagne
L-Comme tu veux
Liz, après avoir fini son café, alla dans la chambre de Kévin qui dormait toujours. Liz lui caressa le visage, Kévin bougea mais n’ouvrit pas les yeux
L-Mon ange, il est l’heure de se lever
K-Maman ??
Kévin ouvrit les yeux
L-Coucou mon ange
K-T’es guérie, maman ?
L-Oui
Kévin s’accrocha au cou de Liz qui le sortit du lit
L-Allez debout.
Liz et Max allaient sortir pour amener Kévin à l’école quand le téléphone sonna. Max alla décrocher puis revint en courant vers la porte
M-Il faut aller à l’hôpital, c’est Maria le travail vient de commencer
K-Quel travail maman ?
L-Euh on t’expliquera plus tard
Quelques heures plus tard, dans une chambre d’hôpital, Maria vient d’arriver, elle s’endort peu à peu. A côté d’elle se trouve une petite fille qui dort à poing fermés dans les bras de Michael qui tient la main de Maria
Mi-Merci Maria, je t’aime
Mar-C’était un plaisir de te faire un bébé et puis moi aussi je t’aime
La porte s’ouvrit, Isabel, Max et Liz qui tient Kévin dans ses bras entrent
Mi-Liz, ça va ?
L-très bien
Liz reposa Kévin et prit la main que Maria lui tendait
L-repose toi Maria
K-Comment il s’appelle ?
Mar-C’est une fille donc se sera elle et c’est Lucie son prénom
K-Oh comme la fille de ton histoire maman
Mar-Je sais et c’est pour ça que Liz, est ce que tu accepterai d’être la marraine de ma fille ?
L-oui avec joie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lizevans
Isabel
avatar

Nombre de messages : 486
Age : 32
Date d'inscription : 23/06/2005

MessageSujet: Re: par amitié   Ven 8 Juil - 14:00

L-oui avec joie.
Maria s’endormit un sourire aux lèvres. Le soir, Liz revint avec Kévin de l’école, Max les suivit avec des sacs de courses dans les bras
M-Je dépose ça dans la cuisine
L-Ouais j’arrive et toi Kévin tu me suis
K-qu’est ce que j’ai fait ?
L-rien de grave ne t’inquiète pas, tu vas juste faire tes devoirs
K-tu vas m’aider ?
L-Oui
Liz s’installa sur le canapé avec Kévin près d’elle
K-J’ai cette page à lire et à écrire ces mots là
L-Ok et ben on va commencer
Kévin commença la lecture mais Liz ne l’écoutait pas
K-Tu m’écoutes ?
L-Non désolé vas y recommence
K-avec papa on fait pas comme ça
L-Oh tu veux que se soit papa qui t’aides
K-Oui tu vas pas faire la tête
L-non. Je t’aime
Liz l’embrassa sur les cheveux puis partit dans la cuisine
L-Il y a Kévin qui demandes son papa
Max se retourna
M-Jalouse ??
L-Non, il t’attend je vais finir
Max s’en alla et Liz s’occupa des dernières courses à ranger
Une demi heure plus tard, Kévin et Max entrèrent dans la cuisine
M-On peut t’aider
L-Non j’ai fini
Liz recouvra la marmite d’un couvercle, Kévin alla près d’elle, Liz le prit dans ses bras
L-On a fini ses devoirs ?
K-Oui et c’est papa qui m’a aidé
Liz reposa Kévin et fit la fille qui était déçue
K-t’es fâchée ?
Liz se retourna et le regarda
L-oui
Liz fit semblant de pleurer
K-Pleure pas, je ferais plus mes devoirs avec lui
L-Mais si tu peux faire tes devoirs avec lui si tu en as envie
Liz le reprit dans ses bras, Max s’approcha d’eux
L-Comment tu lui fait faire ses devoirs ?
K-Il m’écoute lui
L-oh.
Puis ils allèrent sur le canapé, Kévin dessina avec un sourire aux lèvres puis il le tendit à Max et à Liz. Liz pleura un peu
K-Pourquoi tu pleures, t’es triste ?
L-Non viens là, toi
Kévin monta sur les genoux de Liz
L-Je pleure parce que je suis heureuse
Max s’approcha d’eux et embrassa Liz sur les cheveux et lui murmura
M-Moi aussi je suis heureux, je t’es toi, Kévin que demandait de plus ? (plus fort) Il est très joli ton dessin Kévin
K-T’as reconnu toute les personnes ?
M-oui
Kévin avait dessiné trois personnes, eux. Kévin était entre Liz et Max ils le tenaient par la main et un grand cœur était aux dessus de leurs têtes. Liz se releva et s’en alla dans la cuisine
K-Qu’est ce qu’elle a maman ?
M-Tu nous attend là, je reviens
Max disparut et entra dans la cuisine. Il vit Liz qui pleurait et alla la prendre dans ses bras
L-Je suis désolé, ça fait beaucoup d’événement pour aujourd’hui
M-il faudrait mieux que j’attends demain pour la demande en mariage
L-Quoi ?
Max sortit un écrin de sa poche et se mit à genoux devant Liz
M-Mademoiselle Parker voulez vous être ma femme ?
L-Je….j’ai….Oui
Max se releva et l’embrassa. Un petit rire les sépara, c’était Kévin
M-Dis donc toi, ne t’avais je pas dit de rester dans la salon ?
Kévin sauta dans leurs bras.

Plusieurs mois plus tard, Liz faisait du rangement et découvrit son journal. Elle l’ouvrit à la dernière page et saisit un crayon
« 15 avril 2006. Liz Evans. Oui ça va faire six ans que je n’avais pas écrit dans ce journal et beaucoup de choses ont changé. Comme le fait que Kévin est mon fils, aux yeux de la loi, je veux dire parce que pour lui j’ai toujours été sa mère. Max est maintenant mon mari depuis 2 mois et dans quelques mois je donnerais naissance à un enfant, ‘‘mes’’ hommes ne le savent pas encore je leur dirai ce soir quand ils reviendront. Quant à Maria et Michael, ils filent toujours le parfait bonheur avec la petite Lucie et Isabel, elle aurait trouvé un homme mais elle ne veut pas nous en dire plus. Tout revenu à la normale, Kévin a rattrapé son retard, et moi, j’ai de nouveau mon travail mais que je devrais bientôt quitté
Maintenant je pourrais finir l’histoire du petit garçon qui devait retourner dans sa terre pour sauver les siens, elle se finit très bien et tout le monde est heureux. Kévin a enfin ouvert le cadeau que Tess et Max lui avait offert, avec Max il est parti au cimetière le donner à Tess. Si elle nous regarde j’espère qu’elle est heureuse elle aussi…
Je ne sait pas si je réouvrirai un jour ce journal parce que j’ai tout ce que j’ai toujours voulu, un mari, qui n’est autre que Max, un enfant non deux enfants et peut être plus un jour, un travail que j’aime, et des amis… »
Liz ferma son journal, elle entendit la porte s’ouvrir. Elle se releva et y alla. Kévin lui sauta dans les bras et Max s’approcha d’elle et l’embrassa.
L-J’ai quelque chose à vous annoncer…

FIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MarissaP
Invité



MessageSujet: Re: par amitié   Ven 8 Juil - 16:18

je me souvenais plus de la fin, mais elle super bien! Surtout que l'autre elle meurt!!!!lol
Revenir en haut Aller en bas
cloe76
Invité



MessageSujet: Re: par amitié   Ven 8 Juil - 16:43

Elle est super cette fic en plus ya un Happy end max et liz ensemble
Revenir en haut Aller en bas
Virginie Parker Evans
Liz
avatar

Nombre de messages : 1122
Age : 30
Localisation : *~* On a stage *~*
Date d'inscription : 04/04/2005

MessageSujet: Re: par amitié   Jeu 14 Juil - 19:08

Attend mais cette fic mais je la connais mais je l'iame!!!
je l'ai relie juste pour le plasir là tellement je l'adoooooore!!!
Y a des passage trop trsite!!
Heureusement happy ending...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://misslizzy01.skyblog.com
nonore
Invité



MessageSujet: Re: par amitié   Ven 15 Juil - 19:20

il est trop bien ce fanfics!
c vrai que il y a des passages triste mais la fin est heureuse et c'est ca qui est bien!
il est genial ce fanfic !!!
merci a toi !


a+
nonore
mon blog : http://roswell51.skyblog.com
Revenir en haut Aller en bas
tess5
Invité



MessageSujet: Re: par amitié   Dim 17 Juil - 7:56

Cé tellement trop triste...mais au moins sa finis bien.Cé vrm super comme fanfiction !!!
Revenir en haut Aller en bas
aminaron
Isabel
avatar

Nombre de messages : 208
Date d'inscription : 04/12/2005

MessageSujet: Re: par amitié   Ven 9 Déc - 1:48

c'etait vraiment tres beau et triste a la foix mes c'est comme meme une histoitre qui fini bien vous allez peut etre rigoler mes je peux vous dire que en lisant cette histoire et bien je me suis mis a devant mon ordi pourquoi parce que je suis moi meme maman et devoir etre separer de son enfant ca fait mal en faite je me suis mis a la place de liz ds cette histoire et sa je peux vous dire que quand on est mere de famille et bien sa fait mal de devoir se separer de son enfants qui soit de notre sang ou pas,heureusement pour moi je n'est j'amais ete separer de mes enfants que j'aime plus que tout au monde et se sont bien les bien il son bien de ma cher bon pas de mon song parce que ils sont le sang de leurs pere mes bon voilas enfin je ne vais pas vous raconter ma vie mes c'est vrai que j'ai beaucoup aimer cette histoire ainsi que toutes celle que j'ai lu comme celle ou liz a un enfant malade qui a le canser la aussi j'ai aussi devant mon ordi bon ne rigoler pas c'est pas marrant mdr!!!voilas enfin je tenais a vous dire un grand merci pour tout ce que vous faite sur se forum il faut continuer vous avez beaucoup de talant il ne faut pas le gacher encore merci pour toute cet histoire qui son toutes belles les unes que les autres.aminaron
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isamax27
Invité



MessageSujet: Re: par amitié   Dim 11 Déc - 0:06

WOW !!! Ça c’est un commentaire !! Je suis désolée de t’avoir fait pleurer mais heureuse que ça t’a plu ! Merci !
Isamax
Revenir en haut Aller en bas
aminaron
Isabel
avatar

Nombre de messages : 208
Date d'inscription : 04/12/2005

MessageSujet: Re: par amitié   Dim 11 Déc - 1:40

je te remeci que tu n'es pas rigoler et pour ce que tu as ecrit.
tu sais une histoire a pour but de toucher les personnes qui la lie,si je me suis mis ds la peau de liz c'est que j'etait inspirer part cette histoire et c'est vrai que j'aime beaucoup les histoire tristes mes qui finissent tjs bien.merci encore j'ai vraiment beaucoup aimer aminaron
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: par amitié   

Revenir en haut Aller en bas
 
par amitié
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» "Ne dépendre de personne" : Amitié ?
» Le règlement d'amitié & discussion autour d'une photo
» Fabrication de bracelets d'amitié
» amitié rose .....chez Martine 290
» mini album maison : les pages de notre amitié

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Roswell-fanfictions :: Fan-Fictions :: Dreamer-
Sauter vers: